Tour de France - Tour de France des spots

Etape 13 : Lacanau

- @oceansurfreport -

Océan Surf Report vous emmène sur un Tour de France des spots grâce à notre réseau de reporters qui se lèvent tous les matins pour prendre en photo leur spot respectif.

Tous les samedis nous partons à la découverte de la Bretagne, des Landes, de la Gironde, des Pyrénées Atlantiques ou encore de la Méditerranée en interrogeant le local de l’étape pour en savoir plus sur son spot.

On continue ce grand Tour de France avec Lacanau et nos reporters Nicolas et Jérémy de Lacanau Surf Designs et Charly Henno de Surfing Perfect :

OSR : Salut, pouvez-vous nous parler de votre parcours et de ce qui vous a amené ici ?

Nicolas et moi sommes de Lyon. On s’est retrouvé à Lacanau par hasard et la passion du surf, les rencontres et la synchronicité ont fait le reste. On a d’abord eu un super bon rapport avec Gérard Depeyris, Shaper résidant, Nico a enchainé les saisons de réparation, pendant que moi je capitalisai pour des containers de Balsa en Amérique du Sud en faisant les saisons d’été et d’hiver. Puis Nicolas est rentré comme Glasser chez Surf Expérience dirigé par Gérôme Barbe, Eclipse Surfboards, en association avec Gérard. Il y est resté 5 ans et quelques centaines de Glass plus tard, on a décidé de monter le Lacanau Surf Designs. On peut donc dire que nous sommes l’addition de compétences variées avec notre motivation, le courage et le niveau de conscience nécessaire à un niveau de finition professionnel. C’est grâce à Charly Henno notre partenaire Surfing Perfect que nous avons abordé les reports quotidiens : Merci Charly ! À la base de beaucoup de chose niveau surf local.

OSR : Pouvez-vous nous décrire le spot ? (Quelles conditions pour que ça marche/ l’ambiance à l’eau ?)

Lacanau Océan ce n’est pas la centrale ! Certes le front de mer y est pour beaucoup dans la réussite de l’implantation du surf sur la commune. Mais ce qui fait de Lacanau, et des Landes en générale, un vrai paradis, c’est la possibilité via les pistes cyclables ou en balade par la plage de surfer dans le Nowhere total à 15 minutes de chez toi. Quand les bancs de sables sont calés c’est dingo. Bon il ne faut pas non plus trop se la péter car les bancs de sables ces temps-ci sont bien pourris mais suivant la marée et les coefs il y a toujours plus ou moins des vagues à surfer. L’ambiance à l’eau ici est quand même bien cool et relax. C’est pas l’indo ou l’Amérique du sud avec el monstro qui te fait bouger du pic. Ya des embrouilles comme partout étant donné que comme partout il y a des cons. Remarque : si El Monstro avait pas tout mis dans ses bras et lu plus de bouquins, l’œil du touriste serait moins poché.

OSR : En quoi est-ce différent de surfer ici ?

Surfer ici c’est différent car tu as tous les avantages d’une ville dans un mini village qui, à part 2 mois par an, est tranquille et agréable, avec un front de mer qui me fait penser à Lima mais en mini, vraiment mini, qui pour le check/recheck est hyper pratique, souvent accessible en termes de niveau et les couchers de soleil sont de toute beauté.

OSR : Qui sont les surfeurs qui ont émergé de ce spot ?

Parmi les bons on peut citer mais j’en oublie certainement Justine Dupont, Charly Henno, Geoffroy Henno, Adrien Valero, Nathan Hele, Yann Boufflers et pleins d’autres jeunes qui ont un super niveau. Une mention spéciale pour Gérard Depeyris qui est certainement le surfeur ayant shooté les plus grosses vagues à la rame sur Lacanau et à Justine pour son engagement de folie !

OSR : Ton meilleur souvenir à l’eau ici ?

Ben je ne sais pas si c’est l’hippocampe dans du 2,5m qui s’accroche autour de ton doigt ou cette session magique de fin d’été où l’orage gronde au Porge, le sunset est là et la pluie se met à tomber illuminant cette ambiance chien loup d’un reflet métallique. Remarque : la session pêche au requin de nuit au milieu des éclairs était bien collector elle aussi.

OSR : Ta plus grosse boîte à l’eau ici ?

Ma plus grosse boite je ne l’ai pas prise ici. La plus conne oui, shorebreak fermant avec un 9’4 Nat Young, rail sur le pied, belle bosse, le basketteur compense son niveau par sa connerie… Ma plus grosse boite je l’ai prise à Lafitenia un jour d’octobre 2006 et c’est ce qui a fini de me convaincre sur mon destin dans la fabrication de planches de surf. Il devait y avoir 3m voire plus, bibi avec son niveau de merde et une 8’8 balsa retro single fin, genre le mec bien mis ; J’étais avec Alexis Deniel un ami breton, 1 heure de rame à éviter les sets, t’as rien à faire ici et tu te dis : « bon faut quand même que j’en prenne une » du coup en surfeur expérimenté de la connerie tu te mets bien à l’intérieur au plus proche des rochers quand la série arrive : tu ne passeras pas ! Donc tu fais quoi ben tu shootes la première, obvious ! Tu dropes et là ben tu te prends la marche, dans le balsa qui résonne et t’éjecte en plein sur l’oreille, un bon gros plat dans la face de vague ! Du coup tu prends cher et l’eau rentre dans ton oreille interne et là tu sais ! Tu sais que t’y comprends plus rien, le haut du bas, les montagnes qui bougent et la deuxième qui arrive quand tu sors la tête de l’eau, tes bras te portent plus, t’envoies des 3-6 et quand la troisième te descend au fond, que tu bois une tasse, tu sais aussi qu’il ne faut pas tousser, et ça parait long, des images de ta vie défilent, tu vois ta grand-mère et cris intérieurement, non je vais pas mourir aujourd’hui. Donc t’attrapes ton leash, tu remontes, tu craches tout, prends ta quatrième et là elle t’a quand même bien bougé du point d’impact, donc n…. sa …. Tu te mets un tout droit dans les rochers et là coup de chance ça devient slow, la sixième puis septième te ramènent au bord en frôlant la paroi. Tu remontes à ton véhicule avec du sang et de l’eau dans l’oreille, devant le camion, une Bic en 3 délaminée, tu vends une 8’6 balsa et un local qui vient se greffer à la conversation prend un fish balsa 5’10. Le surf sera ta vie. Moralité c’est en acceptant les signes que l’on grave sa vie et mettez des bouchons !

OSR : Peux-tu nous parler de Lacanau Surf Design ?

Donc être à l’écoute des signes permet la voie, Lacanau Surf Designs en est l’essence, car aucun chemin ne mène nul part, l’important est d’en suivre un qui a du cœur. Quand on l’a monté on avait l’équivalent d’un SUV cheap en money money, tu sais le genre de 4x4 de ville qui sert jamais hors trottoirs, on était donc ric-rac pour les travaux plus le stock, mais il se trouve que j’ai été chercher 3 jours avant la commande pour l’ossature bois, des ventilateurs d’extraction en Vendée. Je dine avec des amis et on me raconte que les tempêtes de l’hiver, les mêmes qui ont ravagé le front de mer à Lacanau, ont apporté ici du bois. Nous allons donc voir par pleine lune et 12°c au mois de février #vive le réchauffement climatique, l’étendue de l’offrande apportée par la marée. Et hop en fait il y a des milliers de madriers de construction sur la plage, l’océan nous apporte l’atelier en kit par contre c’est dans le nowhere et faut tout se trainer sur le sable. 3 nuits blanches plus tard, « car la mairie a bloqué la plage, merci la France et leurs lois de m…. qui nous empêchent de récupérer ce que l’océan nous offre », cette même mairie décide de tout mettre dans des bennes pour les bruler. Ben là à 3, aux pays des naufrageurs, les pirates c’était nous et on leur à tapé toutes les bennes sauf la dernière car protégée par un pique-nique des employés municipaux qui veillent aux grains. Rien à cacher, on s’en fout, on a construit la moitié de l’atelier avec du bois des tempêtes et on en a encore mal aux genoux. Lacanau Surf Designs c’est ça t’entends ? Du mental de Viet Kong façon sixtyniners. « L’eau crée l’arbre, l’homme la planche pour célébrer l’eau offrir une vertu à l’arbre ».  

OSR : Quel est l’événement surf local à suivre absolument ?

Coin Coin ! Le 21 Août c’est mon anniversaire… sinon je crois que tout le monde le sait puisque c’est quand même la première compétition que la France a accueilli : le Lacanau Pro !

OSR : Quoi de prévu en 2015 ?

Continuer à respecter les gens et offrir le meilleur de nous-même ; tout en n’oubliant pas que le vide nous entoure et nous conçoit, qu’il n’y a donc aucune finalité à quoi que ce soit, faire attention à l’exploitation du mental sur notre être, 2016 sera plus riche en évènements. Quoique septembre peut envoyer du gros, à voir, le surf c’est aussi ça t’as des potes en 5 minutes à travers le monde et c’est toujours cool, Imotep on peut faire des grands trucs ensembles…Coin Coin !

Retrouvez tous les jours les reports de Lacanau : www.surf-report.com/surf-report-lacanau-12114.html
On se donne rendez-vous samedi prochain pour une nouvelle étape du Tour de France !

Plus d'infos : www.lacanausurfdesigns.com / Facebook /  Instagram Lacanau SurfDesigns

Crédit Photo © Clément PHILIPPON
Facebook Clément PHILIPPON Photographe 
Mail : clement.philippon@gmail.com

 

 

 

Mots clés : tour, de, france, spots, lacanau, gironde | Ce contenu a été lu 5586 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Interview | Le 28/08/2020
À la veille du départ de la Grande Boucle, le surfeur réunionnais se confie sur sa passion pour le cyclisme.
Contest | Le 17/07/2020
L'épreuve landaise du CT passe désormais en "Challenger Series", un échelon inférieur.
Surf | Le 04/06/2020
Un extrait inédit du film de Damien Castera et Mathieu Crepel relatant leur expédition au fil de l'eau entre les Pyrénées et l'Atlantique.