Surf - Le surf aux JO de Tokyo ?

Objectif 2020

- @oceansurfreport -

Le président de la Fédération internationale de surf (ISA) a assisté cette semaine à SportAccord, une convention organisée à Sotchi en Russie, où les grandes fédérations ont travaillé à dessiner le sport de demain.

"Nous avons toutes les raisons de croire que le surf a un destin olympique et doit être intégré au programme des JO de Tokyo en 2020 : il répond parfaitement à la philosophie de l'Agenda 2020 du président Thomas Bach", a déclaré Fernando Aguerre. "Nous sommes convaincus que le surf apportera de la valeur ajoutée au mouvement olympique. C'est un sport populaire auprès des enfants et des ados", a-t-il ajouté.

Concrètement, l'ISA propose d'organiser à Tokyo deux épreuves de surf et deux de SUP, hommes et femmes. Le tout sur un plan d'eau artificiel. Fernando Aguerre souligne que "pour un investissement de 7 à 9 millions de dollars, le bassin offre une vague régulière de 2 m de haut sur un front de 180 m, toutes les minutes". Grâce à cette technologie que des ingénieurs espagnols ont mis dix ans à développer, "le surf peut donc désormais se pratiquer n'importe où dans le monde!", argumente-t-il.

Le surf, qui a raté le coche des JO de Rio, où en 2016 le rugby à 7 et le golf s'ajouteront au programme, devra convaincre à la fois le CIO et le comité d'organisation de Tokyo. "Honnêtement, le surf a peu de chances", estime un expert olympique : "Même si le sport est populaire au Japon, le baseball et le softball sont favoris. Mais comme le CIO a besoin de se renouveler, le surf a un bel avenir".

Source RTL

Mots clés : surf, jeux, olympiques, tokyo | Ce contenu a été lu 2894 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
Surf | Le 16/10/2019
Comme toujours, les locaux ont pu côtoyer de près la vie animale qui peuple les eaux de "l'Île continent".