Contests - Ze Recap Du Week-end

Mason Ho remporte le HIC Pro, les championnats de SUP

- @oceansurfreport -

Mason HO remporte le HIC Pro

Mason Ho a de qui tenir. Fils du légendaire Michael Ho, neveu de Dereck Ho et grand frère de Coco, il ne pouvait qu’avoir une ADN de champion. Mason a remporté sa première victoire dans le Pro Hic à Sunset Beach à Hawaii. Son père avait remporté cet événement à quatre reprises entre 1988 et 1996. Maintenant c’est au tour de Mason de prendre la relève et de se faire un nom sur cette compétition. Cette victoire lui vaut un accès pour le round 64 du Vans Triple Crown of Surfing qui commencera mardi prochain.

1. Mason Ho (HAW), 16.26 pts
2. Pancho Sullivan (HAW), 13.00
3. Evan Valiere (HAW), 8.60
4. Gavin Gillette (HAW), 4.57

Demi-finales :
DF 1 : Evan Valiere (HAW) 15.24, Gavin Gillette (HAW) 12.16, Dusty Payne (HAW) 11.90, Torrey Meister (HAW) 7.43
DF 2 : Mason Ho (HAW) 12.33, Pancho Sullivan (HAW) 12.10, Joel Centeio (HAW) 11.90, Mitch Coleborn (AUS) 8.64

Quarts de finale :
QF 1 : Dusty Payne (HAW) 14.93, Evan Valiere (HAW) 11.90, Ezekiel Lau (HAW) 11.47, Skip McCullough (USA) 11.44
QF 2 : Gavin Gillette (HAW) 11.73, Torrey Meister (HAW) 10.67, Gregg Nakamura (HAW) 8.60, Ian Walsh (HAW) 7.40
QF 3 : Mason Ho (HAW) 14.17, Pancho Sullivan (HAW) 7.06, Nathan Yeomans (USA) 4.83, Isaiah Moniz (HAW) 1.77
QF 4 : Joel Centeio (HAW) 13.60, Mitch Coleborn (AUS) 7.43, Dion Atkinson (AUS) 6.37, Matt Pagan (USA) 6.34

 

Titouan Puyo et Olivia Piana champions de France

Les championnats de France de stand up paddle race ont commencé en fanfare avec une longue distance en 12’6 de 18 kilomètres entre Cypriano et le Cap Béar. Une course rapide et tactique.

Ce sont les féminines qui se sont élancées les premières, suivi des garçons 6 minutes plus tard. En tout 78 coureurs dont 11 féminines ont filé vers le Cap Béar poussés par le vent et le clapot. La bagarre a rapidement débuté chez les hommes.

Le coureur de Bic Sport Éric Terrien, le favori de l’épreuve, a pris un départ catastrophique, et a laissé Yoann Cornelis filer en tête sur sa planche Lokahi de 22 » de large. Le start n’était pas bien meilleur pour le jeune Arthur Arutkin (Fanatic) qui lui aussi a fait trempette. Le départ donné, trois options se dessinent. Au large, Gaétan Séné (Starboard) a entraîné dans son sillage Greg Closier (Hobie) et un peu à l’intérieur Arthur Daniel (F-one). Le long de la côte, Éric Terrien et Arthur Arutkin ont tenté une option très à l’intérieur. Un peu en retrait, le Calédonien Titouan Puyo (Starboard) a observé le jeu. Titouan s’est positionné au milieu des deux options choisies par les meilleurs français. C’est d’ailleurs la ligne la plus directe. Rapidement, il creuse un écart significatif. Plus personne ne semble même pouvoir le reprendre.

Alors que Titouan Puyo se préparait à virer le cap Béar pour franchir la ligne, il a été repris par le tandem Arthur Arutkin et Éric Terrien.

La victoire va se jouer entre Titouan Puyo et Arthur Arutkin, Éric Terrien un peu plus loin ne pourra revenir. Puyo vire le cap en tête. Il franchit champion de France la ligne d’arrivée. S’il était alors inconnu des meilleurs français, il vient de se faire un nom de belle manière.

Chez les filles, on attendait beaucoup de la confrontation entre Olivia Piana (Fanatic) et Céline Guesdon (Bonz). En l’absence de Faustine Merret (absente pour cause de douleurs au dos), le duel a tourné court entre les deux sudistes. Olivia a d’entrée pris un meilleur départ et a contrôlé la course. Jamais Céline n’a pu revenir. Le podium est complété par Sarah Delaunay.

Classements

Open 12'6
1. Puyo Titouan 1:37:28
2. Arutkin Arthur 1:37:41
3. Terrien Eric 1:38:02
4. Daniel Arthur 1:40:44
5. Sene Gaetan 1:41:58

Ondines

1. Piana Olivia 1:57:00
2. Guesdon Céline 2:00:10
3. Delaunay Sarah 2:02:24
4. Vitry Valérie 2:07:51
5. Gondre Cécile 2:09:28

Espoirs
1. Arutkin Arthur 1:37:41
2. Bachelet Gabriel 1:45:24
3. Nau Pierre 1:51:17
4. Hebert Thomas 1:56:45
5. Demblocque Théo 2:05:38
6. Dumoulin Vincent 2:06:53
7. Teulade Ludovic 2:14:09

Espoirs ondines   
1.  Barberis Chloé 2:50:38


Terrien et Guesdon raflent la beach race

La deuxième journée des championnats de France de stand up paddle race était entièrement consacrée à la beach race, dimanche. Espoirs, ondines et opens étaient engagés dans des courses pleines de rebondissements. 

Sur la plage, on se dit que le scénario de la veille va se reproduire et qu’une nouvelle ère est en train de voir le jour. Exit Éric Terrien, place à la nouvelle garde, les gamins prennent le pouvoir. Cette analyse est encore plus pertinente quand Éric Terrien chute comme un débutant sur son premier beach start. Sa finale ne pouvait pas plus mal commencer, à ce moment-là, ils n’étaient pas nombreux à miser sur son retour. Car devant, on n’attend pas les copains. Avec le vent qui se renforce sur le plan d’eau, il est difficile de drafter. Les bourrasques s’engouffrent sous la planche et il est facile de tomber. Arthur Daniel et Arthur Arutkin s’y passent Gabriel Bachelet et ont maintenant le leader calédonien en ligne de mire.  Derrière, Éric Terrien serre aussi les dents. Il s’arrache, fléchit sur ses jambes pour avoir le maximum de puissance et déjauge comme si sa carrière en dépendait. À la grande surprise, il revient sur Gabriel Bachelet et Arthur Daniel. Devant lui, ne restent qu’Arthur Arutkin et Titouan Puyo. Les trois hommes sont sur la même ligne. On se rend coup pour coup ! Comment Éric Terrien a-t-il pu revenir. Il ne lui reste plus que deux bords pour se détacher, il s’arrache de plus belle. En 200 mètres, il vient de déposer Arthur Arutkin et Titouan Puyo.

Chez les filles c’est Céline Guesdon qui rafle le titre. Il récompense sa persévérance et ses très bons résultats sur l’année.

Source : Fédération Française de Surf

Mots clés : mason ho, hic pro, championnat de stand up paddle | Ce contenu a été lu 2482 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
Surf | Le 14/10/2019
Et l'Hawaïen s'est trouvé un nouvel acolyte.
Surf | Le 02/09/2019
L'artiste hawaiien revient sur une saison estivale haute en couleur.