Contests - Rip Curl Pro Portugal 2011 - J+1

Une première journée à Péniche marquée par une avalanche de "Super Tubes"

- @oceansurfreport -

RIP CURL PRO PORTUGAL

Championnat du Monde de Surf Professionnel ASP
Peniche - Portugal
07 au 18 octobre 2010

 

Le Rip Curl Pro Portugal 2011 ne pouvait pas mieux débuter : et ce n'est que le début !

 

Ce dimanche, près de Péniche, le foule massée sur le spot mythique de Supertubos a vécu une après-midi épique de surf, tant au niveau des conditions que du spectacle proposé par les surfeurs de l'élite mondiale.

 

Cette première journée de compétition avait pourtant commencé par un retardement du lancement de l'épreuve, en raison du manque de swell sur le beachbreak portugais. Alors que les prévisionnistes avaient annoncé l'arrivée d'une houle solide en fin d'après-midi sur la zone, les vagues n'ont cessées de grossir tout au long de la matinée et aux alentours de 13h, elles atteignaient près d'1m50 et même plus sur les plus grosses séries. Après 5 heures d'attente, 4 "call" et une expression session improvisée, les organisateurs du Rip Curl Pro Portugal ont pu finalement envoyer la première série du Round 1. S'en sont suivies 6 heures de surf d'exception et 12 séries extrêmement disputées.

 

 

Ce qu'il faut retenir de ce dimanche, c'est tout d'abord les conditions. C'est la 3ème année que Rip Curl organise la compétition du WCT à Péniche et elles sont une nouvelle fois au rendez-vous !

"Supertubos" porte parfaitement son nom. Considérée par beaucoup comme la jumelle du "Pipe" en Europe, la vague portugaise a offert les plus beaux tubes qu'elle est en mesure de proposer les jours où elle fonctionne parfaitement. Les raisons ? la houle, orientée NW, a rencontré des vents side-shore, favorisant ainsi la formation de ces barrels hallucinants proches du bord. Ajoutez à cela des bancs de sable et des fonds peu profonds, et vous obtenez des tuyaux rapides et très puissants, que seuls des surfeurs expérimentés comme ceux de l'élite sont capables de maîtriser d'un bout à l'autre. Aujourd'hui, non seulement les spectateurs ont pu voir les pros  s'engouffrer dans les cavernes en gauche, mais ils ont pu également les admirer sur les droites qui ouvraient parfaitement. "Backdoor" existe aussi à Supertubos !

 

La deuxième chose que l'on gardera en mémoire, c'est bien entendu l'avalanche de tubes que les surfeurs du Top 32 ont scoré en 6 heures. 

Dès la première série du jour, l'Australien Joel Parkinson, qui rappelez-vous s'était fait prématurément sortir au Round 2 du Quiksilver Pro France, a annoncé la couleur en se faisant enfermer dans 2 magnifiques barrels en droite. La vitesse de son surf et sa parfaite lecture de la vague lui ont permis de s'emparer du plus haut total de la journée, à savoir un 17.87 points sur 20. 

Même Parko n'en revenait toujours pas sur l'évolution des conditions sur le spot : "C'est hallucinant de voir la vitesse à laquelle les conditions se sont améliorées. Elles ont changé en seulement l'espace d'un heat, comparé à celles qu'il y avait lors de mon échauffement juste avant", a déclaré l'Australien. "C'était vraiment magnifique, tout le monde a pris des tubes et scoré."

Bien qu'il demeure toujours 3ème au classement, juste derrière Owen Wright et Kelly Slater, Parkinson admet que son élimination "précoce " en France a considérablement modifié son approche mentale pour le reste de l'année. "Cette défaite en France m'a fait sortir dans ma tête de la course au titre mondial," a-il-ajouté. "Je suis déçu c'est sûr, mais je suis parti surfer quelques jours pour faire le point, prendre du plaisir, et je pense que ça a été une bonne occasion pour tout remettre à plat chez moi. J'espère pouvoir terminer la saison en beauté."

 

Les performances se sont ensuite enchaînées jusqu'à la dernière lueur du jour : dans la deuxième série, Julian Wilson, finaliste à Hossegor et présenti comme le Rookie of the Year du Dream Tour 2011, a lui aussi impressionné dans les vagues de Supertubes. Avec un total de 17,50, il a surclassé ses adversaires du jour, Miguel Pupo et Adam Melling, et remporté hier son billet pour le Round 3 : "Je pense que la semaine dernière, j'ai enfin eu le déclic qu'il me manquait cette année," a déclaré l'Australien. "J'ai réussi à me convaincre que j'étais capable de dominer les meilleurs surfeurs mondiaux et je pense que cette confiance me suit désormais. C'est la première fois que je viens et que je surfe ici, à Peniche, c'est une vague vraiment très bonne et les prévisions semblent indiquer que ça va continuer".

 

Autre fait marquant du jour : Gabriel Medina est aussi redoutable dans les tubes que dans les airs ! En scorant la même note finale que Parko (un 17.87 pts), le jeune prodige brésilien de 17 ans a fait taire les rumeurs et démontré à tous qu'il est aujourd'hui aussi complet dans son surf que les autres, aussi bien en frontside qu'en backside. Il a par ailleurs envoyé son compatriote Raoni Monteiro et l'enfant du pays Tiago Pires au tour de repêchage.

 

A noter enfin les qualifications au 3ème tour des chefs de file dans la course au titre mondial 2011 : Kelly Slater et Owen Wright, tout deux opposés à une wildcard de l'épreuve, respectivement Bruno Santos et Justin Mujica, se sont facilement imposés dans leur série, sans pour autant exploser les compteurs au niveau des scores.

 

Les conditions sont en hausse ce matin, avec des vagues de 2m-2m50 à la série. La houle est attendue encore grossir dans la journée et devrait atteindre son peak ce soir.

Les séries du Round 2 ont été lançées à 8h30 ce matin sur le spot de Supertubes et les organisateurs espèrent avancer un maximum dans cette compétition.

 

Le Rip Curl Pro Portugal est retransmis en LIVE sur http://live.ripcurl.com/index.php?portugal2011

 

 

RIP CURL PRO PORTUGAL ROUND 1 RESULTS:

Heat 1: Joel Parkinson (AUS) 17.87, Jadson Andre (BRA) 15.47, Fredrick Patacchia (HAW) 11.93

Heat 2: Julian Wilson (AUS) 17.50, Miguel Pupo (BRA) 15.80, Adam Melling (AUS) 10.00

Heat 3: Daniel Ross (AUS) 10.07, Taylor Knox (USA) 9.14, Taj Burrow (AUS) 7.12

Heat 4: Owen Wright (AUS) 14.23, Patrick Gudauskas (USA) 10.34, Justin Mujica (PRT) 4.80

Heat 5: Chris Davidson (AUS) 14.60, Jordy Smith (ZAF) 8.90, Francisco Alves (PRT) 7.67

Heat 6: Kelly Slater (USA) 13.10, Bruno Santos (BRA) 7.53, Travis Logie (ZAF) 4.70

Heat 7: Matt Wilkinson (AUS) 16.43, John John Florence (HAW) 13.50, Adriano de Souza (BRA) 4.87

Heat 8: Gabriel Medina (BRA) 17.87, Raoni Monteiro (BRA) 12.90, Tiago Pires (PRT) 2.79

Heat 9: Damien Hobgood (USA) 14.07, Kieren Perrow (AUS) 13.60, Bede Durbidge (AUS) 6.00

Heat 10: Brett Simpson (USA) 17.43, Heitor Alves (BRA) 6.23, Michel Bourez (PYF) 6.17

Heat 11: Mick Fanning (AUS) 16.10, Adrian Buchan (AUS) 15.77, Kai Otton (AUS) 9.73

Heat 12: Josh Kerr (AUS) 16.30, Dusty Payne (HAW) 16.24, Alejo Muniz (BRA) 10.33

 

RIP CURL PRO PORTUGAL ROUND 2 MATCH-UPS:

Heat 1: Jordy Smith (ZAF) vs. Bruno Santos (BRA)

Heat 2: Taj Burrow (AUS) vs. Francisco Alves (BRA)

Heat 3: Adriano de Souza (BRA) vs. Justin Mujica (PRT)

Heat 4: Michel Bourez (PYF) vs. Adam Melling (AUS)

Heat 5: Alejo Muniz (BRA) vs. Fredrick Patacchia (HAW)

Heat 6: Adrian Buchan (AUS) vs. John John Florence (HAW)

Heat 7: Heitor Alves (BRA) vs. Tiago Pires (PRT)

Heat 8: Bede Durbidge (AUS) vs. Kieren Perrow (AUS)

Heat 9: Raoni Monteiro (BRA) vs. Kai Otton (AUS)

Heat 10: Jadson Andre (BRA) vs. Dusty Payne (HAW)

Heat 11: Miguel Pupo (BRA) vs. Travis Logie (ZAF)

Heat 12: Taylor Knox (USA) vs. Patrick Gudauskas (USA)

 

Rip Curl Pro Portugal 2011 - highlights Day 1

Mots clés : rip, curl, pro, portugal, 2011, j+1 | Ce contenu a été lu 17946 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 17/05/2020
La recherche de vagues est une des raisons de vivre du Portugais.
Surf | Le 24/04/2020
Les élites du Surf Marocain en plein Surf Trip