Girls - Les Femmes et le Surf

Zoom du jour

- @oceansurfreport -

Dans le milieu du surf, on parle en long, en large, en travers des hommes, mais où sont les femmes ??? La rédaction de Surf Report a donc décidé de faire un zoom sur les femmes et le surf, parce qu'elles le valent bien !  

A la naissance du surf, il était rare de voir une femme dans l’eau. Aujourd’hui, il est rare de ne pas en voir. L’époque se féminise et les spots aussi. Depuis que le surf existe, des femmes pratiquent ce sport et certaines ont joué un rôle essentiel dans son histoire. D’Hawaii à la France en passent par l’Australie ou la Californie, l’épopée du surf féminin est riche en anecdotes.

Saviez-vous que le premier surfer australien était une femme (Isabel Letham en 1914) ? Qu’une jeune fille a lancé la mode du surf en Californie ? Que l’un des premiers magazines 100% féminin (américain) se prénommait Washine Magazine ? Que la californienne Joyce Hoffman ait été la première surfeuse à revendiquer le statut d’athlète ? Que Lisa Anderson a majoritairement lancé la mode du surf chez les filles, grâce à sa médiatisation ?

Les surfeuses se sont battues pour avoir leur place dans l’histoire de ce sport, et elles l’ont fait avec brio et classe.

C'est en 1976, que les premières compétitions de surf féminine voient le jour. Néanmoins il faudra attendre 1997 pour qu'un tour soit constitué. A cette occasion Margo Oberg, fut la première femme championne du monde de surf ! La période de 1984 à 1997 marque l'ère de l’incroyable surfeuse américaine Freida Zamba, la plus jeune championne du monde à cette époque. La seconde partie des années 90 est marquée par la présence de Lisa Andersen. Cette femme de caractère n'hésite pas à concourir sur le circuit pro masculin montrant sa ferme ambition de surfeuse professionnelle ! Durant les années qui suivirent, l’australienne Layne Beachley enchaina six titres consécutifs de 1998 à 2003  et réalisa un come back inattendu en 2006, la sacrant comme surfeuse la plus titrée au monde. Autant dire que Layne n’est pas une amatrice… Elle est également à ce jour la championne du monde la plus âgée à 34 ans. Un exploit rare dans le monde sportif … Depuis 2007, c'est l'australienne Stéphanie Gilmore qui s'impose. Cette surfeuse est non seulement reconnu pour l'efficacité de son surf mais également pour sa beauté rayonnante.

La nouvelle génération de surfeuses balaie ainsi les anciennes du circuit et porte le surf féminin au niveau des hommes !

Les filles sont chaque jour plus nombreuses dans l’eau. D’abord conquises par l’activité sportive, elles deviennent des passionnées et finissent par adopter le style de vie unique qu’engendre le surf. On parle peu souvent des surfeuses, à travers cet article nous voulons donc leur rende hommage.

Prochain rendez-vous au Brésil du 8 mai au 14 mai pour le Billabong Rio ProWCT 2013 Femme. Et félicitations à la française Pauline Ado qui s'est qualifiée pour le Women's World Championship Tour 2013 !

3 questions à Nicolas Leroy, Media coordinator, ASP Europe :

Océan Surf Report : Comment a évolué le surf féminin depuis le début ?
Nicolas Leroy : Le surf féminin a parcouru un long chemin depuis ses débuts, et vit actuellement ses plus belles heures avec les performances des surfeuses qui dépassent tout ce que l'on a pu voir jusqu'à maintenant. Les hommes du tour commencent même (timidement pour la plupart) à admettre que les filles surfent de mieux en mieux et peuvent parfois rivaliser avec eux !
 
OSR : Que penses tu de la médiatisation faite autour du surf féminin par rapport à celui accordée au milieu masculin ?
NL : C'est clair que les filles ne jouissent pas encore de la même notoriété que les gars pour le moment, mais l'écart se ressert très vite. Les surfeuses font parler d'elles bien au-delà de la seule sphère du surf professionnel en s'attaquant aux mondes de la mode pour certaines, de la musique pour d'autres etc... Certaines aussi par leurs exploits physiques purs gagnent en notoriété dans les médias sportifs globaux. L'image en général du surf féminin a complètement changé depuis environ une dizaine d'années. J'ai l'impression que les filles en manque de reconnaissance jusqu'à il y a peu, ont accepté plus facilement de s'ouvrir aux demandes extérieures à l'inverse du tour masculin qui reste très difficile à approcher. Il semblerait aussi que les filles soient les premières à intéresser des marques non-endémiques du surf business, probablement parce qu'elles véhiculent une image plus glamour.
 
OSR :  Penses tu que le surf féminin va prendre plus de place au sein des organismes de surf  (fédérations, salaires, compétitions…)  ?
NL : J'en ai l'impression oui. Toutes proportions gardées, je pense qu'il faudra beaucoup de temps pour que les filles rattrapent leur retard par rapport au tour masculin, mais j'ai l'impression en effet que le sport féminin soit de plus en plus en vogue et attire de nouveaux acteurs. Rien qu'au niveau de la pratique même libre, on se rend compte qu'il y a de plus en plus de filles à partager les line-ups et ça se ressent aussi avec l'arrivée sans cesse de nouveaux talents sur le tour !
Et puis c'est aussi apparemment la vision du nouveau directeur exécutif de l'ASP International Paul Speaker qui en a parlé lors d'entretiens avec la presse, donc j'espère que l'on aura de belles surprises dans le futur.

 

 

Classement depuis le début du surf féminin

Championnes du monde

Gagnantes du Makaha International Surfing Championships (Epreuve annuelle Hawaiienne considérée comme le championnat du monde)

1955 Ethel Kukea (Haw)          1958 Vicky Heldrich (Haw)          1961 Anona Napoleon (Haw)

1956 Ethel Kukea (Haw)          1959 Marge Calhoun (USA)          1962 Nancy Nelson (USA)

1957 Ethel Kukea (Haw)          1960 Linda Benson (USA)            1963 Nancy Nelson (USA)

 

World Surfing Championships (organisé par l’International Surfing Association en Australie, au Pérou et en Californie)

1964 Phyllis O’Donell (Aus)      1968 Margot Godfrey (USA)

1965 Joyce Hoffman (USA)      1970 Sharron Weber (Haw)

1966 Joyce Hoffman (USA)      1972 Sharron Weber (Haw)

 

Association of Surfing Professionals (Circuit professionnel mondial)

1977 Margo Oberg (Haw)         1989 Wendy Botha (Af Sud)         2001 Layne Beachley (Aus)

1978 Lynne Boyer (Haw)         1990 Pam Burridge (Aus)             2002 Layne Beachley (Aus)

1979 Lynne Boyer (Haw)         1991 Wendy Botha (Af Sud)         2003 Layne Beachley (Aus)

1980 Margo Oberg (Haw)         1992 Wendy Botha (Af Sud)         2004 Sofia Mulanovitch (Pérou)

1981 Margo Oberg (Haw)         1993 Pauline Menczer (Aus)          2005 Chelsea Georgeson (Aus)

1982 Debbie Beacham (USA)   1994 Lisa Anderson (USA)             2006 Layne Beachley (Aus)

1983 Kim Mearig (USA)          1995 Lisa Anderson (USA)             2007 Stéphanie Gilmore (Aus)

1984 Frieda Zamba (USA)       1996 Lisa Anderson (USA)             2008 Stéphanie Gilmore (Aus)

1985 Frieda Zamba (USA)       1997 Lisa Anderson (USA)             2009 Stéphanie Gilmore (Aus)

1986 Frieda Zamba (USA)       1998 Layne Beachley (Aus)            2010 Stéphanie Gilmore (Aus)

1987 Wendy Botha (Af Sud)     1999 Layne Beachley (Aus)           2011 Carissa Moore (Haw)

1988 Frieda Zamba (USA)        2000 Layne Beachley (Aus)           2012 Stéphanie Gilmore (Aus)

 

 

Crédit photos : Tumblr, Sud Ouest, Fées Nomène, Softboard, Archiveuninews, Meninas Radicais

Source : A la conquête des vagues, Vincent Biard et Emmanuelle Joly
Le sport féminin : Le sport, dernier bastion du sexisme, Fabienne Broucaret

Mots clés : les, femmes, surf | Ce contenu a été lu 23729 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
WCT | Le 11/09/2019
Retour sur le parcours du Franco-brésilien, qui avait éteint successivement Parko, Dean Morrison et Bobby Martinez !
Surf | Le 05/09/2019
Alors qu'un petit créneau semble se dessiner pour la fin de la semaine, tour d'horizon des conditions prévues sur le littoral français.