Contest - Hossegor : à 49 ans, Didier Piter s'impose sur le Challenge La Nord

"J'aime cet endroit, et il m'aime aussi."

- @oceansurfreport -
©Seb Picaud

En voilà un qui a mis tous les ingrédients de son côté, hier à Hossegor (Landes), mêlant expérience et innocence, sagesse et légèreté, pour s'imposer sur une compétition qui fait sens. Tant par son format qui consiste à attendre la meilleure fenêtre météorologique possible, d'octobre à mars, que par sa dimension intergénérationnelle, valeur fondamentale du surf, permettant aux jeunes loups de suivre les traces des chefs de meute et s'engager sur une des vagues les plus exigeantes d'Europe.

Hier dans le Sud des Landes, alors que le mercure grimpait jusqu'à 26°c et que les prévisions annonçaient un swell estimé à 2,4m, 14s de périodeRip Curl et le Comité Surf Landes ont officiellement annoncé le lancement du Challenge La Nord, la célèbre compétition sur invitation dont la renommée dépasse largement les frontières du territoire landais. Une renommée notamment dû à la particularité de ce spot pas comme les autres.

"J'aime cet endroit, et il m'aime aussi"

En effet, comme expliqué dans notre petite anatomie du Gouf de Capbreton, c'est un petit contrefort de la tête du canyon, s'élevant à 5-6m à peine, qui permet une focalisation de l'énergie de la houle. Si la totalité des spots de la côte landaise sont des beachbreaks, la vague de la Nord est considérée comme un reefbreak. Lors des grosses houles hivernales, la configuration bathymétrique du spot permet à la houle de ne pas être freinée jusqu'à sa rencontre avec cette petite falaise du Gouf. Dès lors, l'onde gonfle jusqu'au point critique du déferlement, et génère un massif pic droite/gauche.

"La houle est vraiment parfaite aujourd'hui (hier). Heureusement car le banc de sable de la Nord n'est pas au mieux. On est au printemps, tard dans la saison, et le sable s'est déjà déposé sur la plage. Ce n'est pas comme l'hiver", analysait Vincent DuvignacAu terme d'une journée exceptionnelle, marquée par les performances du surfeur de Mimizan mais aussi de Pierre Rollet, qui a signé un 10, la note parfaite, ou William Aliotti pour ne citer qu'eux, c'est l'ancien surfeur professionnel reconverti en coach Didier Piter qui s'est imposé.

Le quadruple champion d'Europe succède ainsi à Paul-César Distinguin et à Paul Duvignau, devenant ainsi le doyen du palmarès. "J'aime cet endroit, et il m'aime aussi", a-t-il commenté hier soir sur les réseaux sociaux.

Portfolio par Sébastien Picaud (@seb.picaud:


Résultats :

1 : Didier Piter - 13,56 pts
2 : Pierre Rollet - 13,10 pts
3 : William Aliotti - 13 pts
4 : Vincent Duvignac - 12,33 pts
5 : Louis Poupinel - 11,3 pts
6 : Clément Roseyro - 9,67 pts
7 : Floris Figues - 9,07 pts
8 : Noa Dupouy - 8,86 pts
9 : Xavier Louit - 7,03 pts
10 : Stéphane Iralour - 7 pts
11 : Paul Duvignau - 6,36 pts
12 : Mederic Berthe - 5,2 pts

Le palmarès du Rip Curl Challenge La Nord :

2020 - 2021 : Didier Piter
2019 - 2020
 : Paul Duvignau
2018 - 2019 : Paul-César Distinguin
2017 - 2018 : Pierre Rollet
2016 - 2017 : Vincent Duvignac
2015 - 2016 : Paul Duvignau
2014 - 2015 : Jean-François Lartigue
2013 - 2014 : Vincent Duvignac

Photo à la une : Sébastien Picaud (@seb.picaud)
  
Mots clés : la nord, hossegor, landes, challenge la nord, landais, didier piter | Ce contenu a été lu 6872 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Pédagogie Environnement | Le 2...
Désormais, on parle d'une vague emblématique d'Hossegor formée par le Gouf de Capbreton : la Nord.