Interview - Interview avec Yassine Ramdani

World Surfing Games

Khalil - @oceansurfreport - vendredi 23 juin 2017 à 10h32

Pour la première fois de son histoire un athlète marocain a atteint la cinquième place des Championnats du monde de Surf. En effet Yassine Ramdani,auteur d'un parcours irréprochable, est passé à deux doigts de la finale en se classant troisième d'une demi finale très relevée. Yassine nous a accordé une interview apres la fin de la competition. 

Comment juges-tu le niveau général de la World Surfing Games?

World Surfing Games est une compétition qui existe depuis les années 80, depuis toujours c’était une compétition avec un niveau élevée.

Cette fois c’était encore plus élevée, la France a choisi la meilleure équipe qu’elle peut avoir vu qu’elle organisait la compétition, le Brésil avait ces meilleurs espoirs qui vont participer au JO. De plus cette année a connu plus de pays participant en prévision des JO à Tokyo.

Tu as beaucoup été critiqué lors de ta sélection par quelques surfeurs, est ce que cela t’as encore plus motivé lors de ces mondiaux du Surf ?

J’ai pas fait attention, je l’ai appris pendant la compétition . Cet hiver j’étais dans le Sahara pour m’entrainer, je m’entraine tout le temps et c’est la sélection qui m’a motivé pour sortir mon meilleur surf non les critiques.

Comment se passait le coaching avec le sélectionneur national après chaque Round?

J’étais très concentré et calme pendant dans cette compétition, et je disposais de bonnes planches . Nous analysions chaque jour avec le Coach Aziz le spot pour bien appréhender les Heats et comment les juges donnaient les bonnes notes.

Aziz m’aidait beaucoup dans mes déplacements dans l’eau, notamment en fin de séries pour garder ma concentration jusqu’au cloché final.

Ça t’a fait quoi de hisser le Maroc jusqu’en demi-finale du Championnat du monde Surf ?

Déjà représenter le Maroc pendant une compétition est diffèrent de participer aux autres compétitions professionnelles. Il y a cette envie de donner le tout pour ne pas décevoir son pays. J’étais fier de pouvoir représenter le Maroc et de le hisser vers le meilleur.

Que pense tu de la prestation de la nouvelle génération notamment Shadi Lahrioui et Boubker Bouaouda ?

Boubker et shadi ont fait de leurs mieux et avaient l’envie de bien faire. Boubker doit participer aux compétitions Pro Junior pour acquérir de l’expérience et bien s’armer aux compétitions QS de la World Surf League.

Abdel et les filles n’avait malheureusement pas de chance dans les premières séries il aurait pu apporter des points.

Le Maroc manque de potentiel pour les filles et de jeunes, je pense que les clubs et écoles ont une responsabilité dans ce projet avec des cours spécifiques pour les potentiels athlètes professionnels et la Fédération en mieux structurant les compétitions pour avoir un circuit national avec des Price Money pour motiver les jeunes.

Cette dernière année nous avons eu un circuit mais beaucoup d’irrégularités dans les compétitions

Un dernier mot

Le Surf au Maroc a besoin de plus de sponsors pour nous aider et développer un vrai écosystème Surf avec des compétitions, des surfeurs professionnels et des équipes qui peuvent représenter au mieux le Maroc lors des manifestations internationales.

Photo: ISA / Borja Irastorza

Mots clés : yassine randani, surf maroc, world surfing games | Ce contenu a été lu 502 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Interview | Le 17/03/2016
Écosystème du Surf et Bodyboard au Maroc