Environnement - Menace sur les spots de Taghazout

L'immobilier en cause

- @oceansurfreport -

Alors que Marrakech s’apprête à accueillir la COP22, une conférence mondiale sur le réchauffement climatique, à partir de lundi, la communauté surf se mobilise à nouveau pour protéger le littoral marocain. Après Boilers et son projet d’usine de dessalement, c’est au tour des spots de renommée mondiale près de Taghazout d’être menacés : La Source, Mistery ou encore Anchor Point pourraient voir leur accès interdit. En cause ?  Le développement de projets immobiliers de luxe et de résidences hôtelières, faisant fi de la loi 81-12 votée en juin dernier qui stipule explicitement qu’il est interdit de construire à moins de 100 mètres du littoral.

Depuis plusieurs années la destination attire de plus en plus de touristes et de surfeurs, venus chercher la douceur de vivre et des vagues de qualité. Aujourd’hui, la communauté a décidé de se mobiliser pour protéger ce trésor. Une pétition a été lancée le 26 octobre dernier sur le site Avaaz et a déjà récolté près de 2 300 signatures. « La région d'Agadir fait l'objet d'un développement immobilier important depuis quelques années et les nombreux spots qui attirent des milliers de surfeurs toute l'année sont en danger ! Après la Bouilloire c'est au tour du ‘Bukit Marocain’ d’être menacé par des buldozers ! » explique la pétition, relayée notamment par la Surfrider Foundation au Maroc. Lorsque l’objectif des 3 000 signatures sera atteint, les responsables pourront porter la protestation auprès de l’administration de la région. 

Mots clés : menace, environnement, taghazout, la source, mistery, anchor point | Ce contenu a été lu 11967 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
Environnement | Le 26/01/2014
Gold Coast