Surf - Dane Gudauskas, le surfeur un peu givré (Part II)

- @oceansurfreport -

 L'hiver dernier dĂ©jĂ , Dane Gudauskas avait fait parler de lui grâce Ă  ses quelques sessions dans la rĂ©gion des Grands Lacs. Ce groupe de cinq lacs situĂ©s sur ou près de la frontière entre le Canada et les États-Unis devient petit Ă  petit une Mecque du surf hivernal pour tous ceux qui ne peuvent (ou ne veulent pas) s'envoler vers des destinations plus chaudes pour surfer. Le californien est de retour sur les Ă©crans en ce dĂ©but d'annĂ©e pour le lancement d'une mini-websĂ©rie dans laquelle il nous emmène Ă  la dĂ©couverte de cette zone un peu particulière. Il raconte : " Il y a quelque chose de bizarrement agrĂ©able dans le fait de chercher Ă  surfer dans des rĂ©gions oĂą il fait vraiment froid. J'ai voulu voir comment les locaux gĂ©raient au quotidien leur passion, j'avais entendu parler de cette communautĂ© de surfeurs hardcore qui surfaient les swells hivernaux sur les Grands Lacs par -20 degrĂ©s et une eau proche de zĂ©ro. Tanner et moi on se marrait bien devant les photos de ces surfeurs qui sortaient de l'eau complètement recouverts de glace, avec des stalactites dans la barbe. Je voulais absolument savoir ce que ça faisait... C'Ă©tait complètement fou. J'ai adorĂ© chaque seconde de ce trip." 

Voici donc les épisodes 3 et 4 finaux de sa websérie. Si vous avez raté les deux premiers épisodes, rendez-vous ici.

Ice Beards E. 3 and 4 featuring Dane Gudauskas

No matter how many icicles are dangling from his beard, @danedamus keeps his positive vibes high while surfing a fun right-hand peeler in the Great Lakes. Enjoy the final two episodes of ?Ice Beards? below. Video: @benweiland.

Publié par Surfer sur mercredi 17 Janvier 2018
Mots clés : dane gudauskas, froid, lacs americains | Ce contenu a été lu 2599 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 12/08/2020
Le road trip néo-zélandais pourrait bien être le summum de tous les trips.
Surf | Le 12/11/2019
"Plus nous avancions, plus les lignes apparaissaient au large et la vague nous semblait longue."