Surf - Joel Parkinson, le retour

- @oceansurfreport -
Anglet, Pays Basque (13/10/10) - L'australien Joel Parkinson, âgé de 29 ans et deuxième du World Tour ASP en 2009, a manqué les quatre dernières compétitions cette année. Comme vous vous en souvenez sans doute, la semaine précédant le Billabong Pro à J-Bay, "Parko" s'est sérieusement blessé au niveau du talon droit , le rendant indisponible depuis plus de 3 mois maintenant. Absent lors des épreuves du WCT en Afrique du Sud, Tahiti, Californie, France et au Portugal, il ratera également celle de Puerto Rico. Cependant, le moral va mieux aujourd'hui, les choses s'améliorent de jour en jour et Parko termine tranquillement sa rééducation. Il a même été vu dans l'eau, sur une planche de surf. Les australiens de surfinglife ont eu la chance de récolter les impressions du pro-surfeur à la sortie de sa première session depuis qu'il s'est entaillé le talon avec ses dérives. Parko sans forcer, attention à son retour sur le WCT ! "C'est tellement bon de pouvoir surfer à nouveau. Ne dites pas que je me suis fais une déchirure ou quelque chose", plaisante-il, d'un ton joyeux et souriant, à sa sortie de l'eau, après avoir surfé ses premières vagues depuis sa blessure. Cela fait presque quatre mois jour pour jour qu'il s'est blessé au talon à Snapper. Le jour où c'est arrivé, son copain du jour Andy Irons, a qualifié cette blessure comme étant la pire coupure qu'il ait jamais vu avec un aileron. Après quelques semaines de repos au lit, Parko s'est remis à s'occuper de lui.       Cette période de convalescence lui a permis de prendre le temps de réfléchir. Jusqu'à maintenant,  le deuxième du WCT 2009 a dû manquer jusqu'à quatre épreuves sur le circuit cette année et ne sera pas présent à Puerto Rico. Heureusement pour ses fans, peut-être moins pour d'autres, il sera de retour pour l'épreuve à Hawaii. Surfinglife : Combien de fois as-tu imaginé cette première vague avant de la surfer réellement? Joel Parkinson : Je n'ai pas dormi du tout. L'idée de retourner rapidement à l'eau est ce qui m'a fait tenir pendant ces derniers mois, maintenant j'y suis presque et je suis content. Surfinglife : Parle-nous de ta session. Joel Parkinson : J'ai surfé environ 40 minutes et pris environ 10 vagues. Puis j'y suis retourné dans l'après-midi et j'ai surfé pendant environ deux heures. J'ai surfé ma bonne vieille 6'6, j'ai eu quelques vagues sur Rainbow, Greenmount et Kirra, mais j'ai surfé très tranquillement et simplement. C'était plutôt pas mal, j'étais étonné. C'était comme si je venais juste de voler. J'avais l'impression d'aller si vite, alors que j'étais probablement si lent. Mais c'est une bonne chose. Surfinglife : Qu'en est-il de ta forme? Joel Parkinson : Je me suis senti "rouillé". Lorsque j'ai attendu qu'une série rentre, je n'ai pas arrêté de me répéter, "fais un cutback, fais un cutback" ! Puis une série a fini par arriver, mais je me suis loupé et suis tombé. Je me suis alors dis, "oh mon dieu, qu'est-ce que je fais? Et puis j'ai commencé à partir tout droit, et lorsque je suis arrivé à la bonne partie de la vague j'ai réussi à rider un peu et faire un petit turn. C'était bien parce que j'ai réussi à prendre de la vitesse, je ne peux rien faire sans ma vitesse. D'habitude, tu ne perds jamais en surf la technique qui te permet de trouver la partie de la vague qui génère la vitesse. J'étais un peu frustré alors que la journée avançait. J'étais sur une vague et je pouvais sentir et voir où je voulais être sur la vague, mais je ne pouvais pas y arriver. Pas encore, en tout cas. Tu penses que c'est comme faire du vélo, pédaler comme tu as toujours su le faire, mais ça risque d'être peu plus dur en surf. Surfinglife : J'ai vu des prises de vue de ta session ... on a l'impression que tu t'es régalé.. Joel Parkinson : J'ai l'air gros sur ces photos, non? Je me suis pesé l'autre jour et je faisais 85 kilos. J'étais un peu horrifié et depuis, j'ai suivi un régime strict pour perdre du poids. Je suis plus gros que je n'ai jamais été dans ma vie. Je n'avais jamais dépassé 83 kilos. Mon poids normal est de 79-80 kilos, donc je dois perdre encore un peu de poids, mais çà partira dès que j'aurai recommencé à surfer régulièrement. Skeney [le frère de Joel] est constamment derrière moi au sujet de mon poids, il me dis, "on atteint ensemble les 100 kilos?" Surfinglife : Et comment va ton pied après ces premiers surf? Joel Parkinson : Dans l'ensemble çà va, mais il reste encore douloureux et raide. Tu penses que çà va, mais lorsque tu te lèves et tu appuies sur ta planche, tu ne sais plus vraiment. Je suis à la maison maintenant et je ressens une rigidité et une douleur à ma cheville. Il faudra un certain temps pour bien faire les choses, mais la semaine après que je me sois coupé le pied, le spécialiste m'a dit que j'allais ressentir ces gênes le jour où je recommencerai à surfer, et il avait raison donc c'est sur la bonne voie.       Surfinglife : C'est plutôt bon signe. Tu as surfé 8 pieds (2m50) à Kirra le lendemain. Joel Parkinson : C'était un peu comme l'année où Mick (Fanning) et moi l'avons surfé en compétition. C'était aussi gros, mais çà ne tapait pas sur la rive. Il y avait encore de bonnes séries. Brooko était là avec son jet-ski, alors j'ai pu me lever et partir sur des vagues avec lui, car je ne pouvais pas me lancer tout seul à cause de mon pied. Et il y avait des vagues que je ne voulais pas prendre à ce moment-là. C'était assez gros. Surfinglife :  Tu es donc bien parti pour surfer à Hawaii pour la Triple Couronne? Joel Parkinson : Ouais, c'est certain. Je veux surfer la Triple Couronne, mais iI faut simplement que je me sente en forme et en bonne santé avant d'y aller. J'ai encore du chemin à parcourir. Je pensais, tu sais, Puerto Rico est dans un peu plus de 15 jours maintenant, et je réalise que je suis si loin d'affronter les autres surfeurs du circuit. Ca va me prendre encore quelques semaines pour revenir au niveau où je peux reprendre la compétition. Je me sens bien, mais je ne me sens pas encore vraiment en forme pour surfer et, tu le sa le savez bien, à Hawaii vous avez plus que jamais besoin de vous sentir en forme pour surfer. Mais heureusement, ta condition physique en surf revient très rapidement une fois que tu recommences à passer des heures dans l'eau. J'ai surfé pendant une heure et la nuit dernière, j'étais crevé, j'avais l'impression d'avoir surfé 10 heures. Ce n'est plus qu'une question d'heures maintenant, et je me sens prêt pour çà, plus que vous ne pouvez l'imaginer.   Récit et Vidéo : Tom Dawson / JS Traduction : Nicolas D. Crédit photos : ASP / Adam Weathered Source : http://www.surfinglife.com.au/ http://joelparko.com/ Powered by Nico  
Mots clés : joel, parkinson, retour | Ce contenu a été lu 1509 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
WCT | Le 11/09/2019
Retour sur le parcours du Franco-brésilien, qui avait éteint successivement Parko, Dean Morrison et Bobby Martinez !
Le meilleur du Surf & Bodyboard sur Instagram