Autres - Championnats du Monde de Paddleboard

- @oceansurfreport -
Bidart, Pays Basque (13/08) - Le 28 juillet dernier, Ludo Pinet à participé pour la deuxième fois aux Championnats du Monde non officiel de Paddleboard longue distance. Il était le seul Francais en lise cette année et après son super résultat, il nous raconte sa course. Jour 1 : Mercredi 21 juillet Le réveil sonne à 2h30 du matin pour charger les 2 sacs qui sont prêts depuis 2 jours, un petit déjeuner rapide et en route pour Bilbao avec Coralie qui sort juste du boulot. On arrive vers 4h45 à l'aéroport, encore fermé à cette heure matinale. À l'enregistrement j'apprends qu'une étape est ajoutée à mon voyage et que j'aurais moins de temps que prévu entre les vols, mon trajet sera donc Bilbao-Bruxelles-Chicago-San Francisco-Honolulu, pas de quoi estomper mon stress... Les transits entre chaque vols se font à chaque fois en speed, et comme je m'y attendais, mon bagage en soute n'arrive pas à Honolulu. Il est 1h du matin quand j'ai terminé les formalités pour mon sac et la location de voiture, j'arrive finalement à 2h30 chez Buddy et Kiomy Sheppard qui m'hébergent sur l'ile d'Oahu, à Sunset beach. Les deux ont la cinquantaine passée et ont participé à presque toutes les éditions de la Molokai exceptée les 2 dernières, car occupés à construire seuls leur nouvelle maison... Kiyomi fait la course en solitaire cette année, mais Buddy restera sur le bateau.   Jour 2 : Jeudi 22 juillet Beaucoup de choses à faire, tout en fait, donc le réveil sonne tôt, à 6h. Je rencontre donc Buddy, qui prend le petit déjeuner avec Mick Dibetta et qui m'annonce une première bonne nouvelle : ma planche est déjà partie sur Molokai, Buddy et Mike Takahashi (organisateur de l'évènement) se sont occupés de tout, un problème de moins à régler ! L'heure est demi qui suit sera consacrée à trouver un billet d'avion pour Molokai, ce qui 'a pas été si facile puisque tous les vols sont pleins à cause de la course et de l'éruption d'un volcan sur l'ile d'à coté... Et cette réservation n'est possible qu'avec une carte bleue américaine. Le billet trouvé, direction Honolulu, au sud de l'île pour récupérer mon pack compétiteur (lycra, stickers, gourdes, cadeaux divers), j'aurai donc le numéro 50. Petite surprise agréable, l'organisation ne me fait rien payer, ni l'inscription ni le transfert de la planche, ça fait plaisir! L'après-midi sera consacré à aller voir mon capitaine de bateau suiveur à l'est de l'île et à récupérer mon sac à l'aéroport (finalement arrivé dans la soirée, sens dessus-dessous à cause des douanes qui ont montré un fort intérêt à mon pack d'alimentation pour la course). Le soir je m'endors à 23h, enfin détendu après avoir terminé l'organisation de la course.   Jour 3 : Vendredi 23 juillet Journée détente qui commence par des étirements, un réveil musculaire avec quelques pompes-triceps-abdos et une petite nage qui va être suivie d'une heure de snorkelling super sympa. Ensuite promenade vers le nord de l'île puis vers Honolulu. Il ne me reste plus qu'à faire mes sacs : un qui partira à Molokai avec tout le nécessaire pour la course (gourdes, gels, hydratation, repas d'avant course...). C'est la première journée où je me concentre plus sur la course que sur l'organisation.   Jour 4 : Samedi 24 juillet L'avion décolle à 7h d'Honolulu pour arriver 20 minutes plus tard sur l'île de Molokai. C'est vraiment un endroit particulier, l'île est vide car très sèche et sterile, donc pas d'emploi à donner. Le resort où nous sommes logés semble ne vivre que pour le week end où les rameurs sont là, il y a quand même une petite épicerie mais tout est désert, le golf est séché, la piscine vide est insalubre, les chambres poussiéreuses, ça donne une ambiance... Ma planche m'attends à l'accueil : une Richmond 12 pieds de 5kg, un petit bijou... J'ai mon après midi pour tester la planche, régler mon porte bidons (pour pas avoir les pailles dans le nez en ramant...), faire mes bouteilles, préparer les gels et le sac de ravitaillement... Je suis tout seul dans ma chambre, ce qui est un luxe, donc repos et concentration sur ce qui m'attends le lendemain. Réunion d'avant course à 17h30 et pour la première fois je vois les 250 rameurs qui vont se lancer avec moi le lendemain, c'est impressionnant, il y a vraiment beaucoup plus de monde que l'année dernière. Je croise des têtes connues, Jamie, Mick DiBetta, Georges Ramos, Buddy, Kiyomi, Gerry Lopez, Dave Kalama, etc... qui se souviennent de mon prénom et qui me racontent leur hiver, me donnent quelques conseils pour la course, l'alimentation, la route à suivre, vraiment sympa ! S'en suit le repas collectif auquel je ne participerai pas, préférant mon riz complet-sauce soja plutôt que la salade proposée... Puis au lit à 20h, parce que demain il va falloir être en forme ! Jour J : Dimanche 25 juillet Le réveil sonne à 4h30, petit déjeuner au Gatosport, emballage du sac dans des poches poubelles (il va falloir le charger sur le bateau avec la planche), mise en place de la dérive et du porte bidon. Je descends sur la plage avec la planche et les sacs. J'avais donné rendez-vous à mon capitaine à 5h30 mais il n'arrivera qu'à 6h10, normal... Tout est chargé à 6h20 et les rameurs commencent à se mettre en rond pour débuter la prière. Ce moment là est très particulier, un prêtre demande aux dieux de nous protéger, les rameurs, leur famille, leurs amis, de nous permettre de traverser ce chenal aussi vite que possible et de s'en sortir indemne. À partir de là je suis à la fois ultra concentré sur ma course et un peu dans un autre monde, le vent souffle fort, les gens autours de moi sont tous des brutes de rame, l'endroit dégage un aura vraiment imposant et je sais que je pars pour un truc énorme. L'heure qui va précéder le départ est consacrée à l'échauffement et à la préparation mentale. Vers 7h15 je commence à m'approcher de la ligne de départ avec les autres rameurs en me rapprochant de mes concurrents en 12 pieds. Les solitaires sont en lycra jaunes, les équipes en rouge. Les stand-up sont en blanc ou vert et partiront 30 minutes plus tard. Une grosse dame en bateau vient régulièrement nous engueuler pour qu'on s'aligne, ce qui détend l'atmosphère, mais les esprits restent concentrés. À ce moment là, je me sens beaucoup mieux que l'année dernière où j'étais plutôt écrasé par le poids de l'évènement. J'ai vraiment envie d'envoyer et je suis beaucoup mieux préparé, j'ai une bonne alimentation, j'ai changé ma manière de m'entrainer, je connais la route à suivre et je sais ce qui m'attends. Quand le drapeau se baisse je ne le vois même pas, concentré sur ma rame. Je pars donc très vite avec le groupe de tête, pour faire l'écart et bien me placer. Cette année il faut partir vers le nord, pour être au bon moment dans le sens du run et ne pas se faire piéger par la marée. Les premiers kilomètres sont protégés par l'île, donc calmes, je reste sur la droite en suivant le groupe de tête. Le plan d'eau va quand même rapidement s'agiter, mais je continue à viser le nord, comme me l'ont conseillé les habitués de la course. Se passage est assez galère car la houle est plein travers, il faut donc surfer les runs en droite et réaxer tout le temps la planche. J'ai à côté de moi une équipe et un solitaire et juste devant un autre solitaire en stockboard (12 pied). Au bout de 3h je me sens toujours bien et je peux commencer à me mettre dans le sens de la houle, c'est là que j'ai eu mes premiers gros surfs. Je vais doubler mes compagnons de rame pour me rapprocher du groupe devant moi. La 4ème heure est un peu plus longue, j'ai du allumer l'ipod pour que ça passe plus vite mais du coup j'ai perdu un peu de concentration et diminué mon allure. Un gel et un run plus tard et le gros rythme repart.       Les 2 heures qui suivent ont eu des hauts et des bas, mais le moral revient toujours quand un stand up nous rattrape et nous encourage, ou quand le staff du bateau suiveur vient me motiver. La dernière heure est super : ayant pris un bon trajet, je me retrouve poussé par les runs le long de la falaise, et juste avant d'entammer le dernier virage qui me mène dans la baie de l'arrivée, un banc de dauphin vient m'accueillir. Une fois dans la baie il reste une vingtaine de minutes, l'endroit est grand et le vent est plein face force 4-5. Je passe la ligne épuisé mais heureux après 6h40,07sec, soit 24 minutes de mieux que l'année dernière avec pourtant des conditions plus lentes. Je suis 11ème au classement général et plus motivé que jamais pour venir améliorer mon temps l'année prochaine. Les rameurs arrivés avant moi m'accueillent et après une bonne douche je pars boire une bière avec l'équipe de mon bateau suiveur. De retour sur le site de compétition j'apprends que je suis 3ème en moins de 29ans, seulement 5 minutes après les 2 premiers, je suis à la fois super content et je me demande si j'aurais pas pu ramer 5 minutes plus vite ! Mais franchement non, je voyais bien 2 bateaux devant moi mais je ne savais pas si les rameurs étaient en équipe ou pas, dans ma catégorie ou non, et je ne les aurais pas rattrapés... Donc pas de regrets, juste de la satisfaction. L'ambiance à l'arrivée est excellente, tout le monde se félicite, autant qu'ils se sont encouragés avant la course, le respect est énorme pour ceux qui finissent la course, et c'est mérité. Le diner de remise des prix est à 20h30 le soir à l'outrigger canoe club, tout le monde à des petits yeux et les muscles engourdis mais le sourire est grand. Je récupère donc mon précieux bol en bois et ne mets pas longtemps à envisager d'aller au lit. Après avoir remercié chaleureusement tous les hawaiiens qui m'ont aidé (Buddy, Kiyomi, Mike, Clark, etc...) je pars directement pour l'aéroport où je dors quelques heures avant de partir le lendemain à 5h. Le retour est long mais je suis content de rentrer et de pouvoir me reposer. Je sais que maintenant je suis attendu là bas, avec une planche, un appartement et des gens pour m'aider, et j'avoue que j'ai bien envie de ramener un bol un peu plus gros la prochaine fois que je pars là bas. Enfin un grand merci à Titou et Watermansport, ainsi qu'au Conseil Général des Landes, à Servary et au Hossegor Sauvetage Côtier qui m'ont permis de participer une seconde fois à ces Championnats du Monde.  Plus d'infos : cliquez ici Résultats Paddleboard : 1 Jamie Mitchell Aus 2 Jackson English China 3 Joel Mason 4 Mikey Cote Usa 5 Brad Gaul Aus 6 Dean Hanmer Aus 7 Keoni Watson Usa 8 Mitch Degues Usa 9 Mick Dibetta Aus 10 Victor Hemmy John Gangini Gangini Usa 11 Eric Abbott Usa 12 George Plsek Usa 13 Marc Rocheleau Usa 14 Sean Richardson Usa 15 Shane Scoggins Usa 16 Peter Hursty Usa 17 Tyler Anderson Usa 18 Brendan Bradley Chris Fong Usa 19 Joshua Jacobs Steven Davis Usa 20 Kai Hall Usa 21 Kanesa Duncan Seraphin Usa 22 Daniel Shade Andrew Reid 23 Matthew Sack Usa 24 Blair Thorndike David Ward Usa 25 Marc Haine Scott Rigg Usa 26 Steve Shlens Nick Bobroff Usa 27 Bryan Phillips Usa 28 Kimo Greenwell Usa 29 Roch Frey Usa 30 Scott Lincoln Mark Schulein Usa 31 George Loren Usa 32 Shannon Delaney Tom Hinds Usa 33 Ian Poole Peter Dean Aus 34 Bert Charlton Usa 35 Mark Rigg Usa 36 Tony Baker John Cammack Usa 37 Kameula Aea Usa 38 Dan Van Dyck Jamie Barger Usa 39 Geoff Dews Lincoln Dews Aus 40 Michael Kiernan Dean Storey Aus 41 Greg Ford Deon Lourens Usa 42 Brian Slattery Allen Cinzori Usa 43 Tom Bunting Corey Oliver Aus 44 Noa Ginella Usa 45 Andrew Estes Usa 46 Jeffrey Peterson Mike Cheape Usa 47 Lane Saito Usa 48 Matt Walls Usa 49 Ludovic Pinet Fra 50 Pete Stirling Usa 51 Stefan Little Gbr 52 Joshua Comstock Usa 53 Austin Siman Scotty Siman Usa 54 Mike Bennett Usa 55 Jonathan McMullen Usa 56 Matthew Snowden Usa 57 Kristin Lee Angie Giancaterino Usa 58 Tim Fischer Donovan Jones Usa 59 Jeremy Grosvenor Usa 60 George Ramos Usa 61 Rebecca Gardiner Joanna Kyriazakos Aus 62 Stephen Nolan Alexander Nolan Aus 63 Joanna Bilancieri Usa 64 Robert Egbert Usa 65 Henry Lee Mark Eugenio Usa 66 Christina Powers Kimo Cambra Usa 67 Tom Horton Usa 68 Chris Christensen Brad Gerlach Usa 69 Kiyomi Sheppard Usa 70 Sebastien Hartog Aus 71 Jeff Gillott Usa 72 Jeff Denholm Usa 73 Jonathan Jones Usa 74 Wes Stone Terry Frogley Usa 75 Turtle Rudolph Usa 76 Mark Matheson Usa DNF Zachary Lenz Usa DNF Kaeo Abbey Usa DNF Brian Rocheleau Usa   Résultats SUP 1 90 Dave Kalama 2 81 Ekolu Kalama 3 83 Scott Gamble 4 132 Michael Schweiger Jerry Bess 5 33 Connor Baxter 6 91 James Watson 7 128 Todd Bradley Christian Bradley 8 104 Livio Menelau 9 126 Paul Jackson Woogie Marsh 10 122 Greg Pavao Noland Kapena Keaulana 11 108 Andrew Logreco 12 93 Phil Gregory 13 85 Courtenay Gray 14 102 Zane Schweitzer 15 131 Campbell Farrell Jeremy Stevenson 16 138 Archie Kalepa Dave Parmenter 17 94 Robert Stehlik 18 148 Victor Lopez Matt Friedman 19 82 Guy Pere Brendan Shea 20 84 Will Anido 21 88 Doug Lock 22 96 Tomoyasu Murabayashi 23 137 John Demarco Scott McPhail 24 115 Andrea Moller 25 146 Edmund Pestana Gerry Lopez 26 147 Herbie Titcomb Kaipo Guerrero 27 103 Kevin Horgan 28 124 Simon Dodd Buzzy Kerbox 29 114 Jenny Kalmbach 30 135 Brad Feldman Roberto Lopes 31 95 Alessandro Matero 32 112 Kolaiah Jardine 33 129 Peter Boyd Sean Hovell 34 97 Jeff Chang 35 87 Jared Vargas 36 86 Patrick Broemmel 37 113 Matt Inouyi 38 99 Kevin Seid 39 105 Patrick Klemawesch 40 139 Alika Willis Tony Moniz 41 109 Roray Kam 42 150 Nick Christensen Andrew Yani 43 111 Sepa Napolean 44 117 Candice Appleby 45 127 Andrew McGinnis Charles Buckingham 46 130 Scott Fong Kekoa Uemura 47 141 Kyle Bernhardt Jim Hayes 48 136 James Martindale Ray Shiraishi 49 121 Anne-Marie Reichman 50 149 Estee Okumura Ross Koizumi 51 142 Angela Jackson Jasleigh Geary 52 125 Errol Kane 2 Jerimiah Woznick 53 140 Ed Wheeler David Kawika Carvalho 54 118 Ann Hettinger 56 144 Barbara Bumatay PicayoRobert Picayo 57 89 Sean Brislin 58 123 Christian Cook Dana Hart 59 110 Riggs Napolean 60 98 Fernando Labad 61 133 Terry McDermott Dean Gladstone 62 143 Jenn Koki Laura Birse 63 101 Juan Caliz Camara 64 116 Nicole Madosik 65 119 Carolyn Annerud DNF 145 Scott Dodd Egi Dodd DNF 106 George Cronsteadt DNF 107 Jack Gillen DNF 120 Alison Fullagar DNF 92 Igor Krtolica Source : www.molokai2oahu.com Powered by Mat  
Mots clés : championnats, monde, paddleboard | Ce contenu a été lu 3098 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
RĂ©gion | Le 08/11/2019
Au total durant neuf jours de compétition, 37 titres ont été mis en jeu et répartis en neuf disciplines distinctes.
Surf | Le 18/10/2019
Rebelote du 19 au 27 octobre entre Hossegor, Capbreton et Seignosse.