XXL - Gros slabs

Et méchants wipeouts

- @oceansurfreport -

En Australie, le summum du slab se cache en Tasmanie. Après The Right et Cyclops, la vague qu’on surnomme Fluffy Tonka dépasse les rêves – ou les cauchemars c’est selon – les plus fous : de la consistance, une marche qui force à faire un double drop et un environnement spectaculaire (falaise, backwash et eau froide).

Andy Campbell a été le premier à venir sur le spot, en marchant trois heures pour y accéder avant de surfer des vagues de plus de trois mètres seul à l’eau. Aujourd’hui l’un des premiers à débarquer lorsque Shipstern parait s’éveiller s’appelle Tim Bonython. Le réalisateur était présent fin juillet entre deux sessions à The Right pour shooter les locaux : Rudi Schwarz, Tyler Hollmer-Cross, James McKean et Danny Griffiths mais aussi deux invités de choix venus de Western Australia, Jarryd Foster et Mick Corbett.

Mots clés : slab, wipeout, shipstern bluff, tasmanie, australie, xxl | Ce contenu a été lu 5995 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 17/02/2020
Les conséquences directes d'une importante dépression tropicale dans le sud du Pacifique.
Pédagogie Météo | Le 29/01/202...
Bienvenue au "Royaume de l'insurfable".
Surf | Le 26/12/2019
Au-delà du potentiel des spots qui entourent la ville, le réalisateur a souhaité mettre l'accent sur le côté humain.