Environnement - Le 7ème continent de plastique

L'océan, cimetière de déchets

- @oceansurfreport -

 

Le "7e continent de plastique". Voici comment on appelle cette immense plaque de déchets évoluant dans le nord de l'océan Pacifique, de la taille des Etats-Unis. Aussitôt se forme à l'esprit l'image d'un gigantesque amas compact de sacs plastiques, bouteilles, filets et autres bidons...

 

La première plaque de déchets, et la plus importante, a été découverte par hasard par le navigateur Charles Moore en 1997. Au retour d'une course à la voile entre Los Angeles et Honolulu, l'explorateur avait décidé de prendre une route habituellement évitée par les marins, au centre de la gyre du Pacifique Nord, où les pressions sont hautes et les vents faibles. "Jour après jour, je ne voyais pas de dauphins, pas de baleines, pas de poissons, je ne voyais que du plastique", se souvient-il dans Le Monde.

 

La taille de ce monstre de pollution aurait triplé depuis 10 ans pour atteindre 3.5 millions de km² en 2007. Notre consommation irraisonnée n'ayant de cesse et le plastique mettant entre 500 et 1000 ans pour se dégader, rien ne laisse penser que le phénomène ira en diminuant.

 

Les déchets qui peuplent les océans proviennent à 80 % des terres, portés par le vent ou les rivières ? le reste tombant des navires de commerce. Jusqu'alors, les débris flottants étaient détruits par les micro-organismes, mais cela n'est plus le cas avec l'arrivée des plastiques, essentiellement du polyéthylène, du polypropylène et du PET, qui constituent 90 % des déchets maritimes. Or, ces quantités ne cessent d'augmenter. On estime que 300 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année dans le monde, dont près de 10 % finissent dans les océans.

 

Or, ces plastiques mettent des centaines d'années à se dégrader. Et si la lumière du soleil photodégrade quelque peu les chaînes des polymères plastiques, ce phénomène ne fait en réalité qu'empirer les choses. Devenu plus petit, le plastique constitue une grave menace pour la biodiversité : il peut ainsi être ingéré par les poissons, oiseaux et autres organismes marins, suscitant blessures et étouffements. Sans compter que ces déchets génèrent des substances toxiques dans les océans et peuvent créer un déséquilibre des écosystèmes.

 

 

Que pouvons-nous faire ? D'abord utiliser des bouteilles d'eau, des tasses à café ou encore des sacs réutilisables. Ou encore participer à des opérations de nettoyage des plages, ou juste le faire par vous-même de temps en temps en balade. Et surtout, prendre conscience de la fragilité de l'océan.

 

Si vous ne visualisez pas la vidéo, cliquez ici

 

 

 

Découvrez le Comparateur de prix Glisse sur http://www.surf-report-shop.com/

 

Encore plus de vidéos sur Océan Surf Report ? Cliquez ici ! 

 

Vous souhaitez envoyer vos photos, vidéos, surfaris, reportages, interviews, portfolio...écrivez à contact@surf-report.com.

 

Devenez Fan de la Page Facebook Ocean Surf Report et Twitter Ocean Surf Report.

 

 

 

 

Mots clés : le, 7eme, continent, plastique | Ce contenu a été lu 15561 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
Surf | Le 12/11/2019
"Plus nous avancions, plus les lignes apparaissaient au large et la vague nous semblait longue."
Basics | Le 10/11/2019
Trois terminologies qui recouvrent une même réalité et évoluent dans le temps et l'espace.
Région | Le 08/11/2019
Au total durant neuf jours de compétition, 37 titres ont été mis en jeu et répartis en neuf disciplines distinctes.