Environnement - Le spot d'Anchor Point candidat au « World Surfing Reserves »

- @oceansurfreport -

Chaque année, des milliers de touristes viennent apprécier la douceur de vivre et les vagues de Taghazout et le village a su développer ses activités économiques afin d'accueillir au mieux les visiteurs. Surf-camps, hôtels, surf-shops, restaurants, cafés, supermarchés, agences de location de voiture, ateliers de réparation de matériel, etc... sont autant de commerces vivant de l'activité du surf à Taghazout.

La «culture surf» s'est ici développée en conservant les spécificités culturelles locales et attire de plus en plus la jeunesse marocaine. Les sports de glisse sont fortement présents dans la vie quotidienne du village et le développement de nombreuses associations de surf au sein de la région en prouve son important rayonnement.

Or, certains spots fortement réputés tels que Boilers, La Source ou Mistery se sont vu menacés par divers projets immobiliers condamnant leur accès, faisant fi de la loi 81-12 votée en juin 2015 qui stipule explicitement qu'il est interdit de construire à moins de 100 mètres du littoral.

Il apparaît primordial que le développement touristique de la région de Taghazout se fasse de manière intégrée et durable afin de ne pas entraîner des conséquences environnementales et sociales irrémédiables. Aujourd'hui, il est crucial que la communauté locale se mobilise pour protéger ses spots et garantir un avenir au surf marocain.

Le programme « World Surfing Reserves » (Réserves Mondiales de Surf) a été créé en 2009 par l'organisation non gouvernementale ?Save the Waves?. Son objectif est de préserver les vagues et les zones alentours en reconnaissant et en protégeant l'environnement, la culturel'économie et la communauté qui y sont attachés. Actuellement neuf réserves ont pu être créées grâce au programme, parmi elles Guarda do Embau au Brésil, Santa Cruz aux Etats-Unis, Ericeira au Portugal, la Gold Coast en Australie ou encore Huanchaco au Pérou.


Surfrider Foundation Maroc souhaiterait présenter la candidature du spot Anchor Point situé à Taghazout au WSR. Ce spot de surf est très réputé et figure parmi les meilleurs de la planète. L'hiver (décembre à mars), les surfeurs confirmés envahissent le lieu et profitent d'une droite majestueuse ! La houle forme une vague puissante qui déferle parfaitement et peut dérouler sur 200m.



Nous souhaitons que la vague d'Anchor Point intègre ce classement afin de lui offrir la reconnaissance internationale qu'une vague de cette qualité mérite. Par ailleurs, ce programme représente un énorme potentiel économique, écologique et social pour Taghazout et sa région. Anchor Point serait le premier spot classé en Afrique !

Vous pouvez dès à présent suivre l'évolution de la candidature d'Anchor Point au World Surfing Reserves en suivant la page Facebook dédiée: Anchor Point Candidate For World Surfing Reserve.

Mots clés : environnement, surfrider foundation maroc, taghazout, anchor point, world surfing reserve | Ce contenu a été lu 3919 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
Environnement | Le 14/09/2019
Un documentaire qui rend intelligible l'évidence du recyclage des déchets et le fort impact de l'industrie du textile sur l'environnement.
Environnement | Le 11/09/2019
Au total, 7 îles pour une distance de 273 kilomètres parcourue en 6 jours pour mettre en lumière les recherches sur le changement climatique.