Interview - Interview Surf Report Maroc avec Brahim Iddouch

Ecosystème du Surf et Bodyboard au Maroc

- @oceansurfreport -

Le Maroc détient aujourd’hui une place sur le podium européen dans le domaine du bodyboard et retenti dans le monde entier grâce à ses sportifs talentueux. Brahim Iddouch est l’un de ces bodyboarders professionnels grâce à qui tout cela est devenu possible. Après s’être classé 3e sur le circuit européen, c’est le top du classement international qu’il convoite.

Voici son interview recueilli lors de l’EuroSurf 2015 :

OSRM : Pourrais-tu te présenter aux lecteurs de Surf Report Maroc et nous parler de ton parcours dans le bodyboard ?

Brahim : Je m’appelle Brahim Iddouch, j’ai 31 ans et je suis d’Agadir. J’ai commencé le bodyboard en 2001. J’ai participé à ma première compétition nationale en 2004, à l’âge de 20 ans, où je me suis classé 8e. En 2008 j’ai participé à ma première compétition européenne qui s’était organisée ici au Maroc. J’ai également joué les championnats d’Europe en France en 2009. C’est donc à partir de là que ma carrière au niveau international a commencé. J’ai rejoint en 2009 aussi le championnat du monde du bodyboard qui était organisé en Espagne cette année là. En 2011, avec l’aide de la Fédération Royale Marocaine de Surf et Bodyboard et de mes sponsors Sprite et Rip Curl, qui ont financés et organisés mes voyages et se sont occupés de toute la logistique nécessaire, j’ai pu me rendre et participer à des compétitions internationales d’envergure à Hawaï, ou encore au Chili où j’ai remporté les trials en 2012 du Arica Chilean Challenge. C’est à ce moment là que j’ai reçu un sponsor de la part de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, nassaraho lah, qui m’a permis de me lancer pleinement dans ma carrière de bodyboarder professionnel international et me classer dans le top 24 mondial.

OSRM : Quels sont tes objectifs à court terme ?

Brahim : Aujourd’hui je me trouve toujours dans le top 24 mondial, étant donné que je suis 16e dans le tableau. Mon objectif cette année est de me classer dans le top 10 mondial. Pour y arriver, je dispose de 3 étapes qui sont à venir courant d’année. Trois ont déjà eu lieu. Je n’ai pas pu participer à la première qui a eu lieu au Brésil car elle est tombée en plein mois de Ramadan. Les 2 autres ont eu lieu au Chili où j’ai pu me classer 9e puis 17e. Les 3 à venir se dérouleront au Portugal, le 22 septembre au Sintra Pro et le 29 du même mois à Nazaré et à Puerto Rico en Novembre.

OSRM : Où est-ce que tu t’entraînes au Maroc et quel est ton spot préféré ?

Brahim : Je surf beaucoup à Agadir, vu que j’y habite et que l’on dispose de très belles conditions, mais je m’entraîne aussi beaucoup à Imourane, Anza, Tamri, ou encore Imessouane, un spot que j’apprécie énormément car les vagues sont très belles et présentes à peu près toute l’année. C’est là où je m’entraîne le plus avec mes amis.

OSRM : Quel bodyboarder t’a inspiré ou t’inspire le plus ?

Brahim : Je trouve qu’il y en a beaucoup à travers le monde aujourd’hui qui ont un très beau niveau et qui inspirent et nous poussent à nous améliorer et devenir meilleur. Pour ma part, depuis petit, je regardais et suivais tout le temps Jeff Hubbard le hawaïen, qui avait un niveau incroyable et un style que j’aimais beaucoup. En même temps celui qui me motive beaucoup est Amaury Lavernhe, le français, qui pour moi est le meilleur athlète dans ce domaine du bodyboard par sa concentration et sa préparation aux compétitions.

OSRM : Que fais-tu en dehors du bodyboard ?

Brahim : J’aime beaucoup le football, j’y ai toujours joué et y joue encore. Sinon je fais souvent de la plongée et de la pêche au harpon.

OSRM : Que penses-tu de Surf Report Maroc et que peut-il apporter de plus au niveau du Surf et Bodyboard au Maroc ?

Brahim : C’est une très bonne idée et une belle initiative car ce site permet de mettre en avant et de parler des jeunes talents du surf marocain, vu qu’il n’existe pas beaucoup de médias surf au Maroc. A travers les news, au Maroc mais aussi dans le monde, les prévisions et météo du surf, je trouve que c’est une très bonne idée qui petit à petit fera répandre et plus parler des belles conditions et des talents du surf et du bodyboard dans notre pays et à l’international.

Brahim Iddouch finit 22e au classement mondial 2015. Il continuera à s’entraîner et tout donner pour atteindre son objectif et faire parti du top niveau international. On remarquera qu’il fini son année devant son idole de jeunesse, le hawaïen Jeff Hubbard. Comme quoi l’envie et la persévérance finissent toujours par payer.

Mots clés : brahim iddouch, surf, bodyboard, maroc, compétition, eurosurf, etb | Ce contenu a été lu 1648 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs