Matos - Dans le Quiver d'Amaury Lavernhe

Interview matos

- @oceansurfreport -

Avec la sortie de la rubrique surf report matos 2014 retrouvez chaque semaine l'interview technique d'un pro ou d'un amateur de surf, bodyboard, sup... Aujourd'hui, dĂ©couvrez l'interview spĂ©ciale matos d'Amaury Laverhne. Ce bodyboardeur français, originaire de Poitiers, est connu pour avoir marquĂ© d'une pierre blanche l'histoire du sport en devenant champion du monde professionnel de bodyboard. DĂ©couvrez son matos Ă  travers cette interview.

Fiche signalétique:

Nom : Lavernhe
PrĂ©nom : Amaury
Surnom : Moz
Date de naissance : 10/08/85
RĂ©sidence : Gran Canaria
Taille : 1,75 m
Poids : 77 kg
Sponsors : Sniper bodyboard, Agent eighteen, Reliv europe
Spots favoris : l'Hermitage, les Aigrettes, Fronton, Black Rock...
Surfeurs/euses favoris : David Huet, Jason Finlay, PLC, Ben Player..
Plat favori : boucane pomme de terre, potaje de lentejas..
Musique du moment : Pressure, Gentleman, Iam, el elemento dual, wyclef jean... 

OSR : salut Amaury comment vas-tu ? Peux-tu te prĂ©senter brièvement pour les internautes d'OSR ?

AL : Je vais très bien, en Australie depuis quelques semaines, les heures de sessions s'enchaînent et on a encore de la route ... Je suis professionnel en bodyboard depuis 7 ans maintenant, j'ai grandi à la Réunion ou j'ai découvert ce sport et je vis aujourd'hui aux Canaries avec ma femme et mon fils Oliver.

OSR : Peux-tu prĂ©senter ta spĂ©cialitĂ© pour les internautes qui ne la connaisse pas ?
AL :
 Le bodyboard est un sport extrĂŞme qui se pratique dans toutes les conditions de vagues et qui procure des sensations uniques ! Le rĂ©pertoire de manœuvres est très complet, aussi bien dans les airs que dans la glisse, chacun y trouvera son bonheur ! Cette pratique est apparue dans les annĂ©es 70 avec son inventeur Tom Morey.

OSR : Comment en es-tu arrivĂ© la ? Depuis combien de temps pratiques-tu cette discipline ?
AL :
J'ai grandi à la Réunion où j'ai découvert ce sport. J'ai été inspiré par des générations de riders locaux qui, déjà à l'époque, avaient un niveau mondial ! J'ai commencé à l'âge de 9 ans avec mes premières mousses, le skimboard et à partir de 98 c'est devenu plus sérieux ... Les championnats de France, mon premier sponsor Ocean and Earth et toujours plus de motivation !

OSR : Qu'est ce que tu aimes dans cette pratique ?
AL :
J'aime les sensations de vitesse, de hauteur... J'aime être dans l'eau pendant des heures, j'aime surfer chaque vague à ma façon et être conscient que chaque ride est unique... Imaginez un skate park qui changerait tous les jours, des montagnes qui bougeraient sans cesse. L'océan est une force incroyable et j'aime sentir son énergie !

OSR : On est sorti de la pĂ©riode hivernale, comment as-tu gĂ©rĂ© ton hiver pour continuer Ă  pratiquer (trips, triple couche de nĂ©oprène, nombre rĂ©duit de sessions, Ă©vasion au soleil) ?
AL :
 Je n'ai jamais Ă©tĂ© un rider d'eau froide ... J'ai dĂ©jĂ  passĂ© deux hivers en mĂ©tropole pendant mes Ă©tudes Ă  Bordeaux et vraiment ça m'a suffit :) A la RĂ©union on a jamais vraiment le problème du froid, mĂŞme si, avec le temps on devient vite frileux quand le vent de sud d'hiver pointe son nez. Aux Canaries l'eau est presque toujours Ă  la mĂŞme tempĂ©rature et selon l'ensoleillement je surfe soit en spring suit ou en intĂ©grale 2/2.

OSR : Quel est ton petit truc pour affronter le froid ?
AL :
 Je pense que l'Ă©quipement fait beaucoup et c'est important selon moi d'avoir du bon matĂ©riel. Un bon Ă©chauffement sur la plage avant de rentrer dans l'eau est très important aussi. Perso je n'aime pas trop les gants mais une cagoule et des chaussons pourront vous permettre de rester plus longtemps dans l'eau. J'ai vu des gars en Nouvelle ZĂ©lande utiliser des glacières remplies d'eau bouillante Ă  la sortie de l'eau..:)

OSR : Quel est ton quiver actuel ? 
AL :
 Je ride une Sniper moz en 41 pp pour les sessions normales et j'aime bien utiliser du nrg (pp de plus faible densitĂ©) pour les jours plus gros.

OSR : Comment choisis-tu ton matĂ©riel ?
AL :
 En fonction de la tempĂ©rature de l'eau, du type de vagues et de la couleur de ma combinaison. :)

OSR : Quels types de planches utilises-tu et surtout dans quelles conditions ?
AL :
 J'aime bien les planches plutĂ´t longues et Ă©troites pour plus de vitesse, de projection et de contrĂ´le "rail to rail". Je prĂ©fère les boards plutĂ´t rigides mais toujours avec un minimum de flex pour le contrĂ´le dans le creux ! En fonction des vagues que vous ridez et de la tempĂ©rature de l'eau il faudra adapter votre matos !

OSR : Quels types de vagues surfes-tu ? Quels sont tes spots favoris et pourquoi ?
AL :
 J'aime les vagues faites pour le bodyboard, courtes et intenses. Le Fronton, par exemple, est la vague parfaite pour le body. Un take off rapide, bottom turn plutĂ´t court et on est directement au cœur de la vague. Soit un gros tube soit une rampe de lancement. Ou les deux sur les meilleures vagues ! L'Hermitage Ă  la RĂ©union est mĂ©canique et j'adore ça, ça permet de travailler au mieux ses trajectoires, d'ĂŞtre plus profond dans les tubes et plus haut dans les airs.

OSR : Qu'est ce qu'une board parfaite selon toi ? Peux-tu nous la dĂ©crire ?
AL :
 Une board Ă©quilibrĂ©e entre votre gabarit, votre style, la tempĂ©rature de l'eau et le style de vague que vous ridez. Elle doit ĂŞtre Ă©troite, fine, rigide mais pas trop, crescent tail, channels, nose ultra fin, rails 60/40, surlyn slick.

OSR : Les dernières technologies ont-elles un impact sur le choix de ta nouvelle planche ?
AL :
 Oui ! Les cores Ă©voluent souvent et il faut sans cesse tester les nouveautĂ©s. Il existe beaucoup de diffĂ©rents types de stringers aujourd'hui, de densitĂ©s, de Shape. Mais j'aime le changement et j'aime essayer un peu de tout.

OSR : Qu'est-ce-que tu as changĂ© dans ton choix de planche ?
AL :
je ride des boards plus grandes qu'avant car j'aime sentir que j'ai de la vitesse. J'aime aussi varier les cores en fonction des vagues que je ride. Et pour moi le détail qui fait la différence est dans la finesse du nose.

OSR : je vais t'Ă©numĂ©rer des spots, donne-moi l'unique planche que tu emmènerais si tu devais y aller ?

Lacanau : Sniper moz 41 pp
Biarritz : Sniper 41 nrg
Hossegor : Sniper moz 41 pe
La RĂ©union : Sniper moz next level 41

OSR : Comment choisis-tu ta combinaison ? Le facteur saison est-il important ?
AL :
 Oui très important. Jaime les combinaisons bien fines et chaudes Ă  la fois. Une bonne combinaison fera la diffĂ©rence je vous assure !

OSR : Qu'est ce qui fait une bonne combinaison ?
AL :
le néoprène utilisé, les finitions, le système de fermeture, le col et la taille qui va bien.

OSR : Quels conseils donnerais-tu pour choisir son matos ?
AL :
 De prendre son temps, de demander conseils Ă  des bodyboardeurs et de choisir des shops spĂ©cialisĂ©s pour acheter son matos.

OSR : Quels sont tes projets pour l'annĂ©e Ă  venir ?
AL :
 Je serai en Australie jusqu'en juillet, puis AmĂ©rique latine pour 4 Ă©tapes du World Tour et retour aux Canaries en septembre pour le dĂ©but de la saison. Il y aura encore quelques compets en octobre/novembre et surement un passage Ă  la RĂ©union pour me ressourcer et voir mes potes !

OSR : Un dernier mot pour tes fans/nos internautes ? Des remerciements ?
AL :
 Merci Ă  tous ceux qui soutiennent le bodyboard, Ă  tous les passionnĂ©s et Ă  tous les amoureux de la mer ! Bon ride Ă  tous!!

 
Mots clés : interview matos, amaury lavernhe, bodyboard, combinaison, planche | Ce contenu a été lu 5420 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs