Surf - ''Fail'', le court-métrage qui rend hommage à l'échec

L'erreur est souvent la première pierre d'une réussite.

- @oceansurfreport -

La notion d'échec est inhérente à la pratique du surf, que ce soit pour le surfeur lui-même, ou le preneur d'images, fixes ou mouvantes. Le premier des deux protagonistes doit trébucher, se rattraper, tomber, se relever, chuter et recommencer jusqu'à replaquer. Le second doit se tromper, rater son cadrage, manquer sa mise au point, louper son placement et se repositionner jusqu'à avoir le shot parfait. Dans les deux situations, on apprend de ses erreurs. Et c'est ce qu'a souhaité illustrer Eduardo Vento dans sa dernière réalisation intitulée "Fail".

Le filmmaker portugais a profité de cette période de confinement pour plonger le nez dans ses archives. "Ce clip est collection de plans aquatiques que j'avais mis de côté, car je considérais que certains d'entre eux étaient des images ratées ou des manœuvres manquées", explique-t-il.

Mais comme le soulignait le philosophe britannique Alan Watts, qui récite ici une philosophie de l'échec, "la première chose à comprendre est que commettre des erreurs n'est pas un défaut de l'homme". Kai Lenny en a commis avant d'effectuer des rotations dans les pentes de Nazaré. Miguel Blanco aussi, avant de comprendre la mécanique de Coxos. Tout comme Albee Layer s'est acharné à décoller avant de replaquer son tout premier 540.

Les accepter, les comprendre et les surmonter leur ont aujourd'hui permis de figurer dans la seconde partie de "Fail", où il est question de gros barrels, de turns engagés et d'aérials impressionnant d'amplitude.

Réalisation : Eduardo Vento

    
Mots clés : portugal, eduardo vento, kai lenny, miguel blanco, nazaré, échec, alan watts | Ce contenu a été lu 33235 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
XXL | Le 25/09/2020
"L'expérience, nous ne l'avons pas. Mais nous sommes déterminés."