Autres - Surfari de Noël sur la grande bleue

- @oceansurfreport -
Provence, Méditerranée (28/12/09) - C'est pas comme si je ne vous l'avais pas dit... "Et je ne vous souhaite pas encore les fêtes, car je le sais, il y aura encore une session en Med d'ici le nouvel an !!!". La dernière session ici Et quelles sessions il y a eu...!!! ?C'est un imposteur, le swell ne va jamais en Méditerranée... Ce doit être encore ce bon vieux Ventiflon qui fait croire qu'il y aura des vagues", me dit Romain Lauhlé un soir de fin décembre 2009. Cela m'a amené à me poser cette question existentielle à notre sport... Comment peut il y avoir des vagues en Méditerranée. 740 km en hauteur entre Marseille et Alger, 3730km entre Jérusalem et la pointe sud de l'Espagne ou ?détroit de Gibraltar? (merci la règle google earth). Petite étendue d'eau par rapport aux océans, en parlant de ça, regardez ça, c'est mon petit cadeau de Noël : Revenons en à nos Moutons (Ventiflon + surface liquide = Moutons, c'est le cas de le dire...). La cause de cette houle soudaine? De ce swell de 2mètres sur nos côtes... Et bien je vais vour raconter l'histoire des vagues en Méditerranée qui me fut transmise un mystérieux jour de marché sur le Vieux Port, par un vieux pécheur de sardines avide de grandes histoires. Assis sur le pointu de son vieux rafiot qui ne sortait plus que très rarement sur les flots bleus de la mer Mediterranée... (ouf, je respire). ?Il était une fois quelques Messieurs. Ceux-ci habitaient la Lande et l'un d'eux voguait dans son Marseille local. Un jour on ne les vit plus! Alors tout le monde les chercha. On se demandait ?Mais où sont ils??. L'on appris dans le bar de Marcel sur la Pointe Rouge autour d'un pastis, 2 glaçons, 50 grammes de cacahuètes et 7 toasts de tapenade, qu'ils s'en étaient allé outre-mer, voguant de leur contrée Françaises en direction de la contrée de leurs voisins, les Algériens. Ceusses, écumèrent les côtes Algériennes durant une dizaine de jours à la recherche de certaines pointes Rocailleuses Google-earthisées qui distillaient quelques ondulations parfaites. L'on raconterait que le gardien de ces spots s'appellerait ?personne? et qu'il n'existait pas... Que la nourriture était bonne par delà des mers et que les gens étaient gentils! L'un d'eux à eu une idée : (deux points à la ligne tiret). Il amena sa caisse à outils sur les plateaux arides Algériens, et durant 12 jours de dur labeur qui lui firent revivre les douze travaux d'Hercule, il défia Eole Dieu du vent, et y planta des géants d'acier, que l'on nomme de nos jours, des éoliennes... vous me direz, quelle idée bizarre. Et bien figurez vous que, si ces éoliennes tournent à une vitesse de 35km/h pour que la puissance fournie augmente avec le cube de la vitesse du vent, que le vent est régulier et fréquent, qu'elles sont orientées plein Nord, que la rotation des pales entrainent une perturbation entre les couches d'air composant la masse athmosphérique, soit par effet Venturi soit par Turbulence, alors le courant d'air qui traversera la Méditerranée, lèvera quelques clapots qui feront des vagues sur la côte bleue! Et depuis ce bricolage, avec l'avènement de ce fameux Ventiflon (marque déposée) nous avons des vagues! C'est aussi simple que ça. ?Il y eut également une éolienne raccordée au secteur sur les hauteurs d'Alger (Dély-Ibrahim) en 1957?. (Source réele Wikipédia, je vous l'avais dit!). Voilà qui est fait. Les bases sont posées, les fondations sont construites. Je peux désormais reprendre le cours de ma narration et terminer mon Surfari. En 3 jours, la température de l'air est passée de -2° à 17°! (une histoire de chauffage qui aurait été installé en Tunisie par un vieux pêcheur, enfin un truc dans le genre...). La semaine dernière, on se gelait les miches comme des langoustes qu'on met dans un congélateur! Le Sud, chez nous, à toujours cette tendance à mettre les gens en trance, provoquant d'intenses SUDations venant des glandes SUDoripare qui sont relativement SUDorifiques... (pas de mauvaise blague sur le SUDoku). Et vous n'êtes pas sans savoir que le 24 décembre, c'était Noël... Et j'ajouterais pour la culture générale de la populasse une information importante : à Noël, tous les ans, on se GAVE en Med! Est-ce l'effet des bonshommes en rouge un peu partout, des lumières, des girlandes et autre jovialités? On pourrait imaginer que le gros en rouge aurait plongé quelque part créant un tsunami qui aurait, tout comme les éoliennes... Enfin! Chaque marque nous sort sont plus bel atout marketing! On consomme le foie du canard, mais aussi le notre. Et tout ceci, dans un éternel plaisir immuable! En ce 25 décembre 2009, les vagues ont été parfaites. Mais ma maman m'a menacé de me rejeter si j'allais surfer le jour de Noël... De peur de perdre ma famille, je n'irais pas surfer... A croire que seul le Père Noël pourra se reposer de sa tournée mondiale en venant scorer un Overhead Cap Saint Louis ou une Couronne vieille... Je vous ai fait mon petit Best Ouf de mes meilleurs photos de cette semaine. Au départ je comptais faire un surfari Made In Beachbreak ! Puisque tout le monde me demande à chaque fois ?Tu vas écrire quoi comme conneries la prochaine fois?, il faut se renouveler et être créatif. Pour montrer une nouvelle facette de nos spots, effectivement on ne parle jamais des beachbreaks de la région PACA. On avait déconné avec un pote en disant qu'on resterait sur le sable pour l'article, pour changer un peu, lui étant sur Palavas, moi sur les Lecs et on ferait un surfari sympa pour comparer un peu, avec de belles photos et un bon niveau à l'eau. Et finalement, je n'ai pas pu! Le marchand de sable ne m'a tenu sous sa tutelle qu'une seule journée! Et puis je suis retourné sur mes cailloux! (RIP Yves Rocher). MOTIF: Le sable ça rentre dans les oreilles? C'est rapide, imprévisible et capricieux. Qu'est ce que c'est compliqué de surfer le sable! Les surprises peuvent être vraiment bonne, un bowl imprévu qui creuse soudainement sous votre planche et vous envoie dans un curl complètement dingue! La mauvaise surprise... la vague peut devenir plate en ¼ de mètre, vous pompez pour finalement vous enfoncer... Du coup, au final, en une semaine j'ai surfé 6 spots différents... La vieille pour le coup va trop vite, elle me rumatise! (méfiance à ceux qui voudraient lui tirer son sac, elle vous envoie directo dans les rochers et avec le courant vous ramassez grave). Le Cap Saint Louis, le vieux de la vieille, casse des planches à tout va! Il y a trop d'eau sur les spots! Et pourtant avec le nombre de tubes que j'ai vu en une semaine, on pourrait construire un pipeline entre Marseille et le fin fond de la Guinée Équatoriale ! Mode Blague de Noël ON : Cette semaine m'a rendu DINDE et ça c'est CADEAU! L'eau du beachbreak était MARRON GLACÉE, et cela sent le ROSSI, lorsque l'eau est marron, signe de pollution, pas de solutions, nous nous éCHAPONs... en direction de l'aRENNE (qui passa sa vie à tirer des traineaux...). HOWHOWHOW dirait le père Noël. En tout cas, ce qui est certain c'est que ce Monsieur n'est pas une ordure, c'est un surfeur! ...ou un agent de police vu le beau radar planqué dans un buisson qui nous a Noëllement flashé sur la route de Sausset en ce 24 décembre...! PS : je leur ai promis une petite publicité pour Noël, le Iphone n'est pas un téléphone pour les surfeurs. Alors que je tchekais le spot du haut de ma digue préférée les cheveux au vent et les embruns sur les lunettes, le trop plein d'humidité à fait virer la pastille de cette merveille de technologie au rouge. Verdict : Téléphone HS, garantie ?ne prend pas en charge les contacts avec l'humidité?, et enfin on vous en propose un nouveau pour la modique somme de 250 euros... Merci la grosse pomme, Joyeux Noël et je vous laisse libre de toute conclusion... Allez, plus que 2 jours de repos, car mardi la houle revient!!! Ce sera ?Session en mode Réveillon?. Ebé réveillons la Med et allons surfer jusqu'au bout de minuit... Je m'en va acheter mon cigare de réveillon, l'inspecteur Colombo m'en a convaincu hier soir lors d'une rediffusion inter-générationelle de très bonne augure! Le Texte : Grégory "James" Delaspre Les photos : James + Fred Hémard Powered by Christophe
Mots clés : surfari, noel, grande, bleue | Ce contenu a été lu 1587 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs