Alerte Houle - Enorme houle en approche pour Nazaré

- @oceansurfreport -

Des vents violents avec des rafales pouvant atteindre les 110 km/h, des précipitations parfois fortes et persistantes, éventuellement accompagnées d'orages, et des vagues qui pourraient de près de huit mètres sont attendus dimanche 11 mars prochain au Portugal. L'Institut portugais de la mer et de l'atmosphère (IPMA) a d'ailleurs émis un bulletin pour l'arrivée de cette nouvelle tempête.

Pour le moment on attend une houle de 6 à 9 mètres dimanche sur le spot de Nazaré avec une longue période de 17 secondes : on estime que les vagues oscilleront de 10 à 15 mètres. Les énormes conditions ne seront malheureusement pas synonyme de session XXL d'anthologie puisque les vents violents seront de la partie et viendront dégrader fortement le plan d'eau. 

Dès le lendemain les conditions se calmeront au Portugal alors qu'en France c'est bien lundi prochain qu'une grosse poussée de houle fera son apparition sur le littoral atlantique, avec entre 5 et 6 mètres de la pointe bretonne au pays basque. Là encore pas question d'imaginer se mettre à l'eau, le vent venant jouer les trouble-fête.

Pour suivre l'évolution des prévisions de vos spots favoris, rendez-vous sur www.surf-report.com/meteo-surf et choisissez votre région ou recherchez votre spot directement dans la barre de recherche.

Vous pouvez gérer vos spots favoris depuis la page d'accueil de notre site et connaître en un coup d'œil les prévisions et les reports sur vos spots de prédilection !

Tous les reports quotidiens sont sur www.surf-report.com/reports

   
Mots clés : tempete, nazare, portugal, alerte houle, depression | Ce contenu a été lu 8515 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Région | Le 23/09/2020
"Des vagues comme ça, ça n'arrive que deux ou trois fois dans l'année."
Pédagogie Météo | Le 17/09/202...
Alors qu'une année moyenne compte environ 12 tempêtes, l'année 2020 en compte actuellement déjà 20.
Surf | Le 03/09/2020
Se mettre à l'eau n'était pas l'idée du siècle.