Voyages - Tour du monde des plus beaux spots de la planète

Etape 11 : Mexique

- @oceansurfreport -

En 2013, Fabien, passionné de surf avec quelques trips à son actif, décide de passer à la vitesse supérieure et de prendre une année sabbatique pour faire un tour du monde des plus beaux spots de surf de la planète. Au total, 11 pays visités et 90 spots de surf surfés. L’aventure continue aujourd’hui pour lui autour du Globe, et il a décidé de raconter ses expériences sur son blog. Voici déjà la onzième étape de son voyage, à retrouver également sur Voyages et Surf :

" Le Mexique est une destination où les vagues sont très consistantes toute l’année.

Un des spots de surf les plus connus du Mexique est Puerto Escondido situé sur la plage de Zicatela à 700 km au sud de Mexico city. Puerto Escondido fait souvent parler de lui sur le net et les magazines pour ses énormes vagues. Alors, quand j’ai dit à mes potes que j’allais là-bas, ils m’ont pris un peu pour un « taré », peut-être avaient-ils raison mais au final c’était une destination à ne pas zapper.

Après un long trajet de 12 heures en bus, j’arrive au petit matin à playa Zicatela et ma première vision fût une belle et longue plage bordant un océan ressemblant à … un laaaac. Quelques fois, les surf trips ne se passent pas toujours comme prévu et quand mère nature a décidé que l’océan serait flat et bien c’est flat.

Puerto Escondido est l’un des meilleurs beachbreaks de la planète, c’est vicieux, gros et avec des barrels spectaculaires qui cassent très près du bord avec la puissance des vagues hawaiiennes. Les vagues ferment beaucoup et le passage de barre n’est pas facile. Généralement les droites marchent mieux. Le vent onshore se lève en fin de matinée et a tendance à faiblir en fin de journée. Après quelques jours à flâner sur la plage, à profiter des bars et à goûter à l’alcool local le mezcal, (ambiance garantie), une mini houle finit par pointer le bout de son nez. Pas assez grosse pour surfer Puerto Escondido mais assez pour créer des petites vagues sympas à Barra Colotepec. Le spot est à quelques minutes à l’est de Zicatela, j’ai emprunté le « colectivo » pour me rendre là-bas.

Les colectivos, ce sont les bus locaux du Mexique, souvent des pickups et qui circulent toute la journée. Il y en a très souvent et ils sont facilement empruntables avec des boards de surf. De plus, c’est l’occasion d’échanger quelques mots avec les locaux, vraiment rien à dire. Pour se déplacer, le stop marche bien aussi et les gens ont vraiment été super agréables, on m’a proposé tellement de fois de m’amener ou me ramener après les sessions de surf !

Quelques petites choses à savoir avant de venir à Puerto Escondido

Ne prenez pas de combinaison, l’eau est chaude toute l’année, vraiment chaude.
Prévoyez de l’anti-moustique voire même une moustiquaire pour des nuits sereines, ils ont faim !
Il y a des scorpions.Dès mon arrivée dans ma chambre, ma colocataire me prévient que parfois il y a des scorpions qui se faufilent entre les habits ou entre les draps. Le lendemain ça n’a pas loupé… il y avait un scorpion dans la chambre, je n’ai pas fait le malin. Et à ce moment, ma colloc a sorti une phrase magique « Capture le vivant, on le mettra dans le mezcal, ça défonce plus ». Bref, après quelques recherches, ces scorpions ne sont pas mortels, leurs piqûres ressemblent à celles des frelons.

Mexico city

Les vagues n’étant pas vraiment à la hauteur, j’ai passé mes derniers jours à la capitale Mexico city. Ce que j’ai aimé :
La lucha libre. C’est le catch mexicain, spectaculaire, aérien, les catcheurs ne se prennent pas au sérieux. Les mexicains sont à fond, l’ambiance y est exceptionnelle.
Les pyramides sur le site de Teotihuacan. Comptez 2 heures en bus du centre de Mexico, le site se situe à environ 40 kilomètres au nord-est de la ville de Mexico. Le site a été inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987. C’est l’un des sites archéologiques les plus visités du Mexique.
Le centre de Mexico, avec sa cathédrale, le Templo Mayor et Tenochtitlan, le Palacio Nacional et ses peintures.

Prochaine étape du trip en mode clichés, ça donne : lama, flûte de pan, bonnet, poncho et ceviche.
Je pars au PEROU ! »

Retrouvez le trip de Fabien sur voyagesetsurf.com et sa page Facebook Voyages et Surf

Crédits photo ©WSL / Lucano Hinkle

Mots clés : tour du monde, spots de surf, trip | Ce contenu a été lu 4974 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
Voyages | Le 07/12/2017
Sa deuxième maison ? Un tube
Surf | Le 29/11/2016
6 mois autour du monde