Environnement - Le spot de Boilers menacé

Un projet de dessalement condamne l'accès

- @oceansurfreport -

L’ensemble des spots qui sont reconnus au Maroc participent à sa renommée internationale. Le Maroc a été reconnu parmi les meilleures destinations de surf au monde : la région de Taghazout a même été classée 3ème mondiale pour l’apprentissage du surf, devant le Costa Rica et l’Australie.

Dans la région de Taghazout, c’est toute une sphère économique qui s’est développée autour de cette pratique : camps de surf, magasins de location, réparateur de planches, auberges, restaurants, location de voitures, artisanat local, etc. Progressivement les activités humaines se sont s’installées de plus en plus près des côtes et plusieurs projets sont en construction sur le littoral de la région. Bien qu’ils soient souvent d’intérêt collectif certains menacent parmi les meilleurs spots du Maroc :

- Banana (station d’épuration en cours de construction)
- Boilers (station de dessalement d’eau de mer en cours de construction)
- La Baie d’Imessouane (projet d’agrandissement du port de pêche)

Beaucoup ont déjà exprimé des inquiétudes quant à la garantie d’accès aux spots. La route et le parking de Boilers ont par exemple été fermés en raison du chantier en cours il y a quelques semaines.

A ce sujet, une pétition circule actuellement pour le spot de Boilers. Les signatures seront présentées à la Wilaya d’Agadir afin de déposer un dossier. Pour vous en savoir plus et éventuellement vous mobiliser et signer, cliquez ici.

Mots clés : spot, boilers, maroc, taghazout, dessalement | Ce contenu a été lu 5370 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs