Contests - Stand Up Paddle World Tour

Kai Lenny sacré Champion du Monde

- @oceansurfreport -

Un 1er novembre à 7h30 sur la Pointe de La Torche, généralement il n’y a pas grand monde. Surtout quand le ciel ressemble à un épais nuage gris et lourd comme une chape de plomb qui plane au-dessus de votre tête et qui déverse des hectolitres de pluie glaciale sur des kilomètres carrés. Cerise sur le gâteau, difficile de voir dans cette situation la moindre lueur d’espoir avec un vent déjà calé au Sud, annonciateur de pluie, d’averses et que sais-je encore. Le décor idyllique d’une belle matinée de surf ensoleillée appartient au monde merveilleux de ceux qui dorment encore. Pour un peu on se croirait plongé au cœur d’un weekend de La Toussaint…

Les riders encore en lice sont en avance pour assister au 1er briefing du jour. Et pour cause, la houle divine tant attendue est rentrée dans la nuit. C’est de loin le point le plus positif du jour et en même temps, avec un gros 3 mètres bien tassé, c’est un vrai casse tête pour la direction de course car il va falloir déterminer avec précision où on va envoyer les phases finales. Il est 8h00 quand Ronan Chatain (Twentynine), Tristan Boxford (Waterman League) et David Noirrit (Chef Juge) prennent la décision de déplacer tout le barnum de La Torche Pro France dans le milieu de la baie de Pors-Carn.

Bingo ! Excellente idée messieurs. Arrivé sur le spot, tout le monde est subjugué par la taille des séries. Les plus grosses vagues atteignent un gros 3 mètres (échelle de surfeurs…), 1 à 2 mâts (échelle de windsurfers) ou encore 6 à 7 mètres pour les ouvriers du bâtiment ?! Pour ceux qui disent qu’ici ce n’est pas Hawaii, demandez tout simplement aux kids de Maui ce qu’ils en pensent.

« It’s f…… huge man » lance un Zane Schweitzer des grands jours avant de prendre le micro et de commenter une incroyable journée de surf qui restera gravée à jamais dans la mémoire de La Torche et dans le media book de La Torche Pro France.

Le premier ¼ de finale se met à l’eau et d’entrée de jeu le « big wave » rider Justin Holland (Australie) assomme littéralement Mattheus Salazar (Brésil) dans des surfs puissants et engagés sur de très grosses vagues. Il passe facilement ce tour quand le match Kai Lenny (Hawaii) Lucas Medeiros (Brésil) prend la suite. Les conditions sont similaires et Kai est exceptionnel. Ce heat semble être un remake du heat précédent mais avec encore plus de précision et surtout une sélection de vagues encore plus maitrisée pour le jeune Hawaiien. Kai s’engage dans des surfs surpuissants, qui semblent être parfois à la limite de la rupture mais qui sont finalement toujours contrôlés. Kai s’offre même le luxe de faire un tube sur la « reforme » d’une de ses vagues ce qui déclenche l’hystérie générale sur la plage. Il sort Lucas avec un score sans appel de 18.27 pts  contre 6.6 pts. Kai enfonce le clou après la journée d’hier au cours de laquelle il a fait preuve de constance et de régularité. A ce stade là de la compétition, il tient à montrer à ses adversaires qu’il est bien présent ! Et il le fait à la perfection. Kai retrouvera donc Justin en ½ finale. Un sacré duel à venir entre deux surfeurs de « gros ».

Dans le troisième ¼ de finale Leco Salazar (Brésil) fait état de tout son talent lui aussi. Il a prouvé hier qu’il fallait compter sur lui sur cet event. Il sort Kai Bates (Australie) pour atteindre la 2ème ½ finale. Il y retrouvera Caio Vaz (Brésil) qui s’est défait d’Antoine Delpero (France) au cours d’un heat dans lequel rien n’a bien fonctionné.

Si Kai bat Justin et atteint la finale de ce La Torche Pro France 2013, quoiqu’il arrive dans la finale Kai sera sacré Champion du Monde. De son côté Caio n’a pas d’autres choix que celui d’atteindre la finale. Pour l’heure, il fait partie des spectateurs et assiste au match entre Kai et Justin. Définitivement le heat le plus important de la saison pour Kai.

Justin prend la première vague du heat mais contrairement à ce matin il ne l’exploite pas au maximum. La vague est grosse ; il sort un score moyen de 5.5 points. Juste derrière lui Kai se lance sur une vague aussi grosse mais à la différence de Justin le rider « Naish » surfe parfaitement et sort un score de 8 points. Le ton est donné. Il en sera de même jusqu’à la fin du heat. Kai continue sa marche en avant. Il atomise un Justin jusque là brillant mais le talent et la fougue du minot d’Hawaii aura eu raison de l’expérience de l’Australien. Avant même que le heat se termine tout le monde massé sur la plage comprend que Kai est Champion du Monde 2013. Bien évidemment Caio Vaz l’a également compris ; et peut-être même bien avant les autres. Il part sur l’eau pour affronter son pote Leco Salazar, très certainement la tête ailleurs.

Arrivé sur la plage Kai est porté en triomphe par ses potes Koddy Kerbox et Casper Steinfath. La fête est belle pour le prodige Hawaiien. Caio remporte sa ½ finale et se fait ensuite laminer par Kai en finale (16.5 pts contre 5.87 pts). En résumé Kai Lenny gagne La Torche Pro France, le titre de Champion du Monde 2013 et la considération de tous ! Respect man !

Source : Communiqué de presse twenty nine
Crédits photos : Ronan Gladu

 

Mots clés : la torche, finistère, torche pro france, coupe du monde, stand up paddle, kai lenny | Ce contenu a été lu 4195 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Longboard | Le 29/01/2020
L'occasion de profiter de chaque instant où les vagues sont bonnes et d'être à l'eau dès que le soleil se faufile entre les nuages.
Interview | Le 25/12/2019
Le Breton nous a accordé quelques minutes pour parler surf aérien.
Contest | Le 13/12/2019
La Torche, Lacanau, le Sud Landes et Biarritz s'expriment.
Le meilleur du Surf & Bodyboard sur Instagram