Contests - Taj Burrow remporte le Reef Hawaiian Pro

Un deuxième succès à Hawaii pour l'Australien, après celui de 2009

- @oceansurfreport -

The Reef Hawaiian Pro

1ère étape de la Triple Crown of Surfing 2011

Haleiwa, North Shore - Hawaii

Du 12 au 23 Novembre 2011

 

Il ne lui reste plus qu'à gagner l'épreuve de Sunset et il aura réussi l'exploit de monter sur la plus haute marche du podium des 3 compétitions que compte la Triple Crown?

 

En effet, après s'être imposé une première fois sur le North Shore en 2009, après voir dominé Kelly Slater en finale du Billabong Pipeline Masters, l'Australien Taj Burrow a remporté hier (la nuit dernière en France) le titre du Reef Hawaiian Pro qui ouvre le circuit 2011 des épreuves hawaiiennes. Grâce à ce succès sur le spot d'Haleiwa, le vétéran australien de 33 ans, qui surfe depuis 15 ans à Hawaii et a déjà remporté 9 victoires sur le World Tour en 12 ans de carrière au sein de l'élite mondiale, a pris provisoirement la tête de la Triple Crown 2011.

 

Contrairement aux 2 années précédentes, le Reef Hawaiian Pro ne se sera pas déroulé dans des conditions épiques en 2011, mais heureusement pour les surfeurs toujours en lisse au Round 64, une houle plus consistante a finalement fait son apparition lors de cette dernière journée d'épreuve, permettant ainsi aux organisateurs de lancer les 17 dernières séries de la compétition dans des vagues acceptables.

 

Dans une finale dominée par les Australiens, Taj Burrow, plus créatif et technique que ses adversaires, a pris les commandes à mi-parcours grâce à un score explosif de 9,37. Puis c'est avec une deuxième vague notée 7,53 qu'il a définitivement mis au tapis Adam Melling (AUS), Adriano De Souza (BRE) et Nat Young (USA).

 

"J'ai réalisé un bon parcours et je suis heureux d'avoir scoré ce 9, c'était pas évident d'obtenir cette note ici", a déclaré l'actuel n°3 mondial. "J'avais vraiment envie de gagner une épreuve sur le North Shore. Je suis vraiment satisfait (?) C'est amusant, je n'ai jamais eu beaucoup de réussite à Hawaii (durant cette Vans Triple Crown). Je me disais qu'il me fallait sans doute tenter quelque chose dans l'une de ces compétitions pour inverser la tendance, alors c'est ce que j'ai fais, on va voir".

 

Taj a également ajouté : "j'adore être à Hawaii. Je disais à certains de mes amis, c'est si bon de venir et se poser 6 semaines ici. Nous passons nos weekend dans les avions normalement, c'est épuisant à force. En venant ici, à Hawaii, tu rentres dans une bonne routine, tu déballe ton sac et tu fais en sorte de te détendre.  Tu t'entraînes et tu manges bien, et c'est toute cette routine qui te fait te sentir mieux que de changer de ville toutes les deux semaines."

 

Dans le clan français, on notera la très belle performance du Tahitien Michel Bourez qui  échoue aux portes de la finale du Reef Hawaiian Pro (il s'incline d'un rien en demi-finale face à Melling et De Souza), mais aussi celle d'Adrien Toyon qui a réussi à se hisser jusqu'à Round 4 de l'épreuve, tout comme Maxime Huscenot et Marc Lacomare.

 

La finale du "Clash of the Legends" s'est aussi déroulée hier et c'est l'Hawaien Ross Williams qui s'est imposé devant ses compatriotes Shane Dorian et Kalani Robb, ainsi que l'Américain Rob Machado.

 

Le Vans Triple Crown of Surfing se déplace maintenant au Nord de Sunset Beach pour la Vans World Cup of Surfing, qui débute ce vendredi 25 novembre. Les prévisionnistes annoncent des conditions idéales et dignes du spot pour la semaine prochaine !

 

Tous les résultats, infos, photos et vidéos sur : www.triplecrownofsurfing.com

 

FINALS

Taj Burrow (AUS) 16.90pts ; Adam Melling (AUS) 12.12.60pts ; Adriano De Souza (BRA) 12.50 pts ; Nat Young (USA) 6.10 pts

 

SEMIFINALS

Heat 1: Taj Burrow (AUS) 14.84pts ; Nat Young (USA) 12.70pts ; John John Florence (HAW) 11.50pts ; Kekoa Bacalso (HAW) 10.67pts
Heat 2: Adriano De Souza (BRA) 13.54pts ; Adam Melling (AUS) 13.16pts ; Michel Bourez (PYF) 12.30pts ; Roy Powers (HAW) 4.57pts

 

QUATERFINALS

Heat 1: Taj Burrow (AUS) 16.10pts ; Kekoa Bacalso (HAW) 15.60pts ; Evan Geiselman (USA) 15.00pts ; Kolohe Andino (HAW) 6.90pts
Heat 2: Nat Young (USA) 17.77pts ; John John Florence (HAW) 14.27pts ; Kieren Perrow (AUS) 5.50pts ; Glen Hall (IRL) 5.20pts
Heat 3: Michel Bourez (PYF) 13.50pts ; Adriano De Souza (BRA) 12.30pts ; Tanner Gudauskas (USA) 12.20 pts ; Jesse Mendes (BRA) 9.17pts
Heat 4: Roy Powers (HAW) 15.00pts ; Adam Melling (AUS) 9.90pts ; Brett Simpson (USA) 7.33pts ; Granger Larsen (HAW) 6.83pts

 

Round of 32

Heat 1: Evan Geiselman (USA)11.33pts ; Kieren Perrow (AUS)10.73pts ; Hodei Collazo (EUK) 6.84pts ; Maxime Huscenot (FRA) 2.90pts
Heat 2: Kolohe Andino (HAW) 11.84pts ; Nat Young (USA) 9.70pts ; Adrien Toyon (REU)9.27pts ; Ezekiel Lau (HAW) 9.13pts
Heat 3: Glenn Hall (IRL) 15.43pts ; Kekoa Bacalso (HAW) 14.37pts ; Sebastien Zietz (HAW) 10.34pts ; Leonardo Neves (BRA)10.00pts
Heat 4: John John Florence (HAW) 16.27pts ; Taj Burrow (AUS) 15.26pts ; Thiago Camarao 7.77pts (BRA) ; Daniel Ross (AUS) 7.70pts
Heat 5: Adriano De Souza (BRA) 12.67pts ; Brett Simpson (USA) 12.34pts ; Dusty Payne (HAW) 9.60pts ; Adrian Buchan (AUS) 9.30pts
Heat 6: Tanner Gudauskas (USA) 11.19pts ; Adam Melling (AUS) 10.73pts ; Dion Atkinson (AUS) 8.83pts ; Adam Robertson (AUS) 8.50pts
Heat 7: Roy Powers (HAW) 9.94pts ; Michel Bourez (PYF) 9.50pts ; Jadson Andre (BRA) 8.57pts ; Marc Lacomare (FRA) 5.83pts
Heat 8: Granger Larsen (HAW) 14.60pts ; Jesse Mendes (BRA) 12.60pts ; Nathaniel Curran (USA) 10.84pts ; Aritz Aramburu (EUK) 7.93pts

 

CLASH of the LEGENDS

Heat 2 : Ross Williams (HAW) 14.50pts ; Shane Dorian (HAW) 14.44 pts ; Rob Machado (USA) 10.83pts ; Kalani Robb (HAW) 8.27pts

 

Crédit Photos : ASP / Kirstin / Cestari

Crédit Vidéos : OrangeCounty

Mots clés : taj, burrow, remporte, reef, hawaiian, pro | Ce contenu a été lu 12423 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 30/10/2019
Direction l'Afrique du Sud pour Taj Burrow, Shaun Manners et Jaleesa Vincent.
Surf | Le 11/09/2019
L'Hawaïen qui connait cette vague mieux que personne a encore fait des ravages en Namibie.