Matos - Technique - Foil : passer de la stabilité à la maniabilité

Plus de conseils pour les adeptes du wingfoil.

- @oceansurfreport -

L'ancien coureur professionnel de kite surf et trois fois champion du monde Bruno Sroka a réalisé une série de vidéos qui pourront aiguiller les amateurs de foil qui souhaitent se lancer ou progresser. En plein développement, le foil accueille de plus en plus de nouveaux adeptes en quête de renseignements et de conseils pour les aider à parfaire leurs techniques et améliorer leurs compétences. C'est donc ici un contenu clé en main à explorer ! 
 
Comprendre les planches de wing foil 

Le wing Foil est une activité en plein essor. Les offres se multiplient et choisir sa planche peut donc devenir complexe. Pour faire son choix, il est important de comprendre la technique de construction de sa planche et ainsi choisir ce qui sera le plus adapté. D'après Bruno, les planches construites avec une combinaison de PVC carbone et fibre de verre sont les meilleures car elles offrent plus de rigidité et donc une meilleure réactivité.

Différentes tailles existent, à choisir suivant votre poids et votre niveau. Le choix de la planche peut jouer sur la stabilité et la réactivité à l'eau, deux caractéristiques importantes pour la glisse freestyle comme pour s'amuser dans les vagues.


Focus sur les ailettes 

En même temps que l'évolution de la discipline, le matériel continu de se diversifier et de se multiplier. Ce qui sera intéressant et plutôt économique, c'est de garder la même base de foil et de changer uniquement les ailettes pour augmenter les performances ou la maniabilité de son matos.

Mais comment savoir quelle ailette est faite pour vous ? 

Différentes gammes ont vu le jour chez différentes marques pour combler les besoins des utilisateurs. Ce qui va différencier ces gammes, ce sera le profil des outlines des ailettes ainsi que leur épaisseur. Les ailettes peuvent être choisies suivant leurs apports de vitesses et de sensations de glisse, ou bien pour le confort et la puissance au pumping. Cela reste à définir en fonction des besoins et du niveau du pratiquant.

Pour avoir plus de vitesse, l'idéal est d'opter pour une ailette avec un profil peu cambré et une épaisseur modérée. Ce genre de gamme sera légèrement plus technique et nécessitera plus de fréquence au pumping et dans les virages. Les ailettes au profil plus cambré quant à elle offriront plus de polyvalence, l'épaisseur plus importante donnant place à plus de tolérance. Elles seront aussi plutôt efficaces à basse vitesse ou quand le vent est faible afin de pouvoir plus facilement connecter les vagues. 


Gagner en maniabilité 

Une fois la stabilité acquise, pour progresser et élargir le champ des possibilités il est intéressant de gagner en maniabilité. Un foil plus maniable permet d'augmenter les sensations de glisse, de tracer de magnifiques courbes et de prendre encore plus de plaisir à l'eau. Pour continuer à progresser et avoir une meilleure réactivité, il est donc intéressant de rendre son foil plus maniable. Pour ça, différentes options sont possibles :

Modifier l'ailette avant 

La maniabilité du foil est étroitement liée à l'envergure de la surface et à la courbure de l'ailette avant. Les ailettes moins courbées apporteront un peu plus de maniabilité. En diminuant la taille de l'ailette avant, le foil deviendra alors plus maniable, bien que moins stable.

Changer la longueur du fuselage 

Plus le fuselage sera long, plus vous aurez de la stabilité en longitudinal et plus les courbes seront lentes. Au contraire, avec un fuselage court, le foil aura tendance à tourner plus rapidement. Le mat va fonctionner sur le même principe que le fuselage : plus il sera long et plus la glisse sera stable. Au contraire, un mat court apportera plus de maniabilité et de rapidité dans les manœuvres. 

Réduire la surface du stabilisateur 

Plus le stabilisateur sera petit et moins il sera stable et donc plus maniable. Réduire sa taille va également diminuer la traînée et augmenter la vitesse. 


Tous ces paramètres sont intéressants à étudier l'un après l'autre, pour ne pas perdre tous ses repères d'un coup. Ils seront utiles pour comprendre ce qui fonctionne le mieux suivant le gabarit et le niveau du pratiquant, mais aussi la taille de l'aile, le plan d'eau et les conditions. Aucune règle n'est exacte, le foil comme la plupart des spots nautiques est surtout une question d'adaptabilité et de sensations !

Par Sarah Bigot
                
            
Mots clés : wing foil, bruno sroka, stabilité, foil, maniabilité, tutoriel, materiel, technique | Ce contenu a été lu 1730 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Waterman | Le 02/11/2021
Son talent ne se limite pas à sa polyvalence dans l'océan. Il ne se contente pas de faire, il excelle.
SUP | Le 15/11/2020
''Rien n'est davantage lié à la liberté qu'un voyage en voilier.''