Contests - La France 6e aux mondiaux, le Japon 1er!

- @oceansurfreport -
Justine Dupont (Japon)  Ben Reed

Toute la semaine dernière ce sont déroulés à Tahara les championnats mondiaux de surf au Japon. Sacrés l'an passé à Biarritz, les Bleus ont cédé leur titre au Japon, qui remporte pour la première fois de son histoire cette coupe mondiale des nations.

Les Françaises à quelques de la finale 
Justine Dupont


La France termine 6e de ces mondiaux. Chez les filles, Pauline Ado se place 7e et abandonne son titre mondial à l'Australienne Sally Fitzgibbons. Justine Dupont elle prend la 8e place. L'équipe de France se retrouve tout de même meilleure nation européenne devant l'Espagne (7e).

Justine Dupont (8e place) : « Je suis déçue évidemment. Il y a plein de choses à retirer de toute cette compétition, du positif et du négatif. Je vais en tirer le bilan pour apprendre de tout ça et ne pas reproduire les mêmes erreurs sur la prochaine compétition. C'était important, l'équipe de France a cru en moi en me sélectionnant, c'était des Mondiaux ISA. Je fais une erreur au tour principal qui n'est pas acceptable et qui m'envoie en repêchages. Quand tu perds, c'est que les autres ont été meilleures ou qu'elles ont mieux géré les séries. Je dois progresser. Je suis déçue du résultat mais je suis contente de certaines choses comme de mon matériel, j'ai de sacrées planches. J'ai fait de belles séries, bien construites, en étant sereine. Ça va m'aider. J'ai pu passer du temps avec le staff de l'équipe de France qui va nous accompagner durant les deux saisons à venir (pour la qualification olympique, ndlr). Il faudra déjà être sélectionnée en équipe de France et tenter d'être prête pour la qualification. Je viens de conclure ma saison de shortboard et je me lance maintenant dans la saison de grosses vagues. »

Chez les hommes, c'est Jorgann Couzinet qui est arrivé le plus haut dans le classement dans le clan masculin tricolore. Sorti en demi-finales des repêchages, le réunionnais décroche la 7e place de ces championnats. Il aurait largement eu le niveau pour aller plus loin, mais n'est pas parvenu à se hisser en finale sur les petites vagues de Long Beach, à Tahara. 

Les Bleus ont les JO en tête
Pauline Ado


Top 6 mondial sur 42 nations, la France se maintient en haut de liste. Ces mondiaux sont un peu décevants pour les Bleus, mais c'est une compétition qui leur apportera beaucoup pour le futur: les JO dans deux ans. Les choses sérieuses débuteront l'an prochain puisqu'en 2019 et 2020, les ISA World Surfing Games serviront de qualifications pour les Jeux Olympiques. La France, tout comme les Etats-Unis, l'Australie ou encore le Brésil feront théoriquement parti des nations les plus fortes de ces jeux. 

Pauline Ado (7e place) : « Il y a de la déception forcément. Les phases finales se jouent à des détails. Sur le dernier tour, je chute sur ma première vague alors qu'elle a du potentiel pour faire un gros score. C'est râlant car je me sentais vraiment bien, j'étais prête. On sait qu'une série peut basculer très vite, surtout à ce moment de la compétition où le niveau est très relevé. Encore une fois c'est râlant car que ce soit Jorgann (Couzinet), Justine (Dupont) ou moi, on s'arrête pas loin de la finale. 
Après, je relativise en me disant que c'est 2019 et 2020 qui vont vraiment compter (avec la qualification pour les JO de Tokyo-2020, ndlr). Tout ce qui se passe maintenant est pour préparer les deux éditions à venir. 
Ce n'était pas forcément plus facile quand j'ai gagné l'an dernier à Biarritz. Il y avait du beau monde aussi. J'avais pris un certain recul à la maison, ça m'avait bien réussi. Il n'y a pas toujours un seul chemin pour la victoire. Des fois, on se sent super bien et un détail fait tout basculer. Des fois, c'est l'inverse. Si je ne chute pas sur cette vague... 
La France termine 6e mais on sait que ce classement ne veut pas trop dire grand-chose pour la prochaine édition. J'étais tête de série n.1 au Japon et j'ai eu la série la plus dure dès le 2e tour. On sait que le niveau sera très haut l'année prochaine. Ce sera encore un cran au-dessus. »



LES RÉSULTATS DES FRANÇAIS

Pauline Ado : 7e place 
Jorgann Couzinet : 7e place
Justine Dupont : 8e place
Cannelle Bulard : 25e place
Gatien Delahaye : 33e place
Nelson Cloarec : 41e place

Le Japon victorieux 



Les Japonais ont brillé fort à domicile. Les organisateurs de ces World Surfing Games 2018 de l'International Surfing Association ont réussi à s'imposer sur les vagues. Une première mondiale pour eux, avec une équipe heureuse et victorieuse portée par la vedette locale: Kanoa Igarashi.

   
Mots clés : isa word surfing games, mondiaux, japon, france, ado, dupont | Ce contenu a été lu 1990 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs