Surf - L'Arabie saoudite devient membre de l'ISA

Un indicateur fort en termes de développement et de diversité, la SSF étant notamment dirigée par une femme : Nouf Al Nasser.

- @oceansurfreport -

La nouvelle est tombée hier : l'International Surfing Association (ISA) a annoncé l'approbation provisoire de l'Arabie saoudite en tant que 110ème pays membre. Cette adhésion sera officielle à l'issue de la prochaine assemblée générale, prévue en novembre cette année, qui devra suivre l'approbation du comité exécutif afin de confirmer cette adhésion. 

Selon l'ISA, l'adhésion de cette "nation de surf non traditionnelle" reflète la volonté de l'organisation "d'étendre continuellement le sport à de nouvelles régions et cultures". La Fédération saoudienne de surf (SSF) fondée en 2021 est dirigée par une femme, Nouf Al Nasser. Un indicateur fort en termes de développement et de diversité, alors que nous écrivions pas plus tard hier qu'en France seuls 1,5% des postes à responsabilités dans le milieu du surf sont attribués à des femmes. Dans son pays, la Fédération saoudienne de surf est déjà reconnue par le Comité olympique saoudien. 

Cette collaboration entre les deux entités devrait permettre de dynamiser le développement du surf mais aussi du SUP dans ce pays de la péninsule arabique. Des cours de coaching ISA devraient être mis en place, ainsi qu'un cours de jugement ISA dans les prochains mois. L'objectif à terme pour la SSF est de créer des compétitions nationales, dont les premiers championnats nationaux du Royaume d'Arabie saoudite (KSA), en 2023. 

"Je suis ravi que nos amis d'Arabie saoudite découvrent la joie et l'amour du surf sous toutes ses formes grâce à notre soutien à cette nouvelle fédération saoudienne de surf. Je suis particulièrement heureux de féliciter Nouf Al Nasser et de l'accueillir à bras ouverts dans la famille ISA. Avoir une femme à la tête de cette fédération naissante est incroyable et un hommage à la contribution du surf à un monde meilleur. L'égalité des sexes a toujours été une priorité pour moi personnellement et pour l'ISA et je ne peux pas penser à une meilleure façon de célébrer cette mission. J'ai hâte de voir les effets positifs du surf sur les jeunes femmes et hommes saoudiens avec cette nouvelle fédération !" a déclaré Fernando Aguerre, président de l'ISA. 

De son côté, la PDG Nouf Al Nasser a commenté : "La Fédération saoudienne de surf est très heureuse de rejoindre l'ISA à ce moment extrêmement important pour le sport après ses débuts réussis aux Jeux olympiques de Tokyo. Nous croyons fermement que notre adhésion à l'ISA nous aidera à accélérer le développement du surf, du stand-up paddle et du wakesurf à travers le pays. Notre objectif est de voir de jeunes saoudiens, femmes et hommes, se lancer dans le surf, le SUP et le wakesurf - avec l'ambition à long terme de former les athlètes saoudiens de surf afin qu'ils puissent participer à de futurs Jeux olympiques."

Pour rappel, l'Arabie saoudite est bordée à l'Ouest par la mer Rouge et à l'Est par le golfe Persique, qu'elle partage notamment avec le Qatar et les Émirats arabes unis. Dans les pays voisins, il est aussi possible de surfer au Yémen (golfe d'Aden) et en Oman (mer d'Arabie).



Image à la une : Riyadh, capitale du royaume d'Arabie saoudite. © ekrem osmanoglu
      
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Bodyboard | Le 05/08/2022
Amaury Lavernhe est toujours en course en prone et dropknee !
Culture - Musique | Le 01/08/2...
Le 5 août, The International Surf Archive organise deux séances de projections gratuites.
Bodyboard | Le 21/07/2022
Pierre-Louis Costes et Isabela Sousa montrent le chemin à Moises Silva et Hugo Menendez.