Voyages - On part où ? Destination Ericeira

On découvre un joyau du Portugal sous l'égide de Tim Bisso

- @oceansurfreport -

Avec la rubrique Surf-Report Voyage, retrouvez tous les mois un article dédié au voyage et à la culture du trip ! 

Le Portugal, pays de la péninsule ibérique coincé entre l'Espagne et l'Atlantique, et une bande de terre qui semble tendre ses bras vers les houles du grand ouest. Le pays est connu pour ses vagues monstrueuses de Nazaré mais aussi pour ses vagues d'une renommée mondiale, comme à Peniche, où se tenait récemment une épreuve du Championship Tour. Ce ne sont cependant pas les seules régions à faire parler d'elles à l'international. Aujourd'hui, on parle d'Ericeira, petite localité portugaise au potentiel surf démesuré.


Ericeira par Tim Bisso

C'est indéniable, la zone regorge de vagues. Ericeira, cette petite localité pittoresque très appréciée par les touristes et les surfeurs, détient depuis 2011 la distinction de zone de surf de classe mondiale. C'est la première ville d'Europe à recevoir ce titre, attribué par l'association américaine Save The Wave. La côte lisboète prend du galon, c'est l'occasion d'y découvrir les vagues qui y déferlent.

Dans ce petit coin de paradis, on rencontre Tim Bisso qui y a élu domicile, il y a de ça 5/6 ans. « Ça commence à faire » nous glisse le Guadeloupéen. Il y passe l'hiver pour profiter des conditions hors normes de la zone et du climat plus tempéré qu'en France métropolitaine.  « Je n'ai jamais réussi à m'adapter aux hivers landais, ici l'hiver est plus doux.»

Les vagues portugaises de cette région, Tim en connaissait quelques-unes. Bien avant qu'il décide d'y poser ses valises chaque hiver, il avait déjà croisé la route de quelques-uns de ces beach breaks« Mon premier surf là-bas remonte à plus de 10 ans, j'avais surfé la Foz de Lizandro pour la finale européenne des King of the grom au sud d'Ericeira.» Bref, cette côte et lui ça ne date pas d'hier. 

À peine rentré d'un trip surf pour son prochain édit, Tim nous a appelé pour nous parler des vagues qu'on peut croiser dans sa région. 


Infos

Monnaie : l'euro

Langue : Portugais / Anglais

Fuseau Horaire : (UTC +1) 1h de moins entre Lisbonne et Paris.

Durée de vol : 2h30 en moyenne

Document obligatoire : Passeport ou pièce d'identité valide

The cave

Les vagues d'Ericeira

« Le Portugal, si ça ne t'emmerde pas de prendre la voiture et de conduire une heure à une heure et demie, tu peux surfer des vagues parfaites tous les jours » nous confie Tim, qui témoigne de cette concentration de vagues sur les côtes portugaises. Des reefs, des beach breaks, des vagues "world class" et des secrets spots : 

« C'est incroyable le nombre d'endroits qu'on surfe et qu'on découvre encore aujourd'hui grâce à différents types de houles, différents types de vents. Ça nous est arrivé d'avoir quelques surprises sur des spots de sable, et à côté de ça tu as les reefs qui ne changent jamais »

Pedra Branca
Certaines vagues s'y sont forgées un nom et, lorsque les conditions s'y prêtent, provoquent l'admiration de millions de surfeurs autour du monde. C'est ça, une vague world-class. Il y en a quelques-unes sur la côte lisboète, mais les conditions pour que de telles vagues prennent forme relèvent du miracle météorologique« Pour que des spots deviennent des world-class waves, ils ont leur swell à eux. Des fois ça marche à dix degrés près, et dès que la houle tourne de dix degrés, avec le bon vent, la vague qui se crée fait partie des plus belles vagues du monde.»

Joaquim Chaves à Pedra Branca

3 spots

C'est difficile de choisir trois spots quand ils sont si nombreux. Tellement nombreux que selon Tim, rien que sur la côte reliant Sintra à Peniche, leur nombre s'élèverait a près de 80. Sur les côtes d'Ericeira, le nombre se porterait à 15. Le pro surfeur français nous a quand même aidé à en choisir quelques-uns, pour se faire une idée des vagues à surfer et du niveau requis dans la région.

Pour un débutant, le surfeur conseille Ribeira d'ilhas, une reefs break populaire de la côte avec plusieurs pics sur la vague. « C'est quand même une vague très facile avec trois points que tu peux surfer. On a un challenger séries sur cette vague-là, il y a de quoi surfer clairement. 

Pour un intermédiaire, le choix des vagues sera beaucoup plus large confirme Tim. « L'intermédiaire, il va pouvoir aller sur des beach breaks ou sur des reef comme Pedra Blanca ou Backdoor, Santa cruz, foz de lizandro... Alors que le surfeur expert il va pouvoir aller partout. Plus t'as du niveau au Portugal plus t'as le choix du spot.»

Reef

Backdoor, focus spot

Tous ces spots, ça rend rêveur, mais trop de choix tue le choix. On a donc demandé à Tim quel était son spot du moment à Ericeira :

Tim Bisso« Ces temps si je dois travailler les droites alors je surfe beaucoup Backdoor, qui ne ressemble pas du tout au Backdoor d'Hawaï d'ailleurs ahaha. C'est une petite droite où tu peux faire trois à quatre manœuvres, le reef est gentil et ça marche vraiment souvent, c'est en quelque sorte le bon compromis pour s'entraîner. Et comme la saison des challengers séries reprend bientôt, c'est l'occasion de travailler un peu mon backside.»

Backdoor
Le matos

Comme vous l'imaginez, grand panel de vagues égal grande diversité dans le matériel à utiliser. Selon les vagues que vous convoitez, leurs tailles, leurs vitesses et leurs puissances, il sera important d'adapter le matos en fonction. « Ma planche normale c'est une 5'8, mais j'utilise de 6'2 à 5'8 » confie le Guadeloupéen. On vous conseille de ramener une bonne partie de votre quiver dans le board bag, la casse est fréquente quand les houles sont consistantes sur ces côtes. 

En ce qui concerne la température, l'eau est moins froide que sur les plages de l'hexagone, c'est le bon point du Portugal« Ici l'hiver, il fait froid mais l'eau ne change pas vraiment de température, on est sur du 14/15/16 degrés tout le long de l'année. Donc 4.3 chaussons au plus froid de l'hiver, mais pas de gants ni de cagoule.»

Coxos

Quand surfer

Quand on lui demande quelle houle marche le mieux sur place, il nous répond en rigolant : «Toutes ahaha, la seule qui ne marche pas c'est la houle d'est.» Si le Portugal peut jouir de l'arrivée de plusieurs houles, c'est grâce à la pluralité des configurations de spots sur les côtes portugaises

Peu importe la houle du jour, il y aura forcément un banc de sable ou un récif bien orienté qui transformera ces ondulations en vagues qui déroulent. Mais comme ailleurs, l'hiver prédomine pour le surf. « L'été tu vas pouvoir surfer ailleurs, vers Nazaré par exemple où la concentration de swell est plus importante. Quand ça ne capte pas ici à Ericeira, ce qui est rare, ça capte plus à Nazaré.»

Kanoa Igarashi à Coxos
 
La vibe au line up 

Si le Portugal est un pays de surf depuis longtemps déjà, l'attrait récent et croissant des surfeurs pour cette destination (surtout depuis la fin du covid) n'est pas au goût de tout le monde aux pics des spots d'Ericeira. Certains locaux se plaignent déjà d'une surpopulation des spots, alors que le Portugal est en passe de devenir la destination de surf en Europe, notamment grâce à ses vagues mais aussi à la proximité du pays et sa simplicité d'accès. Ça, le surfeur l'a remarqué;

« Depuis que je suis arrivé, il y a 5 à 10 fois plus de personne dans l'eau, ça devient comme Bali. On a pas mal de diversité niveau surfeur, à l'eau tu peux rencontrer des Français, des Anglais, des Espagnols, des Italiens, des Suisses... Et des fois, malheureusement, ce n'est pas la meilleure des ambiances dans l'eau.» 

Un phénomène courant dans ce genre de destination ou les word-class waves sont nombreuses et où les surfeurs s'amassent. Le tout, c'est de bien choisir la période où faire sont trip, se renseigner sur les spots que vous envisagez de surfer et bien sûr, toujours arriver avec une démarche de respect. 

Reef


Les dangers du line up

Au Portugal, le surf ne comporte pas de dangers spécifiques si ce n'est quelques oursins ici et là. Non, le véritable danger du surf au Portugal, ce sont les vagues surpuissantes qui y déferlent. « C'est un peu comme l'Indo, on a pas vraiment de coraux ici, c'est pas mal de spot avec des dalles.»  Se renseigner sur le type de vague que vous voulez surfer est donc primordial lors d'un trip sur la côte lisboète.

Neco Pyrrait à coxos


Où dormir à Ericeira

Vous avez le choix entre divers hébergements et qu'il s'agisse d'une maison d'hôte ou d'un hôtel, la plupart de ces établissements offrent également la possibilité d'avoir accès à un guide surf, un coaching personnalisé filmé ou non, un moyen de transport et du matériel à disposition... Tous se situant à proximité des spots de surf. 

> Toutes les infos ici 


Où dormir à Peniche

Une chambre dans un surf camp ou dans une maison d'hôte, la plupart de ces établissements offrent également la possibilité d'avoir accès à un stage de surf, un professeur ou un guide pour trouver le meilleur spot. Si vous souhaitez bénéficier d'un coaching vidéo et de matériel, cela est également possible. Voici quelques adresses qui vous faciliteront la vie et qui vous permettront de mettre toutes les chances de votre côté pour vous régaler tout au long de votre trip. 

Trucs à voir & petites adresses

Ça risque d'être dur à intégrer vu toutes ces magnifiques vagues qui vous entourent mais on vous le répète : un bon surf trip, ce n'est pas que du surf. Il est important de se faire une idée des vagues d'une destination comme il est important de découvrir la destination en elle-même. On vous conseille alors une visite qui vaut le coup, à deux pas d'Ericeira. Le château de Obidos, dans les terres de Peniche. Un authentique village portugais protégé par d'immenses remparts gris. 

Pour un hamburger, une bière ou un café pas cher, Tim Bisso nous passe ses petites adresses. Le café Alvez, pas trop loin des spots d'Ericeira. Voilà de quoi allier surf et visite du coin. Et si ce n'est pas déjà fait, on vous encourage à aller découvrir Lisbonne. La "La ville aux sept collines" et sa petite côte, la côte lisboète pourrait bien vous surprendre à nouveau.. À vous de voir, il y a tant à faire au Portugal !


     

                                                       
Mots clés : guide, free surf, portugal, ericeira, peniche | Ce contenu a été lu 5298 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs