Contest - Une journée sur le Quiksilver et Roxy Pro France

Sur le spot des Culs nus à Hossegor, nous avons suivi l'évolution des conditions toute la journée.

- @oceansurfreport -

Il y a les prévisions, et il y a les conditions le jour-J. Parfois les deux s'accordent, parfois non (bonne surprise, ou l'inverse). Après avoir étudié les prévisions pour le Quiksilver et Roxy pro France sur la plage des Culs nus, nous voilà sur place pour avoir le fin mot de l'histoire. Un mini-portfolio au fil de la journée, pour observer comment évolue le spot en l'espace de 10 heures. 

Au réveil, il fait lourd. Des vestiges de la journée de la veille, où la température a atteint les 29° en ressenti et où bon nombre de personnes sur place se sont lancées en quête de crème solaire. La compétition est lancée sur le call de 8h15, pour un départ du heat 14 dès 8h45. 

À 9h sur la dune, quelques sets entrants sur une marée descendante semblent suffire aux pros : le premier heat (série 14 du round of 96 masculin) se termine sur des scores à 6 et 7 points.


Le vent d'ouest prend ensuite de l'intensité dans la matinée. La compétition passe dès les heats 15 et 16 en "double banks" (comme hier), avec donc deux peaks en parallèle : le premier peak au sud et un second au nord. On commence à questionner nos choix vestimentaires quand le vent d'ouest prend en intensité. Toujours onshore, il complique les séries à l'eau : les vagues se font attendre, le peak est brouillon et les surfeurs peinent parfois à trouver de bonnes vagues à point. On aperçoit même des kite-surfeurs au Nord sur les coups de 10h30. 

La tendance ? Les premiers de série ont pu chopper deux vagues sur lesquelles s'exprimer, les seconds une bonne et une moyenne, les suivants (qui ne passeront donc pas ce heat) manquent d'une bonne vague de back-up, voire même ne parviennent pas à se placer dans la course du tout avec deux vagues sous les cinq points. 


À 11h, changement d'ambiance. Le soleil sort des nuages, en phase avec la marée basse (11h13), le vent se calme d'un coup et on y voit plus clair sur le line-up. 


12h : c'est la fin du round of 96 et le lancement du Roxy Pro (round of 32), toujours en double banks. On y voit plus clair depuis la plage, mais les surfeuses peinent à trouver les scores : dans les heats 1 et 2, seules trois surfeuses sur les huit à l'eau parviennent à trouver une vague à plus de 5 points. 


Une heure plus tard avec l'entrée de la houle d'un mètre et la mi-marée, les pros trouvent davantage d'opportunités. Au tableau, des combos à 12-13 points pour les deux têtes de série en heats 3 et 4. 


Dans l'heure qui suit, le vent continue de chuter. On observe une belle gauche sur le banc sud, et de belles vagues - légèrement plus compliquées à trouver - sur le banc nord à mesure que la marée monte. 

Au sud, le banc de sable principal propose une belle gauche qui mûrit au cours de la série 5 et s'observe aussi dans la série 7 (les séries paires sont au Nord), en témoignent les scores avoisinant les 7 points. Au nord, les sets sont plus propres mais aussi plus au large, la droite prend forme et fournit également aux surfeuses de quoi s'exprimer avec des vagues notées également autour des 7 points.


À 15h, on a quasiment plus de vent, du soleil et des vagues puissantes. Oubliées les visions "brouillon" de l'après-midi, alors qu'on observe même certaines ondulations proches du "glassy". Les scores parlent d'eux même : on avoisine maintenant les combos à 15 points. La houle continue d'entrer (1m10) et les vagues prennent de la taille, avec 1m50 sur les plus gros sets. Le shorebreak prend peu à peu forme sur la marée montante. 


Un répit de courte durée. Dès 15h30, le vent fait son grand retour et complique peu à peu la lecture à l'eau. Au Nord notamment, quelques sets se forment en barres inexploitables. En série 5, aucune des pros n'a pu trouver un score à plus de 5 points. D'abord orienté sud-ouest, le vent tourne sud (cross-shore). Avec la marée montante il devient compliqué de trouver des ouvertures, et le choix de vagues devient de plus en plus important pour espérer atteindre les quarts de finale. Les vagues sont rapides, ferment sur le shorebreak et on observe des entrées de sets solides à mesure que la marée monte. 


Une heure plus tard (16h30), le vent repasse quasiment à l'ouest (onshore) alors que le round of 48 est lancé chez les hommes. Sur le banc nord notamment, on observe quelques séries qui barrent avec la marée montante. Le peak n'est pas défini, et s'il est plutôt en droite quelques surfeurs y trouvent aussi des scores en gauche. Bien que le line-up soit difficile à lire, les vagues continuent de prendre en puissance.


À marée haute (17h28), la vague du shorebreak repousse le public plus haut sur la plage. On voit quelques opportunités d'aerials sur le banc sud et quelques droites, même si la gauche reste favorite. Le peak semble s'être déplacé légèrement plus au sud alors que les vagues continuent de prendre de la taille, avec une houle de 1m50 qui pousse des séries jusqu'à près de 1m80.


Dans l'heure qui suit, les derniers heats du round of 48 se succèdent. Un spectacle aérien sous le soleil couchant. Les conditions se maintiennent, permettant aux compétiteurs de trouver leurs marques, notamment sur le banc sud où le peak reste fixe. 

19h. Fin de journée sur le site de la compétition. On compte quatre Français encore en course : Michel Bourez, Jorgann Couzinet, Vahine Fierro et Maxime Huscenot. La journée de demain et ses prévisions de 3 à 4 mètres de houle et 30 km/h en moyenne de vent onshore reste un point d'interrogation : réponse au call de 8h35. 


Image à la une : © WSL / Damien Poullenot

 > Photos par Adèle Guilluy

>> Lire ou relire : LANDES - Quelles conditions pour le Quiksilver et Roxy Pro ?

           
Mots clés : quiksilver, roxy, hossegor, culs nus, conditions, prévisions, forecast, portfolio, compétition, landes, france, vent, maree, houle | Ce contenu a été lu 4840 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Contest | Le 19/10/2021
Un update sur les prévisions, alors que la compétition a été lancée ce matin.
Surf | Le 24/04/2021
Plongez dans la filmographie généreuse et qualitative du plus Français des Italiens.
Surf | Le 05/01/2021
Nouvelle saison, Nouveau départ