Interview - Fatima Zahra Berrada, une grande championne du Maroc

Le bodyboard féminin en force

- @oceansurfreport -

Voici l’interview d’une très grande championne du bodyboard féminin marocain Fatima Zahra Berrada. Un model et un très bon exemple à suivre pour toutes nos jeunes apprenties surfeuses.

OSRM : Fatima Zahra, pourrais-tu nous parler de ton parcours ?

FZ : J’ai commencé le bodyboard à l’âge de 12 ans. J’ai participé à ma première compétition nationale en 1992 avec l’association Cap Surf, à l’époque la Fédération Royale Marocaine de Surf n’existait pas encore. En 1996, à l’âge de 18 ans, j’ai participé aux championnats du monde aux Etats-Unis, j’ai été alors classé 9e mondial. Après j’ai enchaîné les championnats mondiaux au Portugal, où je me suis classée 7e, ou encore en Afrique du Sud où j’ai été classée 9e. Par la suite j’ai commencé à participer aux tours européens comme l’ETB, en France et au Portugal, qui étaient pour moi les plus accessibles étant donné mes moyens et le manque de sponsors.

OSRM : Comment as-tu pu gérer financièrement pour y arriver ?

FZ : Mon financement au début venait principalement de mes parents et de mon mari qui était aussi champion du Maroc et avec qui je partageais la même passion. Donc nous allions ensemble participer aux compétitions en Europe par exemple. Ensuite il y a eu la Fédération Royale Marocaine de Surf et Bodyboard, qui a commencé à organiser de plus en plus de compétitions nationales et des ETB au Maroc. Elle a également commencé à nous accompagner et nous aider au niveau financier et logistique, pour nous permettre de participer aux multiples parcours européens. Elle a envoyé alors l’équipe du Maroc pour participer aux championnats d’Europe, en Angleterre, en Irlande ou encore aux Açores. Nous avons du coup également pu participer aux championnats du monde en Californie où l’on était 5 dans l’équipe, aux îles Canaries où le Maroc s’est classé 3e mondialement. C’est là que Sidna, lah ynessro à pris connaissance de ce classement et a souhaité nous aider en nous trouvant des sponsors comme Afriquia, Coca Cola, Sidi Ali … Chacun a pu être sponsorisé par des grands groupes comme encore Wafa Assurances, Maroc Telecom. On a donc pu suivre le circuit mondial ; j’ai pour ma part pu participer à Hawaï, Puerto Rico, Brésil, Vénézuela … En 2013 j’ai été vice championne d’Europe en Bodyboard, et au Maroc je me suis très souvent classée 1ere et suis restée assez longtemps depuis 1992 championne de bodyboard dans mon pays.

OSRM : Comment et qu’est-ce qui t’as donné envie de te lancer dans le bodyboard ?

FZ : Pour ma première fois, j’avais glissé sur une espèce de planche à Tahiti Plage, et j’ai tout de suite été piqué par cette sensation de glisse. Mes parents m’ont encouragé même si ma mère avait peur des dangers de l’océan mais au fur et à mesure elle me suivait dans mon parcours. Je voyais les bodyboardeurs professionnels marocains qui m’encourageaient beaucoup et m’inspiraient comme les vidéos que je regardais de Mike Stewart par exemple et c’est en regardant leurs figures, les billy spins, les rollo … que j’essayais d’apprendre.

OSRM : Maintenant on voit que tu participes aussi aux compétitions de surf, qu’est-ce qui t’en as donné l’envie ?

FZ : Je me suis lancé dans le surf il y a maintenant 8 ans. En réalité, dans le bodyboard, je voyais et commençais à me rendre compte dernièrement et je ne sais pas pourquoi, que je commençais à avoir quelques appréhensions qui m’empêchaient de surfer à mon juste niveau lors des compétitions. Peut-être un manque de confiance en moi qui s’est installé et qui me faisait paniquer et rater pas mal de finales auxquelles j’ai participé. C’est là que je me suis dit je vais essayer le surf. J’ai alors découvert tout un autre monde de la glisse. Un nouveau panel de sensations qui ont faits surgir en moi de nouvelles motivations et de nouveaux challenges. A partir de là, avec mon coach Aziz, nous avons convenu pour cette fois que je pouvais participer aux deux compétitions.

OSRM : Continueras-tu à participer aux compétitions des deux disciplines ? Es-tu toujours sponsorisée ou en as-tu de nouveaux ? 

FZ : Franchement je ne sais pas encore, quand à mes sponsors j’arrive à terme de notre contrat cette année. Pour trouver de nouveaux sponsors, ce n’est vraiment pas évident. Au mieux tu réussi à avoir un sponsor qui ne te fournira que le matériel, ce qui n’est pas suffisant si l’on envisage un parcours professionnel. Il faudra y ajouter les frais d’inscriptions, de voyage, de logement … c’est très coûteux. On le voit également au niveau international, et non pas qu’au Maroc.

OSRM : Comment influences-tu les jeunes bodyboardeuses et quels conseils leur donnes-tu ?

FZ : Je leur dis que c’est un sport complet où l’on est en contact direct avec la nature et où l’on s’évade et où l’on laisse de côté tous les tracas quotidiens de la vie. Pour se lancer en professionnelle, je leur dis qu’il faut s’y mettre à fond et très sérieusement avec un bon planning d’entrainement. Je leur conseille également de faire en parallèle un autre sport comme la natation, pour travailler le souffle et le gainage. Personnellement j’ai vu que ces 6 ou 8 dernières années, de plus en plus de filles participer aux compétitions par rapport aux années d’avant. Je sentais comme si je représentais pour elle un objectif, dans le sens où elles souhaiteraient me battre J.

OSRM : Que penses-tu de l’initiative de Surf Report Maroc ? Comment penses-tu que nous pouvons aider ?

FZ : Je trouve que c’est une très bonne initiative et j’utiliserai à l’avenir ce site avant d’aller surfer pour jeter un œil sur les prévisions et conditions sur les spots. Je pense que vous pourrez aider en informant les lecteurs des évolutions des surfeurs et bodyboardeurs marocains, en parlant d’eux, en les encourageant ou encore en les informant des évènements et classements internationaux afin de suivre nos champions et championnes au Maroc.

Mots clés : bodyboard, surf, maroc, féminin, compétition, championnat, interview | Ce contenu a été lu 2756 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs