Environnement - Comment choisit-on les noms des tempêtes ?

Pierre, Paul ou Jacques ?

- @oceansurfreport -

Après Fabien, c'est Gloria qui a secoué le Sud de la France. Un jour peut-être, l'ouragan Stéphanie frappera Monaco ? Désolée, trop facile. Plus sérieusement, pourquoi l'usage prénoms qui ne doivent rien au hasard ?

Pourquoi un prénom ? 

Premièrement, car c'est plus simple. Utiliser un prénom plutôt qu'une série de chiffre ou de lettre permet de communiquer plus facilement sur les phénomènes météorologiques. La population serait plus attentive aux consignes de sécurité quand la menace est clairement identifiée. Il est vrai que de parler de la tempête Hervé c'est toujours plus rapide que la tempête 67829. On parie même que vous n'avez pas pris le temps de lire ce numéro, n'est-ce pas ?

Qui nomme les tempêtes ?

Cela dépend de l'origine de la tempête. En Europe et depuis le 1er décembre 2017, les noms des tempêtes dépendent de deux listes. Chacune d'elles se composent de 21 prénoms, allant dans l'ordre alphabétique de A à W. La première liste est établie par les services météorologiques de la France, de l'Espagne et du Portugal. La deuxième par ceux du Royaume-Uni, de l'Irlande et des Pays-Bas.



Et pour le reste du monde ? 

C'est L'OMM, l'organisation météorologique mondiale qui se charge de nommer les grandes tempêtes de l'autre côté de l'Atlantique. Ces listes sont réutilisées tous les six ans et réactualisées. Si une tempête est trop violente, comme Katrina ou Xynthia, le prénom est exclu des listes.

Comment sont choisis les prénoms ?

Dans les listes figurent différents prénoms d'origine anglais, espagnole ou française. Jusqu'en 1979 dans le monde, et 1998 pour l'Europe, seuls des prénoms féminins étaient donnés aux tempêtes. Une pratique jugée sexiste. Depuis, on alterne.

Pour l'anecdote, une étude américaine a prouvé que les tempêtes féminines sont plus meurtrières. La raison ? Une tempête portant un nom féminin serait perçu comme moins dangereux par les populations. Ainsi, les habitants se prépareront mieux à El Niño qu'à La Niña

Par Jeanne Dauthy
 
 

         
Mots clés : météo, tempête, questions, ouragan | Ce contenu a été lu 3055 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
WCT | Le 06/11/2014
Taj Burrow vous répond
Surf | Le 11/12/2011
A quelques heures du grand rendez-vous à El Fronton, le nouveau Champion du Monde ISA nous répond en suivant !
Basics | Le 11/02/2020
Trois terminologies qui recouvrent une même réalité et évoluent dans le temps et l'espace.
Le meilleur du Surf & Bodyboard sur Instagram