Surf - Filmographie : John John Florence

Installez-vous confortablement. Plongez-vous dans le noir. Mettez un casque ou des écouteurs. Ouvrez grand les yeux.

- @oceansurfreport -

Cette nouvelle période de confinement était l'occasion idéale pour se replonger dans la filmographie des surfeurs français et internationaux. Trop souvent tombées dans l'oubli, certaines de leurs réalisations méritent d'être découvertes, regardées encore et encore, malgré le temps qui passe.

Damien CasteraArthur BourbonLost in the SwellVincent Duvignac, Léa Brassy... Jusqu'ici, on s'était focalisé sur les filmographies des surfeurs français. Car à défaut de chercher des vidéos de surfeurs américains, australiens ou hawaïens, les plus belles découvertes cinématographiques étaient sous nos yeux et à portée de main. Mais par deux reprises, on a fait une entorse à cette règle informelle. La première raison s'appelait Torren Martyn. La seconde, John John Florence.

Allier un talent extraordinaire, un style unique et une sensibilité assumée pour l'image et les principes subtils de la photographie, ça fait faire des miracles. S'il pouvait uniquement se contenter de briller sur le Championship Tour grâce à ses qualités techniques et physiques, le double champion du Monde a rapidement souhaité s'engager en profondeur dans la réalisation de films.  Celui qui a grandi au centre de l'océan Pacifique, la plus grande étendue d'eau de la planète, peut aujourd'hui se targuer d'avoir une des filmographies les plus riches de l'univers du free surf.

Grâce à des budget de production gigantesques et des génies devant comme derrière les caméras, les films de John John sont des chef d'oeuvres à part entière qui frappent à la porte de nos rêves. En voici une liste non-exhaustive, même si on a ciblé les meilleurs d'entre eux.

Tokyo Rising (VOD) - Monde - (2020)

"Se qualifier pour les Jeux olympiques est difficile dans n'importe quel sport. Sauf si vous vous appelez JJF, apparemment. "Tokyo Rising" raconte essentiellement les coulisses de la course-poursuite menée par Kelly Slater pour tenter de dépasser John John au classement afin de se qualifier. Le film revient bien entendu sur le retour en forme du Petit Prince du North Shore après avoir soigné sa vilaine blessure au genou", raconte Surf Session.

"Tokyo Rising" | Disponible en VOD sur Amazon Prime.

Réalisation : Spencer Klein

Crossings - Hawaii - (2020)

À quoi ça tient, l'aventure ? Parcourir le monde au fil des étapes du Championship Tour pour John John Florence et à la chasse au swell pour Kai Lenny ? Ou franchir la porte de sa maison, traverser son jardin, s'emparer d'un voilier et sillonner les eaux de son archipel natal ?

Navigateur à ses heures perdues, le double champion du monde a fait de la voile une véritable passion. Si être le meilleur surfeur au monde signifie de passer du temps à l'eau, le prodige hawaïen ne fait pas que camper au line-up sur une planche à attendre les bombes à Pipe, mais prend le large dès que son calendrier et son état de santé le lui permet.

Après "Vela"un voyage transpacifique entre Hawaï et les îles de la Ligne dont fait partie l'atoll Palmyra, JJF s'est joint à son compatriote hawaïen pour un aller-retour entre les îles d'Oahu et de Kaua'i, au coeur du Ka'ie'ie Waho Channel, sur une distance de 72 miles (116 km). Leur moyen de locomotion : un catamaran à foils de 18 pieds.

Réalisation : Spencer Klein

VELA - L'Atoll Palmyra - (2020)

Toutes voiles hissées, son catamaran fend le Pacifique sur fond bleu azur. "Avec la voile, on passe son temps à lire les vagues et le plan d'eau. On apprend tellement sur la manière de manoeuvrer sur l'océan, on n'est pas juste à attendre au line-up qu'une vague arrive, il faut bouger en même temps que les ondes. J'ai l'impression de comprendre bien plus l'océan et son fonctionnement grâce à ça, c'est évident que je vais pouvoir l'appliquer au surf lorsque je serai à nouveau sur une planche", raconte John John Florence.

Navigateur à ses heures perdues, le prodige hawaïen a fait de la voile une véritable passion. Si être le meilleur surfeur au monde signifie de passer du temps à l'eau, le double champion du monde ne fait pas que camper au line-up sur une planche à attendre les bombes à Pipe, mais prend le large dès que son calendrier et son état de santé le lui permet. Et c'est ce qu'il a fait lors de sa dernière odyssée "Vela", un voyage transpacifique entre Hawaï et les îles de la Ligne dont fait partie l'atoll Palmyra, à 1 765 km au sud-sud-ouest d'Honolulu. Une traversée à bord de différents catamarans, d'un hobbie cat de 17 pieds à un Gunboat de 48 pieds, que John John raconte à travers quatre épisodes.

"VELA"Série complète à retrouver ici.

Réalisation : Parallel Sea

Twelve - Monde - (2018)

Pendant une saison toute entière, Hurley, alors sponsor principal de l'Hawaïen, avait suivi le meilleur surfeur du monde, avec une série intitulée "Twelve".

"Twelve" | Série complète à retrouver ici.

Réalisation : Parallel Sea

Space - West Oz et Hawaii - (2018)

Intitulé "Space", ce court-métrage a été entièrement tourné avant la blessure du double champion du monde à Bali. C'est le premier film que sort John John Florence après le carton de son dernier chef d'oeuvre "View From A Blue Moon". 

Réalisation : Parallel Sea

View From A Blue Moon (VOD) - Monde - (2015)

C'est une petite révolution dans le monde du surf : une production intégralement tournée en 4K et avec un budget pharaonique. Ce long-métrage suit John John Florence et ses meilleurs amis depuis sa maison située sur le North Shore d'Oahu jusqu'à ses destinations préférées : Afrique du Sud, Brésil, Australie... De la perfection bleue ciel du Pacifique sud aux plus sombres des eaux inconnues du Continent Noir, JJF redéfinit ce qui est possible de faire sur une planche.

"View From A Blue Moon" | Disponible en VOD sur Vimeo.

Réalisation : Parallel Sea

Enjoy - Europe - (2014)

De la France au Portugal en passant par l'inévitable Wave Garden du Pays Basque, le séjour européen de John John Florence est mis en images par son filmmaker attitré, Blake Vincent Kueny. Un esthétisme alors trop rare dans les clips de surf, qui sublime les performances de l'Hawaïen.

Réalisation : Blake Vincent Kueny

& Again - Tahiti - (2015)

Plus tôt dans l'année, le double champion du monde avait mis la barre très haute avec son clip "Again" (voir ci-dessous), réalisé en marge des épreuves fidjienne et balinaise du Championship Tour. Dans "& Again", l'Hawaïen remet ça. Un court-métrage tourné cette fois-ci à Tahiti et Moorea, en Polynésie Française, avec en guests Albee Layer et Raimana Van Bastolaer.

Réalisation : Blake Vincent Kueny

Again - Iles Fidji et Bali - (2013)

Des trajectoires insensées dans les tubes de Cloudbreak et Restaurants aux airs stratosphériques et carves chirurgicaux à Keramas, John John semble avoir retrouver la pleine possession de ses moyens, quelques mois après une vilaine entorse à la cheville alors subie quelques mois plus tôt. Et même presque plus...

Réalisation : Blake Vincent Kueny

Begin Again - Oahu et Maui - (2013)

Décrété meilleur court-métrage de l'année lors des Surfer Poll de 2013, "Begin Again" ne signifie pas tout recommencer mais simplement un nouveau départ. Au début de l'année, John John Florence n'a pu participer au Billabong Rio Pro suite à une blessure à la cheville. À défaut de porter un lycra et rivaliser pour le titre mondial, il met en ligne cette réalisation tournée sur le North Shore d'Oahu et de Maui à Hawaii.

Réalisation : Blake Vincent Kueny

Done - Monde - (2013)

Il faut remettre les choses dans leur contexte. Mettre le nez dans les archives pour voir à quoi ressemblait la majeure partie des clips de surf en 2013. Et après avoir pris conscience de ça, seulement après, posez les yeux sur "Done", un chef d'oeuvre de film de surf. Élu meilleur film de l'année lors des Surfer Poll.

Réalisation : Blake Vincent Kueny

Departure Delayed - Hawaii - (2013)

John John Florence dans les airs, on connaissait. Mais l'Hawaïen à la créativité débordante a toujours réussi à surprendre. Notamment avec une de ses premières réalisations notables, "Departure Delayed" : un véritable condensé d'actions capturées sur le North Shore avec ses frères Ivan et Nathan Florence ainsi que ses potes Kiron Jabour, Koa Rothman et Matt Meola, sans compter Greyson Fletcher (le fils de Christian) qui assure la part de skate dans le bowl du coin.

Réalisation : Blake Vincent Kueny

Voir ou revoir :

Filmographie : Kepa Acero
Filmographie : Vincent Duvignac
Filmographie : Lost in the Swell
Filmographie : Arthur Bourbon
Filmographie : Ian Fontaine
Filmographie : Léa Brassy
Filmographie : Damien Castera
Filmographie : Torren Martyn
Filmographie : Gaspard Larsonneur
Filmographie : Adrien Toyon
Filmographie : Lee-Ann Curren
Filmographie : Benjamin Sanchis
Filmographie : Tom et Nelson Cloarec
Fimographie : Marc Lacomare
Filmographie : Tristan Guilbaud
Filmographie : Maxime Huscenot
Filmographie : Charly Quivront
Filmographie : Joan Duru
Filmographie : Maud Le Car
Filmographie : Dion Agius
Filmographie : Leonardo Fioravanti

Photo à la une : Capture d'écran | ©View From A Blue Moon            
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 07/10/2021
Zoom sur ce spot à part, avec nul autre que John John Florence sur place pour en faire la présentation.
Surf | Le 07/08/2021
Un aperçu de son surf en marge des séries de compétitions
Surf | Le 11/01/2021
Un aperçu du swell qui a frappé le North Shore du 4 au 7 janvier dernier.