Région - La baie du Mont-Saint-Michel

Les plus grandes marées d'Europe

- @oceansurfreport -

OSR Région met à l'honneur chaque mois une région différente, pour mettre en lumière tout son potentiel surf et ses originalités.

Nous commençons cette nouvelle année en vous faisant découvrir la Normandie, région moins médiatisée et pourtant pleine de surprises.

Alors que cette semaine, les coefficients étaient particulièrement élevés, il est bon de rappeler que ce phénomène est particulièrement spectaculaire en Normandie, dans la baie du Mont Saint-Michel, où l'on peut observer les plus grandes marées d'Europe.

Simon Bonneville, guide de la baie du Mont Saint-Michel, nous a expliqué ce phénomène, qui n'est pas si compliqué que ça en a l'air.

Pourquoi existe-t-il des grandes marées ? Il s'agit avant tout d'un phénomène astronomique. Il y a deux grandes marées par mois, qui correspondent à une amplification du phénomène des marées. Cependant, avant d'appréhender le phénomène des grandes marées, il faut d'abord comprendre pourquoi il y a des marées.

La Lune agit comme un aimant sur l'eau. Quand on a une zone sur la Terre, comme le Mont-Saint Michel, qui est en face de la Lune, cela déforme les eaux, et un bourrelet se forme qui créé la marée montante, et donc la marée haute.

Or, il y a deux marées hautes par jour, alors que l'on ne passe qu'une seule fois devant la Lune. La deuxième marée haute correspond en fait à la force centrifuge, le fait que la Terre tourne sur elle-même. « Prenez un seau d'eau, faites le tourner très vite autour de vous, l'eau ne tombe pas du seau, car il y a une force qui attire l'eau vers le fond du seau. A un moment, la baie du Mont-Saint-Michel, comme d'autres endroits sur Terre, va rentrer dans cette zone de fond du seau, et cela créé une seconde marée haute » nous explique Simon.

A l'inverse, quand on n'est pas dans la zone d'influence de la force centrifuge, ou quand on n'est pas dans la zone de l'attraction lunaire, c'est à ce moment là que l'on a des marées basses.

Une fois que l'on a compris le fonctionnement des marées, on peut plus facilement saisir le phénomène des grandes marées. En fait, celles-ci correspondent à une amplification du phénomène de marées deux fois par mois, car deux fois par mois, la Terre, la Lune et le Soleil sont alignés. Le Soleil, même s'il est extrêmement loin, a lui aussi une force d'attraction, et quand il y a une pleine Lune ou une nouvelle Lune (donc un alignement), le Soleil va amplifier la force d'attraction de la Lune, et il va amplifier la force centrifuge. Résultat : la marée va monter plus haut. Donc deux fois par mois, on a des marées conséquentes.

A certains moments de l'année, les grandes marées sont encore plus fortes : on parle des plus grandes marées d'Europe. En effet, en février, mars, septembre et octobre, on a un alignement dû aux équinoxes, qui fait que l'alignement est encore plus favorable avec la Lune et le Soleil, donc les marées sont encore plus importantes.

Enfin, tous les 18 ans, on a le cycle de Saros, qui fait que la Lune et le Soleil sont un peu plus proches de la Terre, à ce moment là, on a le phénomène qu'on appelle marées du siècle.

Pourquoi les marées sont-elles particulièrement fortes en baie du Mont-Saint-Michel ? Selon Simon, « C'est parce que la déformation, cette sorte de mini-tsunami sous-marin, naît dans l'océan Atlantique, et cela lance une onde de marée dans l'océan Atlantique. Cette vague, cette onde, a énormément de place pour se déplacer, donc on ne la voit pas passer dans l'océan puisqu'elle se dilue dans les profondeurs de l'océan Atlantique, et de gauche à droite. Donc impossible à voir à l’œil nu. Par contre, quand cette onde arrive dans la Manche, ce bourrelet qui avait plein de place à droite, à gauche et en profondeur, se retrouve comprimé par l'Angleterre, par la Bretagne, par la Normandie et en plus les fonds-marins sont très peu profonds. Donc l'onde se fait comprimer sur les cotés et aussi en profondeur. Comme elle a peu de places, elle ne plus ni aller à gauche, ni à droite, ni en profondeur, son seul choix est d'aller de l'avant. La Manche agit comme un entonnoir sur cette onde. Vous avez une gigantesque masse d'eau qui se déplace dans l'océan Atlantique et tout d'un coup elle se retrouve comprimée dans la Manche. La baie du Mont Saint-Michel, qui est ouverte sur la mer sur une trentaine de kilomètres, c'est une avancée de la terre sur la mer. »

C'est donc le contexte géographique qui fait que la baie du Mont-Saint-Michel est propice aux grandes marées. On retrouve le même phénomène de l'autre côté de l'Atlantique : la baie de Fundy (Canada), accueille ainsi des marées encore plus importantes que celle que l'on peut admirer depuis l'abbaye normande

Retrouvez toutes les informations sur le Mont-Saint-Michel sur www.ot-montsaintmichel.com.

Crédit photos : photo du Mont-Saint-Michel : ©Stéphane Levillayer / Autres photos : Simon Bonneville

Mots clés : baie, mont-saint-michel, grandes marées, europe | Ce contenu a été lu 4014 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
Environnement | Le 09/03/2019
Un Bulldozer prélève du sable de la baie.
Région | Le 30/01/2016
Baie du Mont-Saint-Michel