XXL - Portfolio : la Nord revient à la charge !

Cédric Giscos et Paul Duvignau racontent.

- @oceansurfreport -
©Amoyal

L'heure était aux guns hier matin à la Nord, Hossegor. Alors qu'Antonin de Soultrait avait délaissé les vagues de Guéthary, que Cédric Giscos revenait tout juste de la Galice, et que William Aliotti rentrait des Canaries, ils ont été une poignée de chargeurs à se jeter à l'eau sur le spot landais qui tient parfaitement la houle. Cédric et Paul Duvignau racontent : 

Cédric Giscos : "C'était magnifique, j'étais un des premiers à aller mater et Jeff Lartigues a été le premier à l'eau. Il y avait un courant de malade qui nous traînait vers La Sud et ne nous permettait pas de rester au pic. Il aurait limite fallu un jet-ski ! Par contre, les bowls étaient vraiment dingues, c'était une houle triangulaire, et le peak de la Nord arrivait presque sud, ce qui est rare. C'était beau, j'ai vu des vagues magnifiques passer. William Aliotti a démarré sur des bombes. Paul Duvignau aussi. Et Pierre-Antoine Poncet a arraché le plug de son leash alors qu'il venait de rentrer à l'eau, et il s'est fait atomiser. C'était violent."

Paul Duvignau : "Les conditions étaient difficiles car vraiment changeantes avec la marée montante. Il y a eu des sets glassy et parfaits, et d'autres où le courant qui remontait au large laissait apparaître des monstres ultra-creux par surprise ! Le placement était très compliqué. Pierre-Antoine Poncet en a fait l'expérience, en se faisant arracher le tail de sa board (voir ci-dessous) en prenant la plus grosse de la série dans la gueule. C'était une session où il fallait être en forme et tout donner. C'est ce qu'a dit Cédric Giscos qui a eu du mal à trouver des vagues malgré son entraînement la veille en Galice. Le Basque Antonin de Soultrait était avec nous, et il confirme que ce spot n'a rien à voir avec Guéthary. Déjà, il y avait un gros shorebreak pour passer la barre. Et puis il fallait faire face à un énorme courant pour rejoindre le pic. William Aliotti a pris des bombes avec sa 7'4, alors que le placement était vraiment chaud à la rame. On avait une houle de 3,4m, 15s de période, qui formait des séries à plus de 4m aux airs d'un petit Mavericks. C'était la limite pour surfer la Nord à la rame." 

Portfolio par Jean-Marc Amoyal :

©Jean-Marc Amoyal
©Jean-Marc Amoyal
©Jean-Marc Amoyal
©Jean-Marc Amoyal
©Jean-Marc Amoyal
©Jean-Marc Amoyal
©Jean-Marc Amoyal
©Jean-Marc Amoyal
©Jean-Marc Amoyal
©Jean-Marc Amoyal
©Jean-Marc Amoyal

               
Mots clés : la nord, hossegor, xxl, swell, houle, paul duvignau, antonin de soultrait, landes | Ce contenu a été lu 7770 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Pédagogie Environnement | Le 1...
Désormais, on parle d'une vague emblématique d'Hossegor formée par le Gouf de Capbreton : la Nord.
Région | Le 10/01/2020
Rendez-vous à Hossegor demain pour le lancement de la 7e édition de l'événement landais.
WCT | Le 18/09/2019
Récit d'une finale d'anthologie, opposant les deux frères Irons sur le spot de la Nord en 2004.