Surf - Article département # 4 : La Gironde c'est gavé !

Geoff Henno nous parle de son 33

- @oceansurfreport -

 

A la rédac de Surf-Report, nous avons décidé de faire un petit tour des régions françaises afin de vous faire partager le charme de chaque coin de paradis de notre bel Hexagone. Quatrième étape de notre périple : La Gironde. Poussée par la notoriété historique de Lacanau, le département est depuis des années une des places fortes du surf européen marquée par le Lacanau pro qui se déroule au cours de l'été. Geoffroy Henno pur produit made in 33 et surfeur confirmé depuis plus de 25 ans nous fait découvrir sa région.

La Gironde :

Chef lieu : Bordeaux
Population : 1 434 000 habitants
Superficie : 10 725km²
Plages : 106 km de plages
Point culminant : Colline de Samazeuil avec 167 mètres
Spots les plus connus : Lacanau, Hourtin, Carcans, Cap-Ferret, La Salie...

 

OSR : Salut Geoffroy, peux-tu te présenter brièvement pour les internautes de Océan Surf Report ?

 

Geoffroy Henno : Bonjour à tous, mon nom est Henno et mon prénom Geoffroy. Je pense que ma personnalité est aussi originale que mon prénom. Je suis originaire de Lacanau et surf depuis l'âge de 12 ans. Je fais du surf et des études. J'ai validé un master sport de glisse option surf et mon meilleur résultat en compétition fut lors des championnats d'Europe en 2003 où nous avons finit deuxième par équipe.

Dans le milieu, je suis connu pour les émissions de télé réalité que j'ai pu faire ou par le petit slip que je porte lorsque je surf.

Aujourd'hui, je suis responsable vendeur au Matahari Surf Shop qui est un magasin core. Nous ne vendons que des produits techniques (planches et combinaisons) et parallèlement je donne des cours de surf et de SUP sous le statut d'auto-entrepreneur pour les clients du magasin. Pour plus d'infos : hennogeoffroy@hotmail.com 

 

 

OSR : Peux-tu nous parler de tes débuts ? Comment es-tu venu au surf ? Y avait-il les mêmes structures que maintenant pour apprendre ?

 

GH : C'est en parti grâce à mon frère, ma mère et Damien Noel que j'ai commencé à surfer. Quand nous étions jeunes nous allions surfer sur Lacanau. J'ai très vite accroché puis j'ai voulu intégrer le sport-études surf. J'ai tout mis en place pour rentrer dans cette structure. Le surf est devenu rapidement ma passion. A l'époque, le Lacanau surf club était très présent et très formateur. De plus, nous étions une équipe de jeunes très motivés et qui avait envie de « just » surfer. Les structures sont les mêmes aujourd'hui. Elles disposent même de plus de recul. Cela dit, il semble que les moyens humains et financiers mis en place soient mal répartis.

Mais je pense aussi que les jeunes ne prennent pas en compte leur potentiel et ne se donnent pas les moyens pour devenir de très bons surfeurs.

 

 

OSR : As-tu vu un réel changement en termes de fréquentation, d'ambiance entre tes premiers pas de surfeur et 2012 ?

 

GH : De manière globale, je trouve que le nombre de surfeur d'un niveau intermédiaire a augmenté. Notamment dû au fait, qu'ils surfent tout le long de l'année et que la forme des planches a évolués ce qui rend le surf plus accessible.

Cependant, je pense, et cela n'engage que moi, que ces surfeurs ne connaissent pas correctement les règles de priorités.

 

 

OSR : Qu'est ce que tu aimes dans ton département ? Tu as voyagé un peu partout dans le monde, es-tu maintenant installé durablement en Gironde ?

 

GH : Fier d'être Médocain mais j'adore les tubes des Landes et la douceur du climat du pays basque. C'est vrai que je voyage pas mal, mais j'aime nos diverses régions et leurs saveurs. Ce que j'aime en Gironde c'est la liberté, tu peux encore te lever tôt et profiter du lever de soleil, du vent off shore et des vagues seules.

Ce qui me manque ce sont de vrai barrels?.mais parfois à la bonne période et au bon endroit il est possible de tuber presque debout avec peu de monde à l'eau.

 

 

OSR : Parlons un peu des jeunes girondins, que manque-t-il selon toi aux jeunes générations pour cartonner sur la scène internationale ?

 

GH : A vrai dire, hormis Justine Dupont nous n'avons pas réellement de relève. Parfois même, en regardant Justine surfer, il y a des choses que je ne comprends pas ? Cela dit, il faut dire que lorsque je la vois, elle est en vacances. Je pense qu'elle revient sur Lacanau pour profiter de ses potes, sa famille et sortir de la compétition. Il me semble, que chez les jeunes Girondins, il n'y a pas d'envie. Je n'ai jamais été un surfeur pro, mais si j'avais eu le niveau, je n'aurais rien eu à me reprocher. J'aurais tout donné ! Ou peut être que les aînés et moi-même n'avons pas su transmettre aux jeunes. Cela dit, je viens de voir qu'Aurélie Jonot et Antony Begniot ont une bonne équipe à venir.

Si certains veulent profiter de mes expériences, je peux être disponible si vous le souhaitez : 06 26 45 67 86

 

 

OSR J'imagine que tout au long de ces années tu as accumulé pas mal de moments uniques en Gironde. Peux-tu nous faire partager le plus marquant ?

 

GH : Novembre dernier Nord Gironde avec les potes : des barrels et Carcan mois d'Avril de la droitasse?

 

 

OSR : Comment vois-tu le surf Girondin dans 20 ans ? Comment aimerais-tu qu'il évolue ?

 

GH : J'aimerais transmettre plus sérieusement et m'impliquer envers les jeunes. Mais il est assez difficile de trouver les moments de libre quand déjà on essaie de s'épanouir personnellement.

Bien évidemment, je voudrais que de nombreux jeunes soient pro et représentent les couleurs Canaulaises. Mais surtout, j'aimerais qu'ils se rendent compte de la chance qu'ils ont de faire du surf et qu'ils respectent l'environnement dans lequel ils évoluent.

 

 

OSR : Racontes nous un truc que tout le monde ignore sur la Gironde ?

 

GH : Il y a des tubes en Gironde?.

 

 

OSR : Pour finir fais nous rigoler un peu ? as tu une ou deux expressions girondines sous le coude ? :-)

 

GH : « On n'est pas des doryphore!!! » et « A poil les grosses !!! »

 

Petite interview rapido Gironde vu de l'extérieur J : Top à la vachette ! 

 

- 17 ou 40 ? 

 

40, il fait trop froid après

 

- Pessac-Léognan ou Margaux ?

 

dépendra du millésime

 

- Tex Mex ou Nougayork ?  

La mouettass 

- Soulac ou La Salie ? 

Une soulacade gros swell vent de sud ouest - La salie on the moon, avec YLT, Glen, Fourky, Fartouchon et Anne C.

- Île aux oiseaux ou Saint Emilion ?

Ma famille est dans le vin depuis dix générations?

- Pont de Pierre ou Pont d'Aquitaine ?

Trop de bouchons

- Entrecôte aux sarments (du médoc) ou Canelés ? 

L'un puis l'autre

- Girondins de Bordeaux ou Union Bordeaux Bègles ?

pas d'avis

- Le Moutchic ou Maubuisson ?

Stand Up Paddle à Carreyre

 

Merci Geoff de nous avoir accordé de ton temps et bon surf !

 

Visitez notre Shop sur www.surf-report.com/shop

Encore plus de vidéos sur Océan Surf Report ? Cliquez ici !  

Vous souhaitez envoyer vos photos, vidéos, surfaris, reportages, interviews, portfolio...écrivez à contact@surf-report.com.

Devenez Fan de la Page Facebook Ocean Surf Report et Twitter Ocean Surf Report.


 

Mots clés : article, departement, #, 4, gironde, cest, gave | Ce contenu a été lu 11240 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Conseils Voyages | Le 31/05/20...
En 7 étapes
Surf | Le 24/05/2014
Cinq destinations surf
Autres | Le 19/04/2014
Caractéristiques des spots