Surf - Chippa Wilson s'adjuge le Nixon Surf Challenge !

En Irlande

- @oceansurfreport -

Après cinq jours d’exploration sur la côte emeraude d’Irlande, c’est l’australien Chippa Wilson qui s’est emparé du titre 2016 du Nixon Surf Challenge. Le free-surfeur qui n’était pas passé loin de la victoire il y a quatre ans a visiblement apprécié le voyage : « Recevoir la reconnaissance de ses pairs après une semaine de trip à la poursuite de vagues incroyables est la chose la plus épanouissante qui puisse m’arriver. » a-t-il déclaré.

Une semaine plus tôt le pro irlandais Fergal Smith avait accueilli les participants dans sa vie natale de Lahinch. Les surfeurs avaient ensuite pris la direction des falaises de Moher sans pour autant voir le spot de gros Aileen se réveiller. C’est finalement près du village de pêcheurs de Dingle que l’équipée du Nixon Surf Challenge a pu étancher sa soif de vagues. Petit vent offshore, eau cristalline et quelques rampes pour permettre à Charly Martin et Chippa Wilson de décoller.

Malgré les performances de Marc Lacomare et Charly Martin, Chippa Wilson finit par voler le titre 2016. Jonathan Gonzales, vainqueur de la précédente édition le confirme : « Personne ne le mérite plus que lui. Il est si technique, si bon dans les airs, sans parler de son style… Il a ce petit truc en plus. »

Directeur de l’event, Henning Erlandsen conclut : “Ce qui est magnifique avec l’Irlande, c’est son imprévisibilité. On ne sait jamais sur quelle facette du pays on va tomber… c’est exactement ça l’esprit du Nixon Surf Challenge. Qui sait où l’on ira l’année prochaine… »

Crédits photo © Bastien Bonnarme

 

Mots clés : chippa wilson, nixon surf challenge, irlande | Ce contenu a été lu 1825 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 05/12/2019
Un film qui s'avance comme la suite du dernier opus de l'Australien "Octopus Number No. 4". Et quelle suite...
Surf | Le 26/08/2019
On pourrait s'attendre à un énième clip mettant en scène des slabs monstrueux, mais le crew Adelio nous montre que l'état australien possède une autre facette.