Surf - Le surf en Iran "Sentiment de liberté"

Rétro 2012 - Easkey Britton

- @oceansurfreport -

Si vous ne visualisez pas la vidéo, cliquez ici 

 

Rétrospective de l'année 2012 sur Surf-Report : vos 30 moments les plus importants au cours de cette année. Dernier Acte.

 

Aujourd'hui chez Surf-Report, nous vous invitons à découvrir (ou à revoir) la première femme à surfer les vagues en Iran : Easkey Britton.

La surfeuse est allée en Iran pour montrer aux femmes iraniennes qu'elles peuvent pratiquer ce sport avec un "air de liberté". Côté océan Indien, l'irlandaise en "hijab de plongée" a profité des vagues avec la mousson devant des locaux étonnés.

"Ils sont tous extrêmement gentils, juste très intrigués et intéressés. La police craignait que je me cogne sur les rochers et que je me fasse mal. Le pire, vraiment, c'était de porter ce hijab en lycra par 30 degrés, ce n'était pas évident. Je suis sûre que ça se serait bien passé si j'y étais allée en short, mais j'avais envie de leur montrer un maximum de respect", 

Un documentaire est passé sur France Ô le 30 octobre dernier réalisé par la française Marion Poizeau.

Easkey Britton, 26 ans et 4 fois championne d'Irlande confie que c'était un projet fou de surfer là ou aucune femme n'avait surfé auparavant. "J'aimerais beaucoup voir plus de femmes surfer et que cela devienne un sport pour tous, et pas seulement pour les riches. Il y a des gens qui surfent dans la bande de Gaza aujourd'hui, et au Bangladesh, croyez-le ou non. C'est vraiment génial. Il y a aussi un super projet que j'ai vu au Brésil où ils emmènent les enfants des favelas et leur apprennent à surfer en leur donnant des planches et du matériel. Cela change leur vie et cela montre que le surf peut être bien plus qu'un simple loisir, c'est un outil formidable qui peut épanouir les femmes et les filles et leur ouvrir de nouveaux horizons (?) J'espère revenir en Iran l'année prochaine pour voir quelques-unes des femmes que j'ai rencontrées monter sur une planche pour la première fois. Cela sera quelque chose de les emmener s'éclater dans l'océan et de leur faire profiter de ce sentiment de liberté qu'offre la mer".

Le film a été filmé à Chabahar (proche de la frontière du Pakistan) et dans les villes de Tehran, Shiraz et Ispahan.

Source : Marion Poizeau / Courrier International / Armand Bajard.

 

 

 

Découvrez le Comparateur de prix Glisse sur http://www.surf-report-shop.com/ pour attaquer les sessions d'hiver !!!

 

Mots clés : le, surf, iran, sentiment, liberte | Ce contenu a été lu 21601 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
Surf | Le 19/11/2019
Le surf et la musique en héritage.
Surf | Le 15/11/2019
Les slabs peuvent se révéler divins lorsque les astres s'alignent, mais demeurent encore et toujours une science incertaine.