Autres - Eurojunior 2008 au Maroc - RĂ©sultats

- @oceansurfreport -
Eurojunior 2008 Taghazout, Agadir - Maroc 29 novembre au 7 décembre Taghazout - Maroc (08/12/08) - Cette fois on y est...  Jour de finales, à Tamri, ou toutes les divisions vont se succéder à partir de 9h30.  Les Français sont dans toutes les finales, parfois 2 par finale, mais on a encore rien gagné. Le titre par équipe peut encore nous être contester par le Portugal, la 3ème place se jouant entre l'Espagne et le Maroc qui fait une entrée fracassante dans l'Europe du surf. Le bodyboard est à l'honneur dès le début de la matinée.  Marine MAINGUY porte les chances Françaises dans le trophée bodyboard ondines espoirs. Les choses commencent plutôt bien pour elle qui place un rollo sur une petite gauche. 4/10pts dans l'escarcelle. Le problème est que la Portugaise score 2 fois plus fort. Malgré une bonne droite, malgré plusieurs occasions de scorer, Marine n'arrivera pas à améliorer son total de point. Le titre lui échappe de peu... la jounée coommence de façon mitigée. Ce sera le seul titre qui nous échapera. Ainsi pour Yann SALAUN qui lui succède, ce ne sera pas du tout la même musique. Il est partout, se déplace intelligement au line up, évite la pression des adversaires, et score d'avantage à chaque fois. Il ne lâchera jamais la tête de la série malgré un final haletant. Rien ne pouvait lui arriver, et il apporte à la France le premier titre d'une longue série.   Martin MOURADIAN en junior bodyboard sait qu'il aura fort à faire entre le Portugais, l'Espagnol et le Marocain. Après avoir déplacé le groupe trop à l'interieur, il revient devant le podium pour commençer son festival, piloté de loin par coach Alexis. Les scores tombent à en écoeurer les adversaires. L'état de grâce est pour lui, aujourd'hui. 2ème titre au terme d'une série éblouissante. Doudou Delpero lui succède. La marée descent, la houle grossit légèrement... ça se passera au large. Après un début gentil, une petite émotion suite au 8,5 du Gallois, Edouard lâche les cheveaux. Un 9,33pts puis un 9,5pts qui aurait pu être un 10, sans une chute sur le re-entrie. Le titre est en poche avec un total exceptionnel.   Les surfeuses entrent en piste. Alizée a le meilleur total depuis le début de l'épreuve, toutes divisions confondues. Mais on sait que Pauline est une « killeuse », qui, quand elle entre dans une finale, y va pour gagner.  Après un échange de vagues médiocres, Pauline est la première à scorer à 7pts. Un avantage qu'elle va conserver, et même amplifier au fur et à mesure. Dans ce man on man, tant les adversaires Espagnoles et Portugaises semblent loin du niveau, Alizée peine à trouver les bonnes vagues, puis s'englue dans le courant qui la pousse trop à l'intérieur.  L'Hendayaise remporte le titre, c'est le premier doublet français. En Minime, les Français sont également 2. Mais la menace Portugaise est très forte. Vasco RIBEIRO est plus grand et plus solide que nos frenchies, son surf un peu plus mature. Il prend d'ailleurs rapidement la tête, devant Tom CLOAREC, et Pierre ROLLET, le très jeune Italien étant dépassé par les évènements, quoi que très prometteur. Pierre ROLLET fait sa meilleure série, mais ne trouve pas les bombes. Les conditions sont difficiles dans la reforme de gauche balayée par le courant. Tom est décidément un vrai diesel. Il commence doucement, pour petit à petit marquer d'avantage ses appuis. Il score une fois au niveau du Portugais, mais il lui faut encore une vague à plus de 7 points. Au passage sur la plage, pour la remontée en courant, les coachs l'encouragent, Patrick FLORES lui hurle de se lâcher.  La vague suivante sera la bonne. Du flow, de la radicalité, et bien sûr beaucoup de style. Il score à 7,83 et passe devant. Le Portugais qui avait vite scoré au début (et s'était peut-être vu un peu trop vite Champion), reprend la pression. Mais les 2 Français ne le lâcheront pas dans les 3 dernières minutes. Tom gagne, Pïerre fait 3, et tous les 2 sont à leur tour porté en triomphe à la sortie de l'eau par toute l'équipe. Du beau travail, et un titre gagné à la volonté. Les Cadets sont déjà à l'eau. Ils ont tellement dominé jusque là, qu'on ne voit pas qui pourrait leur contester le leadership. Mais des 2 qui remportera le titre? Maxime pour son expérience part favori. Mais Dimitri a l'arme fatale: sa maitrise des « airs ». Comme prévu, Maxime prend rapidement les devants, avec 2 vagues proches de 8pts. Un surf de pro, de grande qualité. Dimitri cherche la vague qui lui permettra de s'exprimer. Il la trouve à 10 minutes de la fin, avec un surf très agressif, vertical, termine par un air. Verdict: 9,7pts. La situation reste inchangée, mais il n'a plus besoin que d'un score aux alentours de 6pts pour prendre la tête. Le line up reste pourtant très fair play entre Dimitri et Maxime.  Ce dernier score à nouveau, puis Dimitri démarre derrière. Encore une vague majeure, très bien surfée. Il obtient le score attendu et passe devant.  Malgré tout ses efforts, Maxime ne trouvera pas la vague tant attendue. Il laisse le titre à celui qui était son dauphin en Guadeloupe, aux Championnats de France, il y a seulement quelques semaines. Pour le surfeur de St Barth et du Pôle France, c'est le premier titre important de sa carrière, bien mérité au vu des efforts et des progrets réalisés. Sans oublier dans cette catégorie, le talentueux Ramzy Boukiane, porté par tout un peuple, et qui remporte une belle 4ème place, très prometteuse. 2 autres talentueux surfeurs leur succèdent.  Ils ne seront que 3 dans la finale junior, l'Italien s'étant profondement entaillé la main la veille au soir. Marc, Charly et un Portugais. Charly démarre fort d'entrée, et sent bien le spot. Marc est un peu en dedans. Le Guadeloupéen prendra-t-il sa revanche des Championnats de France, face à son pote de vie, de surf, de trip... Dur de surfer contre son meilleur ami. Les sessions d'entraînement ont montré un tel niveau des 2 surfeurs.  Charly prend de l'avance, jusqu'au moment ou Marc décide de se lâcher. Il « démonte » une gauche par un surf extraordinaire, puissant, généreux, et spectaculaire. Verdict: 10/10, le premier de la compétition. A l'annonce des scores, Charly, qu'on aperçoit au line up, prend un grand coup au moral. Il ne s'en remettra pas, malgré un surf tout aussi talentueux et explosif, il ne parvient pas à finir ses vagues. Marco parachève son oeuvre d'un 9,60 sur sa dernière vague. Du très très haut niveau. Il peut sortir, porté en triomphe par ses copains, qui n'oublieront pas d'aller consoler Charly pour son formidable parcours. Evidemment, avec l'ensemble de ces résultats la France triomphe par Equipe, devant le Portugal, l'Espagne, et le Maroc qui n'a pu grignoter l'avance des Ibériques. Une victoire historique, qui vient conforter les excellents résultats des Equipes de France cette année, le titre de champion du monde TAG TEAM, et les perf de tous les riders sur tous les circuits. Quelle belle année ! Vive la France ! Et grand merci à la Fédération Royale Marocaine pour la formidable organisation de cet EURO ! Vive le Maroc ! Aller, et.... pas à demain. Ce soir c'est la fête ! LA COMPETITION EN LIVE ! www.eurojunior2008.com Résultats 5ème tour Résultats 4ème tour Résultats 3ème tour Résultats 2ème tour Résultats 1er tour Présentation de l'équipe de France Présentation de l'Eurojunior au Maroc Plus d'informations et crédit photos : www.fedesurfmaroc.com www.eurosurfing.org www.eurojunior2008.com www.surfingfrance.com www.thierryorganoff.com/ Powered by Christophe
Mots clés : eurojunior, 2008, maroc, resultats | Ce contenu a été lu 1138 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs