Waterman - Benoit Lecomte veut traverser le Pacifique à la nage

Six mois d'épreuve

- @oceansurfreport -

Benoit Lecomte deviendra peut-être en 2017 le premier homme à traverser le Pacifique à la nage. A 49 ans, il a révélé cette semaine ses intentions lors d’une conférence à l’université du Texas à Austin. Ce français naturalisé américain n’en est pas à son coup d’essai : en 1998 il avait traversé l’océan Atlantique de Cap Cod à Quiberon en 73 jours, parcourant ainsi 5 900 kilomètres.

Cette fois, il s'élancera de Tokyo en avril prochain, et devrait atteindre San Francisco six mois plus tard, soit plus de 8 800 km à la force des bras ! Avec huit heures passées dans l’eau chaque jour, le franco-américain pourra compter sur le bateau Discoverer pour le suivre tout au long de l’aventure afin qu’il remonte à bord le soir pour dormir et manger.

Sur le bateau, une équipe de huit personnes accompagnera et surveillera le nageur avec un équipement scientifique fourni notamment par la NASA et l’Institut océanographique de Woods Hole. Ces données permettront notamment d’enregistrer les modifications de son organisme plongé pendant six mois dans l’eau.

Lecomte traversera également le septième continent, une immense plaque de déchets évoluant dans le nord de l'océan Pacifique : « Je nage depuis longtemps en pleine mer, et j’ai bien évidemment remarqué les changements environnementaux. » a-t-il déclaré. « Plus de plastique, moins de poissons. Je pense à chaque fois au monde que nous laisserons à nos enfants. C’est la raison pour laquelle j’ai voulu utiliser ma passion pour alerter le grand public sur l’état des océans ».  Cette traversée sera également l’occasion pour ses co-équipiers d’étudier la composition chimique de l’océan et de faire des relevés de radioactivité en lien avec la catastrophe de Fukushima.

Etant donné la surface qu’il parcourra, Lecomte a de grande chance de croiser quelques squales. Lors de sa traversée de l’Atlantique, il avait été suivi par un requin durant cinq jours. Avec beaucoup de flegme, il espère que ce sera à nouveau le cas « car si je n’en vois pas, cela voudra tout dire du danger qui pèse sur cette espèce. ». Ce n’est d’ailleurs pas  la faune marine qui inquiète l’aventurier mais son état mental : Benoit Lecomte devra gérer la solitude et l’isolation durant ces huit heures de nage par jour. « Le plus gros challenge est de rester équilibré mentalement, et d’être concentré. L’esprit doit prendre le dessus sur le corps. » Pour cela, il s’est entraîné sur terre à ‘dissocier’ les deux.

« Avant de mettre à l’eau chaque matin, je sais exactement où je vais emmener mon esprit, heure par heure. Je me créerai mes propres films, construirai des batiments et je revivrai des moments en engageant mes cinq sens pour en retrouver un souvenir aussi précis que possible.»

Un défi complètement fou que le franco-américain entamera début avril.

Mots clés : benoit lecomte, nage, pacifique, record | Ce contenu a été lu 7326 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 30/08/2019
Sept minutes de pur carnage sur le shorebreak californien.
Factories | Le 13/06/2018
Un(e) Community Manager
Factories | Le 28/12/2017
Un(e) Community Manager