Autres - Houle d' Est sur la grande bleue

- @oceansurfreport -
Lavandou, Méditerranée (18/12/09) - "Ah cela faisait longtemps" Après une session du jour du seigneur très ventée sur le Lavandou, ce n'est que le Lundi que le divin apparut ! C'EST LE BINGO disait l'autre dans Unglorious bastards... Oh, pas bien gros. Maaaais... tellement parfait ! L'eau est si claire, la mer est si lisse. Quoi, de la silice ?. NON pas ça ! Par contre soyons regardant. Par cette orientation : il n'y a pas d'eau sur les dalles ! Verdict en fin de journée, il y a des chances pour que ça picote... Après 5 minutes d'attente la tête collée à la sortie d'air de mon chauffage véhiculisé, j'en suis toujours, sur le parking, à me demander pourquoi... Pourquoi il y a 4 gars qui sont assis dans la mer, à se les geler. Oui, parce que des fois c'est aussi simple que ça ! “Je baissais la tête l'espace d'un instant afin de monter encore le chauffage à 4 (TOP NIVEAU de la climatisation Renault, si ça ne suffit pas, je n'aurais plus d'échapatoire que l'échapement direct) ". En relevant la tête, Je n'ai vu ni le lapin, ni le chat d'Alice mais je suis bien au pays des merveilles et ce qui est sur c'est que ça glisse ! Les lignes arrivant du large, celles-la je les ai vu ! Spectacle saisissant. Les mecs congelés au peak se craquellent à la façon d'un magnum double caramel, et se mettent à ramer vers le large ! Et à ce moment là, je me rend compte des conditions du jour. La première vague arrive, aspire toute l'eau de la dalle et jette une vague ultra parfaite. Ni une, ni deux, je jette mes habits en vrac dans ma voiture. L'heure n'est plus au rangement, ça tombe bien, les deux mémés de “C'est du propre” ne surfent pas à Sausset ! But de l'opération au moment ou j'ai tout enlevé, me jeter sur ma combi..... QUI EST A L'ENVERS !!!! 6 jours pour la retourner. Largement de quoi attraper au minimum la grippe. (Du coin de l'oeil la deuxième vague de la série, encore plus grosse, encore plus parfaite). Petit footing sur les rochers coupant, n'étendons pas le suspense, à ce moment là, j'ai mal. Comme une antilope qui sautille dans la savane, j'essaye de me faire léger, mais manque de bol, constat flagrant, je suis lourd. Et ce n'est pas la raclette de la veille qui te rendra service à ce moment là. Les pieds sur les rochers par 2 degrès..... Concrètement, le fromage que tu as mangé, il s'en fou de tes pieds ! (Par contre pour les faire puer, il sait comment on fait). L'eau est ... Gelée (SURPRISE!). Arrivé au peak, la première série arrive, la magie opère, ça décalle. Bien placé, je rame sur cette ondulation parfaite, premier drop de la journée, première boite. Bon, rassurez vous, la suite fut un peu meilleure ! Il fait toujours froid, nouvelle galère. Aller chercher les clés de la voiture dans un endroit qui fait mal aux doigts, enlever la combi et enfiler les chaussettes avec les pieds congelés. J'adore le moment où mes doigts restent dans mes chaussures quand je m'en sers de chausse-pieds. Ou quand ils ne passent plus dans mes manches et qu'à ce moment là, j'aimerais tellement que ma maman vienne m'aider à mettre mon pull ! Voiture, chauffage, doigts qui brulent ! Toujours mettre le chauffage sur les pieds, vers le bas, car la chaleur monte. Tout est bon pour gagner quelques degrès... J'en ai vu qui ont passé la journée en combi à surfer tous les spots du coin. Nous disions donc : Voiture, chauffage, combi, surf... Voiture, chauffage, EAU GELEE, PIEDS QUI BRULENT... Voiture, CHAUFFAGE QUI BRULE, EAU GLACEE QUI BRULE, PIEDS... ah non, plus de pieds... Enfin, il ne faut pas y voir que du mal. Ce qui est bien quand tout est gelé, c'est que si besoin est, je peux, dans l'heure qui suit, aller me faire enlever les dents de sagesse sans aucune douleur. Anesthésié par le froid. J'ai testé pour vous le doigt de pied dans le coin du mur, et bien, ça ne fait pas mal. La magie du corps humain. Après la session, attendez une heure, avant de réelement pouvoir faire un diagnostic... à chaud... Effectivement, 1h après, une fois les sensations de mes extrémités retrouvées, je comprends bien. Pieds, mains, coudes et genoux, le contrecoup de la dalle, ça brûle. Quelle bonne surprise ! Tiens, par contre, pied gauche ça pique. Mon côté Dr House repère aisément la présence d'un corps étrangers qui me dit que ce sont certainement des épines d'oursins. Oui parce que cet échinoderme apparu dès le Cambrien, dont 6000 espèces sont actuellement répertoriées, qui rencontre fréquemment l'homme dans le milieu marin, à le don de se glisser dans mes pieds. Un appareil musculaire et un fin système nerveux à la base des piquants permettent à l'oursin la présentation d'un nombre optimal d'épines sous un angle favorable, dans une peau ramollie par le séjour aquatique. Merci Dame Nature ! PS : vous le saurez, ils sont herbivores, broutant algues et herbes, tapissant rocher et corail par cinq puissantes mâchoires composant leur bouche... et puis moins sympa, “chez certains, des lésions d'allures kystiques s'associent à un oedeme diffus pseudo inflammatoire avec arthralgies des petites articulations des doigts, ou encore des kystes épidermoïdes artificiels par invagination d'un lambeau épidermique lors de la pénétration nécéssite une exérèse complète pour obtenir la guérison", ça n'a pas l'air top alors attention aux Piquants ! Encore une bonne journée de surf. Vivement un coup de sud pour réchauffer un peu tout ça. "Et je ne vous souhaite pas encore les fêtes, car je le sais, il y aura encore une session en Med d'ici Noël !!!!! ". Le Texte : Grégory "James" Delaspre Les photos : Nicolas "Esp" Bartholomei Powered by Christophe
Mots clés : houle, grande, bleue | Ce contenu a été lu 1396 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs