Surf - Histoires d'Hawaï : Justin Becret à Backdoor

"Au take-off, le rail de ma planche a mis un moment à accrocher la paroi, puis j'ai très vite compris que j'allais partir en tube"

- @oceansurfreport -
©Pete Hodgson/@flipperhawaii
Une vague une histoire. Pour se remémorer l'incroyable hiver hawaïen de Justin Becret, nous lui avons laisser la parole. Le temps de revenir sur sa bombe prise à Backdoor.

Justin Becret : C'était une grosse journée sur le North Shore, Pipeline cassait au second reef... Je me suis fait chasser par les locaux du line-up au second reef justement, donc je me suis laisser glisser sur Backdoor. On n'était pas nombreux car les gros sets faisaient vraiment le ménage et étaient très violents à encaisser. Pendant ce qu'on pourrait appeler comme une "accalmie", une vague qui n'a pas cassé au second reef s'est bien présentée sur Backdoor. Un autre gars a commencé à ramer à l'intérieur au même moment que moi, il s'est arrêté alors j'ai commencé à partir. Au take-off, le rail de ma planche a mis un moment à accrocher la paroi, puis j'ai très vite compris que j'allais partir en tube. A peine le temps de profiter en y sortant, je ne pensais qu'à une chose : repartir pour ne pas me retrouver à l'impact !

J'en garde un très bon souvenir, ça m'a rappelé le tube que j'avais pris en tow-in au large d'Hossegor avec François Liets. Intense..

    
Mots clés : | Ce contenu a été lu 3537 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
Culture - Musique | Le 23/09/2...
Romain De La Haye-Serafini a.k.a "Molécule", a réalisé son dernier projet sonore au sein de la capitale européenne du surf de gros.
Surf | Le 23/09/2019
L'équipe de tournage de Stab et Red Bull nous emmènent dans les coulisses des Mondiaux de Miyazaki