Surf - Quik Pro et Roxy Pro France : le point sur les prévisions

- @oceansurfreport -

Alors que la compétition vient d'être lancée avec les premières séries du Roxy Pro France, on a fait le point avec Alain Riou, directeur de compétition, sur les conditions de surf attendues tout au long de la waiting period, qui s'étale jusqu'au 14 octobre.

À quoi s'attendre pour la première partie de la waiting period ?
La meilleure journée de surf sera mercredi avec des vagues autour d'un mètre. C'est de loin ce qui a l'air le plus prometteur. On un petit push vendredi mais j'y crois moyen... On avait du swell pour le week-end (samedi 6 et dimanche 7) mais c'est devenu tempête ! Du coup, on va se mettre à l'abri et on va attendre la semaine prochaine.

Ça s'annonce comment à partir de lundi ?
C'est prometteur, même si c'est encore loin pour s'y fier et dire qu'on va avoir de belles conditions mais on pourrait avoir quelque chose de bien.

À quel genre de vagues s'attendre sur ce banc de sable des Cul Nus ?
Il y a 10 jours, on avait vraiment de très belles vagues à marée basse, une longue droite qui ressemblait à Kirra, c'était vraiment génial... Mais ça a un peu bougé, c'est plus vraiment pareil. Après, dernièrement, on a eu des swells très ouest alors que ça marche bien avec du nord. J'espère que les prochaines houles seront mieux orientées et que ça va bien fonctionner. C'est plutôt une droite mais, quand c'est petit, une gauche passe aussi. Il n'y a pas un seul pic bien défini, ça bouge un peu, c'est très changeant et ça a pas l'air facile à surfer.

Il y a d'autres options proches pour bouger si besoin ?
Pas vraiment, on n'a rien de bien mieux. On parle beaucoup de la Gravière mais ça reste très capricieux et c'est pas la Gravière comme on a pu la connaître avec des tubes au bord, c'est une vague à manœuvres aussi. Ça vaut pas le coup de bouger pour ça. Après, on a un petit pic qui est en train de se former aux Gardians. C'est pas trop loin, on pourrait peut-être y aller mais, encore une fois, on verra avec les orientations des prochains swells.

À quel type de surfeurs ce spot peut convenir ?
Il y a beaucoup de courant mais on a les meilleurs mondiaux, donc ils devraient s'en sortir. Et il y a aussi l'assistance du jet-ski. Après, je pense que les surfeurs avec un bon sens marin vont s'en sortir le mieux. C'est pas la piscine de Kelly, on peut pas s'asseoir et attendre que ça arrive ! Jérémy Florès est fort dans ces conditions, les Hawaïens aussi. Ils sont très bons mais c'est sûr que ceux qui savent lire l'océan s'en sortiront. Chez les filles, si on a la même droite que l'autre jour, je vois bien Steph Gilmore sortir son épingle du jeu.

Photo à la une : Masurel/WSL

Mots clés : quiksilver pro france, roxy pro france, hossegor, alain riou | Ce contenu a été lu 12916 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
WCT | Le 11/10/2019
Le Réunionnais s'impose enfin sur l'épreuve qu'il convoitait depuis tant d'années.