Surf - Une journée magique sur le Lac Ontario

- @oceansurfreport -
© Ryan Osman

Il y a dix ans, Aurélien Bouche-Pillon s'expatriait aux Etats-Unis. Pour assouvir sa passion du surf une seule solution : se mettre à surfer sur les Grands Lacs. Parti de rien, il est aujourd'hui sponsorisé et se met à l'eau dès qu'un swell pointe le bout de son nez. Voici le récit de sa dernière session en date sur le Lac Ontario : magique !

" Quelques jours de températures plus chaudes que la normale nous ont donné à nouveau l'espoir de surfer avec la fonte des glaces. Le lac Erie est toujours partiellement gelé mais plus Ontario. Mes amis et moi surveillons les prévisions météo prometteuses et nous décidons de nous retrouver entre les USA et le Canada.


Le vent d'est souffle toute la nuit mais un phénomène rare se prépare : dans la journée, le vent devrait tourner au sud-ouest et rendre ainsi le plan d'eau propre. Je sais déjà qu'il faudra être au bon moment au bon endroit car ce changement de direction fera diminuer très rapidement la taille des vagues.


Nous partons donc en pleine nuit avec mon ami Scott. Des pluies torrentielles nous accompagnent jusqu'à la frontière canadienne. Au lever du jour, nous retrouvons sur place Ryan et Patou, flanqués d'un grand sourire : les vagues sont belles et régulières, il y a très peu de surfeurs à l'eau. C'est finalement sous le soleil que nous nous mettons à l'eau alors que le plan d'eau se clean de plus en plus.


Serions-nous sur l'océan ? Et non, c'est le lac Ontario dans toute sa splendeur, malheureusement ça ne durera pas ! J'aurai la chance ce week-end de prendre la route vers Rhode Island sur la côte Est pour participer à une compétition où l'on attend un très beau swell. Je reviendrai vite vous donner des nouvelles."

Aloha depuis les grand lacs"

Aurélien Bouche- Pillon 
Instagram Oceaneamerica

Mots clés : grands lacs, aurelien bouche pillon, ontario | Ce contenu a été lu 4043 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
Surf | Le 11/11/2017
Par notre correspondant américain