Contests - Stand Up Paddle World Tour

Si proche du titre

- @oceansurfreport -

Pour la troisième journée consécutive staff et compétiteurs de La Torche Pro France 2013 se retrouvent à 8h00 sur le site de la compétition. Le décor a quelque peu changé ce matin avec un ciel complètement barbouillé qui plombe sérieusement l’atmosphère.

Les premiers heats partent à l’eau à 9h00 avec le Round 4. Les vagues sont plus petites qu’hier mais restent de très bonne qualité pour que les meilleurs spécialistes du Stand Up Paddle mondial expriment tout leur talent. Et du talent il y en a à revendre sur le spot de La Torche.

Dans ce Round 4 Sean Poynter, un potentiel prétendant au titre, se fait sortir par Keahi Deaboitz et dans un heat où les scores sont élevés et très serrés. Le heat le mieux noté de ce Round 4. 15.57 pour Keahi, 15.10 pour Caio et 13.44 pour Sean soulignent le niveau atteint par les riders dans cette confrontation.

Un autre brillant surfeur en la personne de Zane Schweitzer est passé à la trappe prématurément malgré un engagement total et un surf vraiment maîtrisé. Mais voila, le niveau est exceptionnel. Chaque « move » a son importance, chaque vague compte. Il faut commettre aucune erreur et ne rien laisser au hasard. L’étonnant et incroyable voltigeur Léo Etienne est toujours en piste et va se retrouver dans un heat world class au tour suivant en compagnie d’Antoine Delpero, double Champion du Monde de Longboard et vainqueur ici même en 2012, Caio Vaz, dauphin de Kai Lenny au classement mondial 2013 et Ian Vaz qui n’a rien à envier au surf de son aîné de frangin. Mais Léo surfe avec l’insouciance de ses 14 ans et ne semble pas vraiment impressionné par l’enjeu. En tout cas le minot pousse les limites du surf en Stand Up Paddle avec brio.

Dans le tableau féminin Caroline Angibaud (France) va retrouver Aline Adisaka (Brésil) dans la 1ère ½ finale. Izzy Gomez (USA) et Vanina Walsh (Hawaii) accèdent à la 2ème ½ finale.

Le Round 5 des hommes est envoyé dans une houle qui atteint un bon 2 mètres. Un homme survole les débats depuis le début de la journée par sa constance, la justesse de ses surfs, son engagement, ses prises de risques et sa parfaite lecture du plan d’eau. Il éclabousse de sa classe tous les heats de ce Round 5. Ce phénomène, c’est Kai Lenny. Caio Vaz, 2ème au classement mondial et toujours en course pour le titre passe lui aussi le cap du Round 5 en compagnie de Justin Holland (Australie), Mattheus Salazar (Brésil), Lucas Medeiros (Brésil), Antoine Delpero (France), Leco Salazar (Brésil) et Kai Bates (Australie). 

Source : Communiqué de presse Twenty nine
Crédits photos : Ronan Gladu

Mots clés : la torche, finistère, torche pro france, coupe du monde, stand up paddle | Ce contenu a été lu 3647 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Ça surfe cette semaine ? | Le ...
La première rentrée de swell depuis le déconfinement ?
Longboard | Le 29/01/2020
L'occasion de profiter de chaque instant où les vagues sont bonnes et d'être à l'eau dès que le soleil se faufile entre les nuages.
Interview | Le 25/12/2019
Le Breton nous a accordé quelques minutes pour parler surf aérien.