Voyages - Du surf chez les kiwis

Etape 9 : La péninsule de Banks

- @oceansurfreport -

En Nouvelle-Zélande depuis quelques mois, Christophe Deneulin partagera avec nous son expérience de surfeur chez les kiwis en plusieurs épisodes. Immersion au pays du long nuage blanc :

« Le week-end arrive et les prévisions ne sont pas très bonnes pour Sumner. Par contre celles-ci s’affolent pour Magnet Bay ! Nous décidons donc d’y aller avec Brice et Robin pour la journée. Le spot, un des plus réputés du coin, est un Point Break qui casse en gauche. Situé au sud de la péninsule de Banks, il nous faut plus d’une heure pour atteindre notre destination. La route sinueuse permet d’avoir des points de vue magnifiques à la fois sur la péninsule et sur la baie.

Arrivé en bas, il faut se garer et passer encore une fois par les champs en saluant les locaux, c’est-à-dire les vaches et les moutons ! Il y a environ une quinzaine de personnes à l’eau, ce qui pourrait être pire pour un samedi. La première section de la vague a tendance à fermer et nous nous mettons à l’épaule. Il y a un bon 2 mètres sur les séries. La vague déroule bien, même si elle peut être molle à certains moments. La dernière section envoie bien mais il faut sortir rapidement sous peine de terminer sur les rochers !

Certains locaux, dont des ados, ont un niveau plus que correct et balancent de jolis carves. Avec la marée qui monte, la vague perd en puissance et il ne reste plus que la reforme à surfer.

Une bonne journée assurément, dans un cadre exceptionnel, à refaire bientôt ! »

Le blog de Christophe : chrisonthebeach.com

Si vous ne visualisez pas la vidéo, cliquez ici

Mots clés : surf, kiwi, nouvelle, zelande, surfari, episode, 9, peninsule, banks | Ce contenu a été lu 3740 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Autres | Le 15/02/2020
Au bout d'un sommet qui s'érige à 6,190 mètres d'altitude.
Surf | Le 14/02/2020
Un mois de janvier comme les autres pour le surfeur japonais.
Surf | Le 13/02/2020
Loin du royaume de l'instantanéité.