Voyages - Tour du monde des plus beaux spots du monde

Etape 5 : Queensland, Australie

- @oceansurfreport -

En 2013, Fabien, passionné de surf avec quelques trips à son actif, décide de passer à la vitesse supérieure et de prendre une année sabbatique pour faire un tour du monde des plus beaux spots de surf de la planète. Au total, 11 pays visités et 90 spots de surf surfés. L’aventure continue aujourd’hui pour lui autour du Globe, et il a décidé de raconter ses expériences sur son blog. Voici la cinquième étape de son voyage, à retrouver également sur Voyages et Surf :

" Arrivé à l’aéroport de Sydney, je récupère mon boarbag ouvert avec le zip cassé, par chance je n’ai rien perdu. Suite à cela je me fais fouiller par la douane puis je répare le sac avec du scotch taxé au douanier. Mais ces contretemps me font manquer ma connexion pour Brisbane. Une fois à Brisbane, le taxi qui doit me transporter à l’agence de location de vans me prend 45$ pour 10 minutes. Bref l’Australie ça commence bien.

Allez, le van récupéré, je file à Noosa Head, la conduite à gauche n’est pas facile, premier rond-point pris à la française, oups. Le spot de Noosa Head est magnifique, niché au milieu d’un parc national, le décor est splendide, j’aperçois même des dauphins au loin dans l’eau. Les vagues ne sont pas très grosses mais ça déroule parfaitement, c’est un super spot mais plutôt pour longboard. Le swell n’est pas au rendez-vous, c’est le moment de faire un peu de tourisme : je prends un ticket pour aller visiter Fraser island.

Fraser island est la plus grande île de sable du monde, elle a été inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1992. Une fois sur l’île, nous sommes pris en charge dans un bus 4×4, assez original quand même. La première partie du trajet se déroule au milieu de la forêt, la végétation verdoyante est époustouflante, les arbres sont immenses, c’est la jungle. Là encore nous croisons un local, un serpent qui fait bien 1,5 m, non venimeux d’après le guide. Nous faisons un second arrêt au lac McKenzie. Nous poursuivons ensuite sur la plage, toujours en bus. La plage c’est un peu l’autoroute sur Fraser island mais limitée à 80km/h.

Je continue le trip vers une destination très connue pour les surfeurs, la Gold Coast. Les spots de surf sont proches les uns des autres, tous les 50 mètres, je suis vraiment impatient d’explorer et surtout de surfer cette zone. Première session à Duranbah, un passage de barre facile en se collant aux rochers de la digue, du niveau à l’eau mais des vagues sympas et puissantes. En revanche, la Gold Coast australienne, en octobre, ce n’est pas l’Indonésie et, après 30 minutes de surf en short je suis frigorifié. Le lendemain, armé de ma nouvelle combinaison 3/2, je surfe la vague mythique de Snapper rocks. La vague est cool, pas dure à surfer et tellement longue que le retour se fait à pied par contre il y a pas mal de monde à l’eau.

Un dauphin me rend visite au pic, c’est assez surréaliste et incroyable, il est si proche que je peux presque le toucher… quelques minutes plus tard j’aperçois de grosses gerbes d’eau au loin, ce sont des baleines qui prennent du bon temps. L’Australie, c’est un peu un zoo à ciel ouvert. Depuis que je suis arrivé, les rencontres se multiplient. Je termine cette belle journée par un grand classique en Australie, un gros steack cuit sur un des barbecues publics mis à disposition.

J’ai vadrouillé sur la Gold Coast pendant près d’une semaine, à surfer des spots plus connus et légendaires les uns que les autres, comme Currumbin, Burleigh Head, Kirra, Duranbah, Snapper rocks ou Surfers Paradise. Malgré les premiers jours prometteurs je repars de cet endroit un peu déçu, pourquoi? Si le swell est petit et le vent mal orienté, même les meilleurs spots du monde ne marchent pas.

Les spots sont blindés (et encore plus le week-end). Le surf est très très très développé en Australie. A écouter les conversations des uns et des autres autour d’un verre, j’ai eu l’impression qu’absolument tout le monde surfe, mais en fait pour réellement prendre des vagues à l’eau c’est une autre histoire. Les nombreux immeubles ont à mon sens détruit la beauté du site, la nature est un peu oublié (surtout à surfer paradise). Et pour finir, il est interdit de dormir dans son van sous peine d’une contravention, c’est vraiment dommage.

Le trip surf continue en Australie avec dans le prochain épisode Byron Bay."

voyagesetsurf.com

 

Mots clés : tour du monde, surf, trip, spots, queensland, australie, voyage | Ce contenu a été lu 4507 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Voyages | Le 07/12/2017
Sa deuxième maison ? Un tube
Surf | Le 29/11/2016
6 mois autour du monde