Voyages - La destination du mois : la Nouvelle-Zélande

Une belle destination de surf - malgré son caractère confidentiel - pour qui aime vadrouiller, en prendre plein la rétine et partir vers de nouveaux horizons.

- @oceansurfreport -
©Rambo Estrada

En Nouvelle-Zélande, l'océan et la terre sont unis pour le meilleur et pour le pire. De prime abord, ce pays d'Océanie dressé dans la partie sud-ouest de l'océan Pacifique présente un tableau complet d'éléments. Deux îles, deux identités : l'île du Nord surnommée "l'Île Fumante", avec sa meute de volcans et ses forêts subtropicales. L'Île du Sud a qui on a attribué le petit nom de "l'île de Jade", sa faune sauvage, ses crêtes enneigés, ses collines et ses fjords. Ces éléments font de la Nouvelle-Zélande une belle destination de surf - malgré son caractère confidentiel - pour qui aime vadrouiller, en prendre plein la rétine et partir vers de nouveaux horizons.

Infos pratiques

Capitale : Wellington.
Durée de vol : De 22h à 35h selon les vols qui comportent des escales.
Fuseau horaire : UTC +12.
Visa obligatoire : Non (sauf si le trip dure plus de trois mois).
Vaccins obligatoires : Aucun.
Monnaie : Le dollar néo-zélandais.
Langue : anglais.

Quel budget ?

La monnaie est le dollar néo-zélandais. À ce jour, 1$ est égal à 0,58 €. Le meilleur moyen de paiement reste la carte bancaire. Les cartes Visa et MasterCard sont acceptées partout. Prenez renseignement auprès de votre banque pour vous assurer de la compatibilité de paiement.

Le coût de la vie est très légèrement inférieur à celui qu'on connaît en France. À titre d'exemple, une nuit dans un hôtel bon marché coutera en moyenne entre 30 NZ$ et 70 NZ$, la note d'un repas léger dans un café s'élèvera à 5-10 NZ$ et un café 3,50 NZ$ à 4 NZ$.

Le change se fait essentiellement dans les banques et les bureaux de change.

Quel moyens de transport ?

Pour passer de l'île du Nord à l'Île du Sud, privilégiez l'avion qui se présente comme la solution la plus rapide. Si vous envisagez de parcourir le pays par un moyen terrestre, un bateau fait office de ferry entre les deux îles, ralliant Wellington à Picton.

Pour vadrouiller, l'idéale reste le véhicule motorisé. Louer une voiture ou un van est une solution (20 à 40 NZ$ par jour), acheter un véhicule que vous revendrez à la fin de votre voyage en est une autre, la Nouvelle-Zélande attirant beaucoup de backpackers. Pour un trip un peu plus roots, il y a l'option moto, comme l'avait fait Torren Martyn pendant trois mois avec son caméraman, Ishka Folkwell. Le bus peut également se présenter comme une alternative. Le trajet Auckland-Wellington coûtera 20 NZ$ si vous vous y prenez à l'avance.

Un petit conseil peu négligeable : Ne pas oublier que la conduite est à gauche.

Torren Martyn a redécouvert la Nouvelle-Zélande à moto.
Où se loger ?

Question logement, il reste relativement facile de trouver quelque chose qui corresponde à l'esprit de votre trip :

Les hôtels fournissent le confort et ils peuplent la Nouvelle-Zélande. Selon les saisons, pensez toutefois à réserver. Question prix, comptez en moyenne entre 50$ à 70$ pour une nuit dans un hôtel classique. Les grandes villes néo-zélandaises comptent également quelques motels qui facturent entre 80$ et 160$ la chambre double. Même chose pour les auberges de jeunesse placées de part et d'autre du pays. Vous trouverez de nombreuses structures où il vous faudra débourser 20-30$ la nuit en dortoir, 40-50$ pour une chambre simple et 50-80$ pour une chambre double.

Le camping est relativement populaire en Nouvelle-Zélande et s'il ne fait pas trop froid, c'est vraiment l'occasion de passer un bon moment proche de la nature. Une nuit revient généralement à environ 15$, ou quelques dollars de plus si vous voulez l'électricité. Le camping sauvage n'est pas autorisé dans tous les coins de la Nouvelle-Zélande, et reste assez limité. Renseignez-vous sur les endroits où il y a la possibilité de camper.

Formalités administratives

Vous pouvez séjourner jusqu'à trois mois sans visa, à condition d'avoir un passeport en court de validité. Si vous rester sur le territoire néo-zélandais au-delà de cette période, il vous faudra effectuer une demande auprès du Visa Application Centre.

Le permis de conduire français doit être accompagné du permis international.

Si vous avez entre 18 et 30 ans, vous pouvez demander le PVT, valable sur 12 mois, qui autorise à séjourner en NZ pou y passer ses vacances. Il n'est pas permis de travailler sans autorisation.

Où surfer ?

La Nouvelle-Zélande parle à tout surfeur. L'image qui s'est imprimée dans les rétines au fil du temps, c'est celle de ces points breaks interminables où les lignes rentrent une par une comme formées par un système mécanique. En tête ? Raglan ou Shipwreck Bay pour ne citer qu'eux. Mais s'arrêter uniquement sur ces spots populaires du littoral néo-zélandais serait sous-estimer ses possibilités. Avec son littoral très découpé, au nord comme au sud, le pays qui compte quinze fois plus de moutons que d'habitants possède un potentiel surf immense. Tour d'horizon plus que non-exhaustif des spots néo-zélandais :

Shipwreck Bay - Île du Nord
Situé tout au nord de la NZ, près de la célèbre Ninety Mile Beach, ce spot réserve une des plus belles jolies gauches du pays quand elle fonctionne. Avec une belle exposition et une orientation au swell intéressant, les pics de Shipwreck Bay marchent régulièrement.

Shipwreck Bay.
Castle Point - Île du Nord

C'est un beach-break qui offre quelques pics en V avec de jolis murs quand la houle frappe cette partie ouest de l'île du Nord. Ce spot est relativement protégé du vent, idéal quand les conditions malmènent le littoral. Des vagues pour tous niveaux !

Castle Point.
Kaikoura - Île du Sud

Plantée à 180km au nord de Christchurch, cette petite ville de 2000 habitants située au pied des montagnes regorge de spots, notamment une jolie droite bien consistante.

Kaikoura.
The Catlins - Île du Sud

Cette grande baie sauvage située près du parc national de Fiorland offre un cadre sublime. Si vous aimez vous mettre des missions, les spots du sud profond de l'île du sud aura de quoi satisfaire vos envies ! C'est wild, confidentiel et beaucoup de spots restent à ce jour secrets

The Caitlins.

Que faire à côté ?

La randonnée se présente comme l'activité extra-surf par excellence, notamment avec la célèbre "Milford Track" qui relie le lac Te Anau au Milford Sound ou encore le parc national de Tongariro. L'hiver, le ski est également très populaire.

Quand partir ?

D'avril à octobre les vents offshore sont très fréquents et les vagues atteignent en moyenne des tailles de 1 à 3 mètres. En été, les cyclones apportent des swells fun et sympa à rider. En bref, il n'y a pas vraiment de période idéale pour partir explorer la Nouvelle-Zélande. Que vous y alliez l'été ou l'hiver, les îles restent merveilleuses et le temps appréciable même s'il fait froid. Attention tout de même aux marées et courants violents. La température de l'eau varie de 17°c à 21°c l'été, et de 14°c à 16°c l'hiver.

>> Pour approfondir :

France Diplomatie // Office de tourisme néo-zélandais // Guide du routard.

Mots clés : nouvelle-zélande, voyages, new zealand, trip;surf trip;raglan;kaikoura;vague;vagues | Ce contenu a été lu 5800 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
Factories | Le 05/08/2014
Fête son 500ème voyageur
Surf | Le 18/07/2017
Le kiwi Alex Dive s'exile aux Mentawai