Interview - Francisco, jeunesse et dynamisme

Sol House Taghazout Bay-Surf, Taghazout Bay

- @oceansurfreport -

Lors de la participation de Surf Report Maroc à un Eductour organisé par l’Office National Marocain du Tourisme au Sol House Taghazout Bay-Surf, le village de surf de Taghazout Bay, nous avons pu nous entretenir avec le directeur général du village et voici son interview :

OSRM :Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs de Surf Report Maroc et nous parler de votre parcours ?

Francisco :Je m’appelle Francisco Gil Fruto, je suis de nationalité espagnole, je suis le directeur général de Sol House Taghazout Bay-Surf et ça fait un an maintenant que je travaille sur le projet. Depuis la phase de construction où l’hôtel était encore en chantier jusqu’à maintenant, le 4e mois d’ouverture. Cela fait maintenant 5 ans que je suis au Maroc. Je suis venu pour la 1ere fois en 2011 et je suis venu à l’origine pour développer IberostarHôtels, et là j’ai travaillé dans les hôtels à Saadia et à Agadir, et maintenant avec Melia Hotels International à Taghazout.

OSRM :Comment vous est venu l’opportunité de Taghazout et du Sol House?

Francisco :C’était par hasard que j’ai trouvé une offre d’emploi sur LinkedIn et j’avais déjà eu une première expérience avec la chaine Melia Hotels International en Bulgarie. J’avais fait un stage de master avec eux en Hôtel Management que j’ai fait avec l’école de Séville. Je connaissais donc déjà des gens de Meliá donc quand j’ai postulé et qu’ils ont su que j’étais ici, ils m’ont fait confiance et m’ont donné l’opportunité de travailler avec eux.

OSRM :Qu’y avait-il quand vous êtes arrivé sur le projet Sol House Taghazout Bay-Surf ?

Francisco :Quand je suis arrivé il y a un an, seule la partie dure était construite. Il y avait une partie des bungalows et notamment ceux que l’on appelle les House Bungalow et le Big House qui étaient construits mais aucun House Master Cabana n’était encore là. J’ai donc assisté au terrassement,à la mise en place des piliers en béton, aux constructions …

OSRM :Quel était votre rôle au départ ?

Francisco :Mon rôle était plutôt orienté planification d’ouverture avec toute la supervision que cela implique. Je devais donc être au fait de l’avancement opérationnel et technique. J’ai embauché le personnel compétent et adéquat et commencé à suivre tout cela de près.

OSRM :Quand est-ce qu’a eu lieu l’ouverture du village et comment ça s’est passé ?

Francisco :Le 23 Avril, le village inaugurait son premier jour d’ouverture. Nous avons donc fait un soft opening en invitant des personnes d’Agadir, des clients et des membres du Golf Tazegzout et d’autres personnalités et autorités. Cela nous a servi de rodage car à cette période nous n’avions encore aucun contrat, ni avec des tours opérateur ni agences de voyage, juste de la clientèle directe et quelques réservations que l’on a pu avoir au travers de notre site internet de Melia.com.

OSRM :Qu’avez-vous apporté jusqu’ici au Sol House Taghazout Bay-Surf même si cela ne fait qu’un an que vous êtes ici ?

Francisco :Je pense avoir apporté tout d’abord de la jeunesse, le dynamisme et j’ajouterai le côté amabilité et empathie que je trouve très important et qui a été transmis à l’ensemble du personnel. Ça se sent et ça se voit que les personnes apprécient beaucoup ça, ce qui permet d’être encore plus compétent en donnant le meilleur de soi-même.

OSRM :Que prévoyez-vous en termes d’améliorations ?

Francisco :Disons que nous avons toujours plusieurs choses à améliorer, des équipements ou services à ajouter suite à l’ouverture d’un hôtel, nous n’attendons pas que tout soit à disposition mais nous faisons les choses au fur et à mesure dans un processus d’amélioration continue.

OSRM :Quel type de clientèle ciblez-vous ?

Francisco :Avec la particularité de la destination et de la région, notre clientèle premièrement attendue et celle relative au surf. Celui-ci étant saisonnier, la basse saison de surf à Taghazout correspond à la haute saison au niveau local et notamment les vacances scolaires au Maroc. Nous attendons donc de la clientèle locale à ce moment-là qui veut profiter du sport et de la plage en général.Nous avons plusieurs types d’hébergement qui peuvent s’adapter à plusieurs types de clientèles comme les chambres à 3 lits ou encore nos House Master Cabana qui sont plus luxueux.

OSRM :Pensez-vous à une extension ou à ajouter une quelconque installation au Sol House Taghazout Bay-Surf ?

Francisco :Au niveau architectural et infrastructure de l’hôtel Sol House Taghazout Bay-Surf le projet est fini. Bien évidemment il y aura toujours des retouches à faire ou encore la corniche paysagère qui arrive et passera en face de l’hôtel. La seule chose que l’on pense ajouter en interne se sont des services et des produits supplémentaires que l’on peut proposer aux clients.

OSRM : Quels sont vos critères de recrutement ? Sur quelles bases principales permettriez-vous à une personne de rejoindre votre staff ?

Francisco : Avant tout c’est la motivation et le dynamisme. Après j’apprécie les personnes simples d’esprit et de bonne foi. J’aime bien donner une marge de manœuvre à mon staff pour qu’ils se développent et développent leurs activités, en leurs procurant toutes les formations nécessaires. Pour cela, il faut bien que j’aie une pleine confiance en la personne puisque je délègue des responsabilités.

OSRM :Quels seraient vos projets personnels pour la suite ?

Francisco :Pour le moment je suis très bien dans mon poste et je suis content d’être avec Melia. C’est une chaîne hôtelière internationale, la plus grande en Espagne et la marge d’amélioration et de développement professionnelle est énorme. A mes débuts j’étais habitué à gérer des hôtels avec 400 ou 500 chambres et d’une capacité de 1200 ou 1300 personnes.Là je me retrouve sur ce projet beaucoup plus petit mais le concept est totalement différent me permettant d’évoluer et d’apprendre plus spécifiquement. Par la suite, j’aimerai soit avoir l’opportunité de gérer d’autres hôtels avec Melia Hotels International soit superviser l’ensemble d’une chaine régionale au Maroc ou ailleurs.

OSRM :Auriez-vous des anecdotes à nous raconter ?

Francisco :Une fois dans un hôtel Meliá, dans quelques chambres nous n’avions que des douches et pas de baignoires dans les salles de bain. Et nous avions reçus une clientèle iranienne. Ils avaient cru que la salle de bain, et particulièrement les douches, étaient les toilettes. Alors j’avais le staff qui venait me voir tout surpris en me disant qu’il y a un souci dans les chambres.

Mots clés : maroc, interview, francisco, sol house, taghazout bay, surf, bodyboard | Ce contenu a été lu 1335 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Environnement | Le 29/11/2019
Voyages | Le 22/11/2019
Trois heures de vol pour réunir tous les ingrédients d'un surf trip idéal.