Matos - Dans le quiver de PC Distinguin

Interview matos

- @oceansurfreport -

Avec la sortie de la rubrique Surf Report MATOS 2014 retrouvez chaque semaine l'interview technique d'un pro ou d'un amateur de Surf, Bodyboard, SUP... Aujourd'hui, découvrez l'interview spéciale matos du Paul César Distinguin. Le jeune surfeur de chez Volcom nous parle de son matos et nous donne quelques conseils pour choisir celui-ci.

Fiche Signalétique:

Nom : Distinguin
Prénom : Paul- César
Surnom : Chaud patate
Date de naissance : 17/05/1994
Résidence : Hossegor
Taille :1,80m
Poids : 71 kg
Stance : Goofy
Sponsors : Volcom, Electric, Samsung, Flanagan Surfboards, FCS, Gorilla
Spots favoris : Hossegor, Teahupoo
Surfeurs/euses favoris : Dane Reynolds, Owen Wright
Plat favori : Magret de canard landais
Musique du moment : Kendrick Lamar

 

OSR : Salut PC comment vas-tu ? Peux-tu te présenter brièvement pour les internautes d'OSR ?
PC Distinguin : J'ai 19 ans, je suis surfeur professionnel. Je tente de faire ma place dans les meilleurs mondiaux. Bac S en poche. Je suis un chasseur de vagues, un nomade perfectionniste qui se balade de spot en spot, planches sur l'épaule.
 

OSR : Comment en es-tu arrivé là ? Depuis combien de temps pratiques-tu cette discipline ?
PC Distinguin : J'ai commencé vers 5 ans avec mon père dans une flaque d'eau à Lacanau, cette flaque d'eau me garde en vie et je ne peux plus m'en passer.

 

OSR : Qu'est ce que tu aimes dans cette pratique ?
PC Distinguin : La surprise ! Chaque vague est différente, j'adore être surpris.

 

OSR : Peux-tu présenter ta spécialité ?
PC Distinguin : "Plato Combinado"  tant pour les tapas que pour l'enchaînement de manoeuvres variées et innovantes...

 

OSR : On est sorti de la période hivernale, comment as-tu géré ton hiver pour continuer à pratiquer (trips, triple couche de néoprène, nombre réduit de sessions, évasion au soleil) ?
PC Distinguin : Je voulais faire un stop de 3 mois (novembre/décembre/janvier) et en profiter pour me focaliser sur la préparation physique. Je suis resté à Bordeaux pour m'entraîner puis je me suis envolé en Australie pour commencer la saison des compétitions. Une envie, une faim de surf et de très bonnes nouvelles sensations.

 

OSR : Quel est ton petit truc pour affronter le froid ?
PC Distinguin : Je me dis " Chaud patate " et je fonce dans l'eau. C'est radical !

 

OSR : Quel est ton quiver actuel ?
PC Distinguin : Je teste de nouvelles planches. En Australie j'ai pris quatre 5'11 et une 5'8 pour les petites vagues. Je travaille beaucoup sur mes planches en ce moment - volume général - répartition des volumes entre le pied arrière et le pied avant - ajustement des mes courbes, notamment l'outline et le rocker, ainsi que mes dérives pour serrer mes courbes sans perte de vitesse. Pas évident de trouver le bon équilibre. L'idéal serait de modifier les paramètres les uns après les autres mais cela prend du temps. Aujourd'hui, les gars cherchent vraiment des planches appropriées aux types de vagues et aux spots.

 

OSR : Comment choisis-tu ton matériel ?
PC Distinguin : Je bosse beaucoup avec Flanagan Surfboards depuis deux ans. L'important est dans l'échange. Je lui donne mon feedback en termes de sensations, d'impressions et d'efficacité. A partir de là on essaye de voir ensemble quel est le paramètre essentiel à modifier pour faire évoluer le tout. Et puis ensuite, on ajuste les autres paramètres pour trouver le meilleur équilibre. Depuis longtemps, je sais que je suis sous-coté mais ce choix m'a permis de faire évoluer ma technique. A la moindre erreur d'appui, de gestuelle technique, de timing, je me faisais sanctionner par une perte de vitesse ou par une chute notamment dans des vagues clapoteuses et un peu pourries. Aujourd'hui, je garde ce type de planche pour l'entraînement. Pour performer en compétition, il me faut des planches plus confortables, plus fiables qui pardonnent les erreurs. J'ai la chance d'avoir FCS comme partenaire et de pouvoir tester différentes dérives. J'arrive vraiment à sentir la différence entre deux types de dérives. C'est difficile à analyser et à expliquer mais mes sensations ne me trompent pas. J'adore ces moments où mon attention ce focalise sur mes dérives. 

 

OSR : Quelle est ta planche fétiche ?
PC Distinguin : J'ai une 5'11 Flanagan, modèle Fling, swallow tail qui marche bien en ce moment.

 

OSR : Qu'est ce que tu as changé dans ton choix de planche ?
PC Distinguin : J'ai augmenté l'épaisseur et la largeur de quelques 16ièmes sur un modèle qui me convient bien. Et j'adore les swallows.


OSR : Peux-tu nous décrire la planche parfaite pour toi ?
PC Distinguin : Je ne pense pas qu'il existe de planche parfaite. Les conditions de vagues sont jamais les mêmes. Pour moi une bonne planche te surprend, te permet de découvrir de nouvelles sensations et t'aide à explorer de nouveaux espaces. Au début, cela perturbe, mais cela est plein de promesses et de renouveau. L'idée est de trouver une planche réactive qui suit fidèlement ton idée. Une bonne planche est le prolongement de tes pieds, elle doit faire partie de ton corps, tu ne dois pas y penser, un peu comme le pinceau est le prolongement des mains du peintre ... Plutôt, le piano pour un pianiste. C'est pour cela que les meilleurs ne se déplacent jamais sans leur piano. Ils ont une relation charnelle avec leur instrument. Un son, une couleur, un toucher, une profondeur, une densité....C'est quand même plus facile de trimbaler ses planches qu'un piano. Mais une planche magique ne dure jamais longtemps, si l'on progresse constamment, notre surf change et la même planche ne conviendra plus forcément.


OSR : Je vais t'énumérer des spots, donne-moi l'unique planche que tu emmènerais si tu devais y aller ?
Hawaii : une 7'2 pieds qui prend bien le rail avec un subtil rocker pour les vagues creuses comme Pipe.
Hossegor : Une 5'11 pour toutes les conditions. Ma planche de tous les jours. Les conditions sont jamais les mêmes.
Salvador : Une 5'11 assez fine et étroite pour des vagues de reefs parfaites. Mais il y a pleins de spots beach break et point break. Sa planche de tous les jours fait parfaitement l'affaire.
Tahiti : Un 6'8 pour les vagues creuses. Il n'y rien de mieux pour un Teahupoo parfait !!

 

OSR : Comment choisis-tu ta combinaison ? Le facteur saison est-il important ?
PC Distinguin : Volcom me fournit mes combinaisons été et hiver. Le facteur saison est hyper important. Entre un short et une 4/3 mouillée c'est 4kg en plus. C'est comme si on surfait avec 3 bouteilles d'eau accrochées à notre short. Les côtes des planches d'été (en top ou sans combinaison) doivent être ajustées pour un surf d'hiver en combinaison. Si on peut, avoir un quiver spécifique été/hiver est intéressant.


OSR : Qu'est ce qui fait une bonne combinaison ?
PC Distinguin : Une bonne combinaison doit être très légère ! Cela devrait être comme une deuxième peau. Ne pas la sentir, ne pas irriter, ne provoquer de tendinites...car on passe des centaines d'heures dans l'eau à ramer. 


OSR : Quels conseils donnerais-tu pour choisir son matos ?
PC Distinguin : Toujours choisir ses planches par rapport à son niveau, son envie et son poids/taille. Une planche qui nous donne envie d'aller surfer. Et surtout prendre soin de son matos !


OSR : Quels sont tes projets pour l'année à venir ?
PC Distinguin : Mon objectif principal est de rentrer dans le top 100 QS cette année. Puis le CT mais la route est longue !


OSR : Un dernier mot pour tes fans/nos internautes ? Des remerciements ?
PC Distinguin : Un grand merci à ma famille, mes amis, mes sponsors et tous ceux qui me soutiennent. Chaud patate !!


Source photo : http://www.paulcesardistinguin.com/

  
Mots clés : paul césar distinguin, volcom, quiver, matos, interview, landes, surf | Ce contenu a été lu 3745 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs