Voyages - Du surf chez les kiwis

Etape 6 : Road trip sur l'île du Sud

- @oceansurfreport -

En Nouvelle-Zélande depuis quelques mois, Christophe Deneulin partagera avec nous son expérience de surfeur chez les kiwis en plusieurs épisodes. Immersion au pays du long nuage blanc :

"Arrivés sur l’ile du sud, je trouve un camping gratuit en face d’un spot : Robin Hood bay. Sur la route, nous passons devant Rarangi Beach, où des sets de près de 3 mètres frappent la côte. Ça va être sportif ! Nous continuons sur une route sinueuse pour finalement atteindre notre destination. Il y a des sets à 2m50 et ça ferme pas mal en barre…Je me mets à l’eau sans trop y croire…L’eau a bien baissé : 16-17°, ça pique par rapport à Napier ! Et après 30 minutes de séries sur la tronche, à ne pas voir le large, j’abandonne !

Le lendemain, la houle a baissé, mais il y a encore quelques séries pas loin de 2 mètres. J’arrive à atteindre le large cette fois-ci ! Mais les séries ne sont pas régulières et les sets ferment… Je trouve tout de même une belle droite, un peu molle, mais qui déroule jusqu’au bord.

En revenant, nous nous arrêtons à Whites Bay. Les sets ici ne dépassent pas le mètre, et le vent est toujours offshore ! Les locaux sont super sympas mais l’eau encore plus froide à cause de la rivière qui s'y jette. Je me lance sur une gauche qui envoie un bon bowl et ne termine pas loin des rochers. La vague est courte mais hyper fun !

Direction Kaikoura et le spot de Meat Works ! Un reef qui casse en droite avec un panorama de malade. L’eau ici est d’un clair ! Il y a un mètre vingt sur les séries, mais je n’ai pas le temps de me mettre à l’eau. Nous ne campons pas loin du spot, et le lendemain matin, je me jette à l’eau. Il y a 80cm 1 mètre glassy, et la marée continue de descendre. Je suis seul à l’eau, qui a encore baissé en température (15°), et je m’amuse comme un fou sur cette petite droite qui déroule vite. J’imagine qu’avec 30 à 50cm de plus, ce serait parfait.

Nous en profitons également pour faire ce qui a fait la renommée de la ville : nager avec les dauphins. Après cette matinée de rêve avec les dauphins dusky, nous traversons le Lewis Pass pour rejoindre la côte ouest. Nous arrivons à Greymouth, la plus grande ville du coin. Il y a des plages au nord et quelques spots. Nous profitons d’une belle après-midi pour aller voir les spots. Je découvre la plage. Il y a un petit mètre mais le vent est offshore et le temps parfait. La vague pète près du bord, un bon shore break en somme ! L’eau est bien plus chaude ici, et je profite d’une jolie gauche, encore une fois tout seul à l’eau.

Après quelques péripéties avec notre van, nous arrivons à continuer notre trip. Nous atteignons la pointe sud de l’ile du sud. En arrivant je découvre de belles lignes, mais la plage ne se prête pas au surf. J’essaie sur les spots indiqués mais malheureusement aucun ne marche. Un homme me confie qu’il y a plein de requins dans le coin, mais que les surfeurs s’en foutent, et qu’un jour, un docteur qui surfait s’est fait mordre au cul par un petit requin, et qu’il s’est recousu la plaie tout seul ! L’histoire aura eu le mérite de me faire rire !"

Rendez-vous dimanche prochain pour le prochain épisode. ?Le blog de Christophe : chrisonthebeach.com

Mots clés : surf, chez, les, kiwiw, etape, 6, road, trip, ile, du, sud, surfaris | Ce contenu a été lu 2529 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Matos | Le 06/12/2019
La relation qui unit un surfeur Ă  son shaper est parfois plus directe qu'on ne le pense.