Environnement - Surfe-t-on à nouveau à Fukushima ?

- @oceansurfreport -

Le 11 mars 2011, un séisme de magnitude 9 se déclarait au large des côtes japonaises dans le Pacifique s'accompagnant d'un tsunami qui allait tuer plus de 18 000 personnes. Trois des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima explosèrent. Depuis, la région était devenue une zone d'exclusion, ravagée et menacée par les radiations.

Ces 7 dernières années des dizaines de milliers de personnes se sont employées à combler les fuites provenant de la centrale nucléaire et plus largement à décontaminer la région, permettant aux habitants de revenir petit à petit chez eux.

Dans la vidéo ci-dessous, Olympic Channel fait les présentations avec deux surfeurs locaux : Shigenori Suzuki, prof de surf et conducteur de camion, et Hideki Okumoto professeur à l'université de Fukushima. Les deux évoquent avec tristesse comment le tsunami et les évènements qui ont suivi ont complètement changé leur vie, dans l'eau mais aussi au quotidien. 



En 2017, malgré tous les efforts consentis, on détectait encore un niveau de radiations record à la centrale nucléaire de Fukushima. Selon certains scientifiques il faudra près de 40 ans avant de revenir à des taux plus acceptables autour de Fukushima.

"La plage était un symbole de notre ville" souligne Okumoto dans la vidéo. "Nous n'avions pas d'autre choix que de partir mais nous avons réalisé à nouveau à ce moment-là que l'océan était une partie de notre âme. On ne pourra se sentir en paix avec nous-même que lorsqu'il sera possible de revenir." 


  
Mots clés : fukushima, tsunami, radiation, surf, océan | Ce contenu a été lu 6797 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 23/05/2011
Sessions propres et tranquilles avant la catastrophe
Alerte Houle | Le 16/11/2018
Ce week-end avec un pic dimanche et lundi